Pollution lumineuse, c’est quoi ?

La nuit, c’est la moitié de la vie. Chaque jour, la vie est un cycle nourri autant par le jour que par la nuit.

En une cinquantaine d’années, l’homme a bouleversé cette alternance naturelle du jour et de la nuit en développant de manière anarchique et disproportionnée l’éclairage artificiel extérieur.
La quantité globale de lumière émise la nuit n’a pas cessé d’augmenter depuis quelques décennies. Les points lumineux ont progressé de 89 % de 1992 à 2012.
La lumière artificielle la nuit exerce désormais une nouvelle pression sur l’environnement et la biodiversité. Elle n’est donc pas sans conséquences sur le vivant. Les résultats les plus évidents vont de la perturbation du sommeil à l’affectation de la faune et la flore qui voient souvent leurs destins liés.

Plus d’infos via l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne.