Nikiforos Couvaras, sculpteur, mis à l’honneur lors du vernissage de l’exposition sur son œuvre

Lire le texte

Une quarantaine de personnes s’est rendue au vernissage de l’exposition Au-delà de Fonsorbes, l’œuvre de Nikiforos Couvaras, en présence du sculpteur, dimanche 8 mai à la Médiathèque.

Le vernissage de l’exposition était précédé d’un moment de commémoration devant le monument aux parachutages, érigé et réalisé en 1991 place du Trépadé par le sculpteur Nikiforos Couvaras. Ce monument venait commémorer le cinquantenaire des premiers parachutages de la second guerre mondiale. Un dépôt de gerbe a eu lieu par Françoise Siméon, maire de Fonsorbes, et le sculpteur en présence notamment de membres de la FNACA (Fédération nationale des anciens combattants) et d’élus du conseil municipal. Le temps pour Monsieur Couvaras de parler de la réalisation de son œuvre au public présent et d’expliquer l’importance pour lui de travailler sur le domaine public. Il souhaite que les habitants s’approprient ses œuvres et ses réalisations qui deviennent ainsi de véritables lieux de vie. «Il ne s’agit pas d’une simple sculpture, c’est un lieu de vie pensé pour accueillir ceux qui souhaitent passer un petit moment à l’ombre des platanes assis sur les bancs sculptés leur permettant de se recueillir, de réfléchir. Ce monument interagit également avec les éléments. J’ai gravé, pour exemple, devant le monument, la marque que forme les rayons du soleil en passant dans un trou sculpté tout en haut.» a précisé Nikiforos. Cette commémoration a été suivie du vernissage de l’exposition sur l’ensemble de son œuvre à la médiathèque.

Visite de l’exposition : découverte des œuvres du sculpteur

Lors de la présentation de l’exposition, l’artiste ayant passé son enfance sur l’île de Tinos en Grèce, habitant aujourd’hui à Colomiers, a bien évidemment évoqué sa passion pour la sculpture qu’il pratique depuis son plus jeune âge. Il a expliqué son cheminement artistique, de l’école d’art de l’île à celle d’Athènes jusqu’à l’école des Beaux-Arts de Paris. Parmi les œuvres exposées, il affectionne notamment Le cube, œuvre exposée place des Vosges à Paris, que les enfants ont investis comme un terrain de jeux. «J’aime que les habitants s’approprient mes sculptures et je trouve très important le regard du public porté sur mes créations. J’aime également beaucoup les «Symposiums», concours proposés dans une ville où plusieurs artistes créent des œuvres en même temps sur un même lieu. Ce sont des moments uniques et très enrichissants. On y rencontre des artistes du monde entier, ce sont les échanges que j’apprécie tout particulièrement.» a confié le sculpteur. Le vernissage s’est poursuivi par une visite de l’exposition où chacun a pu découvrir son travail notamment des maquettes d’œuvres monumentales. Enfin, il expose pour la première fois «les modules», une réflexion qu’il même depuis longtemps et qui servira de base à une activité de création artistique proposée aux élèves des groupes scolaires de la ville avec les animatrices du pôle culturel.

Le vernissage s’est clôturé par le traditionnel pot de l’amitié.

L’exposition est ouverte jusqu’au 9 juillet. L’entrée est gratuite.

Une visite guidée, en présence du sculpteur, est prévue le samedi 18 juin à 10h.

Renseignements auprès du service culturel.