Le club UNESCO du lycée s’investit au Sénégal

Depuis 2010 , le lycée Clémence Royer de Fonsorbes est investi auprès de l’UNESCO. Au travers d’un club, représenté cette année par 13 élèves, des actions sont menées afin de récolter des fonds pour financer un centre d’insertion, d’éducation et de loisirs au Sénégal. 

Le centre d’insertion, d’éducation et de loisirs de Khombole au Sénégal en travaux

Ce centre d’insertion, d’éducation et de loisirs est sorti de terre en 2005 à Khombole, ville de 14000 habitants dans la région de Thiès au Sénégal, grâce à l’appui de l’Ambassade de France. Mais il reste beaucoup d’équipements à financer. Plusieurs acteurs s’occupent du financement du projet. La région Occitanie finance l’avancée des travaux par tranches sur trois ans. Le Club UNESCO du lycée a permis de finir une partie des travaux dans les locaux, le collège Renée Taillefer de Gaillac (81) finance les jardins partagés et le puits, et les livres et le matériel scolaire sont récoltés par l’association Floconville de Toulouse. Le club du lycée de Fonsorbes cherche à financer actuellement le mobilier.

Début octobre Abdou Diome, directeur du centre, dénommé Téranga ce qui signifie bienvenue en woloof, est venu rencontrer les élèves du club UNESCO du lycée. Il leur a montré l’avancée du projet sur place en photos et en vidéo. Il était aussi là pour sensibiliser les élèves sur les conditions d’étude des petits Sénégalais. Dans ce centre, il y a un jardin d’enfants équivalent à une école maternelle où les enfants apprennent à se familiariser avec la langue française. Ils ont ainsi plus de chance de réussite. En effet, au Sénégal il n’y a pas de seconde chance. A chaque étape CP, 6e et seconde, les élèves les meilleurs poursuivent les études. S’ils échouent, ils ne peuvent pas redoubler. De plus, leurs classes sont souvent surchargées avec plus de 70 élèves par classe. Ils n’ont pas de matériel, tables et chaises, ni de cahiers et crayons pour tous. C’est pour cette cause qu’Emma, Ilona, Maud et Lola se sont engagées afin de permettre au plus grand nombre d’apprendre dans de bonnes conditions.Une collecte est d’ores et déjà prévue dans le lycée à partir de la rentrée des vacances d’automne.

Plusieurs actions seront mises en place tout au long de l’année, comme le « cross solidaire » réalisé chaque année depuis 5 ans au lycée. Cette année il est question de le rendre plus événementiel avec différents partenaires. Un suivi de ces actions sera réalisé.