Les Fonsorbais à la rencontre de la gendarmerie

Jeudi 8 février, la gendarmerie et la municipalité organisaient conjointement une réunion publique nommée « La gendarmerie répond à vos questions ». Malgré le froid et la neige, tombée le jour même, une quinzaine de Fonsorbais s’est rendue en salle de cinéma afin de participer à cet échange.

Le lieutenant de gendarmerie, Jean-Philippe Savoia, a tout d’abord présenté les missions de ses équipes à savoir les brigades de Saint-Lys et Plaisance-du-Touch. Il a rappelé leurs différents rôles qui sont avant tout basés sur la prévention et vont jusqu’à la répression. Il a ensuite laissé la parole à Claude Sirgan, brigadier chef principal à la police municipale de la ville de Fonsorbes, qui a précisé les missions qui sont les siennes. Enfin, la présentation s’est terminée avec l’intervention de Sylvie Dékée, responsable du Point écoute des jeunes et des familles, expliquant le rôle de sa structure qui intervient en tant que médiateur auprès des familles et sur le territoire de Fonsorbes.

Ces présentations ont permis au public de comprendre le rôle de chacun mais aussi les collaborations mises en place entre ces différentes entités. Françoise Siméon, maire de Fonsorbes, a d’ailleurs précisé que ce partenariat était essentiel car seul il est difficile d’agir dans le domaine de la sécurité et de la tranquillité publique. Et le lieutenant Savoia d’ajouter : « La participation citoyenne est également nécessaire. Lorsqu’il s’agit de sécurité tout le monde doit être acteur. Le citoyen dans son quartier est celui qui connait le mieux son cadre de vie et peut détecter très rapidement quelque chose « d’anormal » ou de suspicieux. La vigilance est le maître mot. »

Lorsqu’est venu le temps des questions, le public voulait surtout savoir comment agir en cas de constat d’une situation gênante ou inhabituelle. Plusieurs thèmes ont été abordés les problèmes de voisinage, les nuisances sonores, la vitesse excessive, les cambriolages… Jean-Philippe Savoia a indiqué à chaque fois que le meilleur moyen était de composer le 17 ou en journée de contacter la police municipale. L’échange avec le public a permis de donner également des recommandations pour limiter certains risques comme les cambriolages ou les vols par ruse. Le lieutenant a aussi pu prendre connaissance de certaines situations existantes. « Soyez rassurés, la vie à Fonsorbes est plutôt très paisible pour une ville de notre strate. » a conclu Françoise Siméon. « Mais la ville ne laissera pas s’installer des situations perturbant l’ordre public. Elle agira toujours pour le bien vivre des Fonsorbais. » D’autres réunions seront proposées durant l’année, le lieutenant tient à rester au contact de la population. C’est pour lui le meilleur moyen de créer un rapport de confiance.