Covid 19 : Recommandations gouvernementales et information de la Préfecture au 26/11/2021

Lire le texte

Retrouvez ci-dessous les mesures prises au niveau national et local concernant la crise sanitaire autour du COVID 19 (au 26/11/2021).

Au 26 novembre 2021

1. Point épidémiologique

Au 6 novembre 2021, pour le département de la Haute-Garonne, sont recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) :

  • 77 (+10) hospitalisations en cours dont 18 (-2) en réanimation
  • 922 (-3) personnes décédées
Du 17/11 au 23/11 Haute-Garonne Toulouse Métropole Région Occitanie National Alerte maximale
Taux d’incidence en population générale 201,4 / 100 000  198,1/ 100 000 234,3 / 100 000 213 / 100 000
> 250 / 100 000
Taux d’incidence chez les 20-30 ans 155,6 / 100 000 / 223,3/ 100 000 /  /
Taux d’incidence pour les plus de 65 ans 168,3 / 100 000 152,6 / 100 000 155,1 / 100 000  Non disponible > 100 / 100 000
Part des patients COVID dans les réanimations / / Non disponible 29,1 % > 30 %

Depuis le 15 octobre dernier, il est à noter que les taux d’incidence sont en hausse.

2. Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne

  • Bilan chiffré au 26/11/2021

Au 25 novembre 2021, 9 263 877 injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 4ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes et la Nouvelle Aquitaine.
La Haute-Garonne est le premier département d’Occitanie en nombre d’injections avec au total de 2 009 942 injections (1 002 212 premières injections, 902 042 deuxièmes injections, 105 466 troisièmes injections et 222 quatrièmes injections).

  • Liste des centres de vaccination en Haute-Garonne

En raison de la hausse des indicateurs épidémiologiques en Haute-Garonne, j’ai décidé, en lien avec l’ARS et en partenariat avec la Mairie de Toulouse, le Conseil Départemental,  l’Association des Maires de France, le Service départemental d’incendie et de secours, le CHU, le Conseil départemental de l’ordre des médecins, le Conseil de l’ordre des pharmaciens et le Conseil de l’ordre des infirmiers libéraux, de renforcer l’offre des centres de vaccination sur le département afin de compléter l’offre de la médecine de ville (pharmacie, médecins, infirmiers libéraux et autres professionnels).

9 centres de taille intermédiaire (CTI)  :
– Bagnères de Luchon : le jeudi et vendredi
– Labège : du lundi au samedi matin
– Lespinasse : du lundi au samedi
– Montastruc-la-Conseillère : du mardi au samedi et sera ouvert le dimanche 28 novembre
– Toulouse La Daurade : du lundi au vendredi
– Toulouse – Barcelone : du lundi au jeudi
– Toulouse – CHU (Purpan et Larrey) : du lundi au vendredi
– Villefranche de Lauragais : sera ouvert tous les jours sauf le jeudi
– Villeneuve de Rivière : du lundi au samedi à compter du 30 novembre

De plus, afin de prendre soin des plus vulnérables, un centre éphémère sera ouvert par le SDIS 31 à compter du mardi 30 novembre, sur la commune de Colomiers (49 chemin de l’Armurié – gymnase), avec une prise de rendez-vous (sur keldoc.com et sante.fr) réservée aux personnes de +65 ans.

Pour mémoire, il est possible de prendre rendez-vous en ligne :
– sur Keldoc : https://www.keldoc.com/
– sur sante.fr : https://www.sante.fr/cf/centres-vaccination-covid/departement-31-haute-garonne.html

Vous trouverez le communiqué de presse en pièce-jointe et au lien suivant : https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2011616/diff_2025298261121182910.pdf

3. Annonces du ministre des solidarités et de la santé relatives aux mesures sanitaires et à la vaccination du COVID suite au Conseil de défense du 24 novembre 2021

En raison d’une augmentation des indicateurs épidémiologique, le ministre des solidarités et de la santé M. Olivier VERAN a annoncé plusieurs mesures relatives au pass sanitaire et au rappel vaccinal contre le COVID-19 ce jeudi 25 novembre 2021.

L’avis publié le 25 novembre 2021 par la Haute Autorité de Santé (HAS) souligne que par rapport à un scénario sans rappel, la réduction du pic d’hospitalisations est d’environ 20% si le rappel s’adresse uniquement aux personnes de 65 ans et plus. En revanche, cette réduction de pic passe à 40% si la dose de rappel concerne toutes les personnes de 18 ans et plus. De même, précise la HAS, la réduction du pic d’hospitalisations est de 39% lorsque le rappel a lieu après six mois et de 50%  après cinq mois.

  • Vaccination et validité du pass sanitaire

Le rappel vaccinal sera ouvert à partir du samedi 27 novembre 2021 à toutes les personnes âgées de plus de 18 ans dès 5 mois après leur dernière injection.

–> à partir du 15 décembre 2021, le pass sanitaire sera désactivé pour les 65 ans et plus si un rappel du vaccin n’a pas été fait dans un délai de sept mois après la dernière injection (ou sept mois après l’infection au Covid-19)
–> à partir du 15 janvier 2022, le pass santaire sera désactivé pour les autres tranches d’âge de 18 à 64 ans si le rappel n’a pas été fait dans ce même délai de sept mois après la dernière injection. Pour exemple, une personne ayant reçu sa dernière dose le 1er juillet 2021 pourra bénéficier de sa dose de rappel dès le 1er décembre 2021. Son pass sanitaire restera valide jusqu’au 1er février 2022.  Autrement dit, elle pourra recevoir sa dose de rappel entre le 1er décembre 2021 et le 1er février 2022.

L’application « TousAntiCovid » enverra une notification lorsque le pass sanitaire arrivera à sa date de fin de validité.

  • Dépistage

A compter du lundi 29 novembre 2021, les tests PCR et antigéniques effectués pour obtenir un pass sanitaire seront désormais valables uniquement pendant 24 heures au lieu de 72 heures précédemment.

  • Gestes barrières

Le ministre des Solidarités et de la Santé a insisté sur l’usage essentiel du gel hydroalcoolique et l’aération des lieux fermés. Concernant le port du masque, il est obligatoire en intérieur dans les lieux recevant du public (même dans les lieux accessibles par le biais d’un pass sanitaire).

  • Éducation Nationale

Le ministre de l’Éducation Nationale, a annoncé que le protocole sanitaire sera réajusté. L’objectif est de maintenir les écoles ouvertes tout en protégeant la santé des élèves et des personnels.

Ainsi, il n’y aura plus de fermeture de classe dès le premier cas de Covid-19. Néanmoins, tous les élèves de la classe seront testés et seuls les enfants qui présenteront un test négatif pourront réintégrer les classes. Deux modalités seront possibles : soit un laboratoire viendra effectuer les tests, soit les parents iront faire tester leurs enfants. Ces dépistages seront gratuits.

4. Arrêté préfectoral du 26 novembre 2021 relatif au port du masque de protection dans certains lieux du département de la Haute-Garonne afin de lutter contre l’épidémie de COVID-19 :

En complément des mesures d’obligation de port du masque fixées par les dispositions prévues par le  décret du 25 novembre 2021 modifiant le décret du 1er juin 2021, le port du masque de protection couvrant simultanément le nez, la bouche et le menton reste obligatoire en Haute-Garonne, à partir du samedi 27 octobre à 00h00, dans les lieux et situations suivants :

• dans les manifestations et rassemblements à caractère festif ou revendicatif de plus de dix personnes autorisés à titre dérogatoire par l’article 3-II du décret du 1er juin 2021 modifié ;
• dans les marchés, y compris les marchés de noël, brocantes, vides-greniers et ventes au déballage de plein vent ou couverts ;
• dans les espaces de transports en commun dont les quais et arrêts de bus, métro et tramway ;
• dans un rayon de 50 mètres aux abords des établissements scolaires et des crèches au moment des entrées et sorties, des lieux de culte au début et à la fin des cérémonies et des offices, et des centres commerciaux lorsque ceux-ci sont ouverts au public ;
• dans les files d’attente ;
• lorsqu’un évènement particulier engendre un flux important ou une concentration de personnes qui ne permettent pas de respecter les mesures de distanciations physiques de 2 mètres entre deux personnes.

Ces obligations ne concernent pas :

• les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus ;
• les personnes pratiquant une activité sportive de plein air ;
• les enfants de moins de onze ans ;
• les personnes de plus de onze ans qui pratiquent, dans des établissements dédiés, des activités artistiques dont la nature ne permet pas le port du masque et le respect de la distanciation physique.

Arrêté préfectoral du 26 novembre.

5. Tableau de synthèse des mesures applicables dans le département de la Haute-Garonne au 26/11/21

Suite aux dernières modifications réglementaires, le tableau de synthèse des mesures applicables dans le département de la Haute-Garonne au 26/11/2021 a été mis à jour.

Les principales modifications sont relatives à l’obligation du port du masque à l’intérieur des établissements recevant de public à partir de ce jour, aux règles en vigueur pour les spectacles de fin d’année dans les établissements scolaires et à la durée de validité des tests de dépistage passant à 24h.

6. Protocole sanitaire applicable pour les marchés de noël

Suite aux annonces du ministre des solidarités et de la santé du 25 novembre 2021, le pass sanitaire s’appliquera aux marchés de Noël. Il conviendra également de respecter l’ensemble des gestes barrières ainsi que le port du masque.

7. Contrôle sanitaire aux frontières : modification de la liste des pays en zone verte, orange et rouge

L’arrêté du 7 juin 2021  identifiant les zones de circulation de l’infection du virus SARS-CoV-2 a été modifié par un arrêté en date du 19 novembre 2021 qui est entré en vigueur le 22 novembre 2021.

Ainsi, la liste actualisée est la suivante :

  • Pays en zone verte (caractérisée par une faible circulation du virus) :

– les États membres de l’Union européenne, Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et la Suisse ;
– l’Arabie saoudite ;
– l’Argentine ;
– l’Australie ;
– Bahreïn ;
– le Canada ;
– le Chili ;
– les Comores ;
– la Corée du Sud ;
– les Émirats arabes unis
– Hong-Kong ;
– le Japon ;
– la Jordanie ;
– le Koweït ;
– le Liban ;
– la Nouvelle-Zélande ;
– le Qatar ;
– le Rwanda ;
– le Sénégal ;
– Taïwan ;
– l’Uruguay ;
– le Vanuatu.

  • Pays en zone orange (caractérisée par une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées) :

Tous les pays qui ne sont pas classés dans les zones verte et rouge.

  • Pays en zone rouge (caractérisée par une circulation particulièrement active de l’épidémie de covid-19 ou par la propagation de certains variants du SARS-CoV-2 présentant un risque de transmissibilité accrue ou d’échappement immunitaire) :

– l’Afghanistan ;
– la Biélorussie ;
– le Brésil ;
– le Costa Rica ;
– Cuba ;
– la Géorgie ;
– la Moldavie ;
– le Monténégro ;
– le Pakistan ;
– la Russie ;
– la Serbie ;
– le Suriname ;
– la Turquie ;
– l’Ukraine.

Vous trouverez l’arrêté du 7 juin 2021 identifiant les zones de circulation de l’infection du virus SARS-CoV-2 consolidé au 22/11/2021 au lien suivant : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000043618623/2021-11-16/

Vous trouverez des informations complémentaires au lien suivant : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/deplacements

De plus, avec la modification du décret du 1er juin 2021, les passagers en provenance de 19 pays de l’Union Européenne doivent présenter un test datant de moins de 24h et non plus de 72h comme précédemment, s’ils ne disposent pas d’un schéma vaccinal complet et reconnu. Ces pays sont l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, l’Estonie, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Pologne, la République Tchèque, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et la Suisse.

Vous trouverez cette disposition à l’article 23-1, point IV du décret du 1er juin 2021 modifié au lien suivant : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000043575238/2021-11-17/

8. FAQ relative à la campagne de rappel du ministère des solidarités et de la santé actualisée au 19 novembre 2021

Pour mémoire, le Ministère de des solidarités et de la santé actualise régulièrement son site internet et une FAQ qui apporte des précision sur la campagne de rappel concernant la vaccination des + de 65 ans et la durée de validité du pass sanitaire avant et après la dose de rappel.

Vous trouverez au lien suivant la FAQ actualisée au 19 novembre 2021 : https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/je-suis-un-particulier/dose-de-rappel-covid19

Au 19 novembre 2021

1. Point épidémiologique

Au 19 novembre 2021, pour le département de la Haute-Garonne, sont recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) :

  • 167 (+31) hospitalisations en cours dont 20 (+8) en réanimation
  • 925 (+11) personnes décédées
Du 10/11 au 14/11 Haute-Garonne Toulouse Métropole Région Occitanie National Alerte maximale
Taux d’incidence en population générale 114,4 / 100 000  106,9/ 100 000 126,7 / 100 000 120 / 100 000
> 250 / 100 000
Taux d’incidence chez les 20-30 ans 111,9 / 100 000 / 131,2 / 100 000 /  /
Taux d’incidence pour les plus de 65 ans 106,4 / 100 000 80 / 100 000 111,4 / 100 000  Non disponible > 100 / 100 000
Part des patients COVID dans les réanimations / / Non disponible 25,9 % > 30 %

Depuis le 15 octobre dernier, il est à noter que les taux d’incidence sont en hausse.

2. Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne

  • Bilan chiffré au 19/11/2021

Au 18 novembre 2021, 9 102 158 injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 4ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes et la Nouvelle Aquitaine.
La Haute-Garonne est le premier département d’Occitanie en nombre d’injections avec au total de 1 978 063 injections (998 770 premières injections, 897 518 deuxièmes injections, 81 583 troisièmes injections et 192 quatrièmes injections).

  • Liste des centres de vaccination en Haute-Garonne

En raison de la hausse des indicateurs épidémiologiques en Haute-Garonne, j’ai décidé, en lien avec l’ARS et les collectivités locales, d’augmenter la cadence de certains centres de vaccination afin de compléter l’offre de la médecine de ville (pharmacie, médecins, infirmiers libéraux et autres professionnels). A partir du 1er décembre, le centre de Villeneuve de Rivière sera même rouvert le mercredi, jeudi et vendredi.

Au total, les centres auront une capacité portée à près de 12.000 injections/semaine en novembre (soit près de 40% de l’offre) et le secteur libéral est en capacité de vacciner près de 18 000 pers/semaine (60% de l’offre).

 

3. Promulgation de la loi du 10 novembre 2021 portant diverses dispositions de vigilance sanitaire

Le contexte sanitaire encore très incertain et le risque d’un nouveau variant nécessitent une grande vigilance pour les prochains mois et par là même la prolongation des dispositifs déjà en œuvre pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Dans ce cadre, la loi du 10 novembre 2021 prolonge jusqu’au 31 juillet 2022 le régime de sortie de l’état d’urgence sanitaire et la possibilité de recourir au passe sanitaire, afin d’anticiper une possible résurgence de l’épidémie de Covid-19. Le Premier ministre peut notamment prendre certaines mesures « de freinage » sanitaires comme limiter les déplacements et l’utilisation des transports collectifs (port du masque…), imposer des mesures barrières dans les commerces ou restreindre les réunions et les rassemblements publics.

Le texte renforce les sanctions en cas de fraude au passe sanitaire. La personne qui prête son pass sanitaire à quelqu’un pour entrer dans un lieu encourra une amende minimum de 135 euros.
Le fait d’établir de faux passe sanitaires et de les vendre, notamment via les réseaux sociaux, sera puni de maximum 5 ans de prison et  75 000 euros d’amende.
L’assurance maladie pourra dorénavant contrôler les certificats de contre-indication à la vaccination, comme elle le fait déjà pour les personnes soumises à l’obligation vaccinale.
Enfin, plusieurs mesures sont prorogées jusqu’à l’été 2022 en matière d’activité partielle, de gestion des droits d’auteur et de fonctionnement des organes délibérants des collectivités territoriales.

Saisi du projet de loi, le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision le 9 novembre 2021 et a déclaré conforme la prolongation du pass sanitaire jusqu’à fin juillet 2022. Le juge constitutionnel a néanmoins censuré la disposition permettant l’accès au statut vaccinal des élèves par les directeurs d’établissement scolaire.

Vous trouverez le texte de loi consolidé au lien suivant : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000043567200/2021-11-18/

4. Passage au niveau 2 du protocole sanitaire de l’Éducation Nationale dans les écoles, collèges et lycées

Depuis le 15 novembre, le protocole sanitaire passe au niveau 2 sur l’ensemble du territoire avec le port du masque obligatoire pour tous les élèves de l’école élémentaire :

– Les classes ouvrent donc en présentiel pour tous les élèves,
– Le masque est obligatoire dans les espaces clos. Pas de port du masque à l’extérieur (sauf lorsqu’une décision préfectorale impose localement le port du masque dans l’espace public, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui pour le département de la Haute-Garonne),
– Maintien des mesures renforcées d’aération et lavage des mains,
– Le brassage est limité entre les niveaux,
– Désinfection des surfaces les plus fréquemment touchées plusieurs fois par jour et des tables du réfectoire après chaque service,
– Les activités physiques et sportives se déroulent à l’extérieur ainsi qu’en intérieur. En intérieur, absence de sports de contact et distanciation adaptée selon la pratique sportive.
– Pour la restauration, les mêmes élèves déjeuneront tous les jours à la même table dans le premier degré. Il sera recommandé d’organiser un service individuel.

La règle de la fermeture de la classe pour une durée de 7 jours dès le premier cas positif continue à s’appliquer à l’école primaire, tandis que les collégiens à partir de la 6e qui disposent d’un schéma vaccinal complet peuvent continuer les cours en présentiel. Les élèves non-vaccinés doivent eux suivre leurs cours depuis chez eux durant la période d’isolement.

5. Suppression de la jauge de 75 % dans un certain nombre d’établissement recevant du public

Le décret n° 2021-1471 du 10 novembre 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire vient supprimer la jauge de 75% pour les concerts des salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions, de spectacles ou à usages multiples, relevant du type L, et les chapiteaux, tentes et structures, relevant du type CTS.

La fin de cette restriction s’applique aussi pour les salles de danse relevant du type P (discothèques notamment).


6. Aide relative aux loyers ou redevances et charges de certains commerces de détail et services interdits d’accueil du public afin de lutter contre la propagation de l’épidémie de covid-19

Le décret du 16 novembre 2021 et publié le 17 novembre au Journal officiel vient instituer une aide pour les loyers, redevances ou charges.

Ce dispositif de soutien est destiné aux commerces de détails et de services qui ont été fermés entre février 2021 et mai 2021 en raison de la reprise épidémique de la Covid-19.

L’aide s’adresse aux entreprises disposant de plusieurs magasins dont certains, situés en centre-ville sont restés ouverts et d’autres ayant été fermés, puisque situés dans des centres commerciaux interdits d’accueil du public, en particulier en février et mars 2021.

  • Comment l’aide est-elle calculée ?

L’éligibilité à l’aide est appréciée mois par mois au regard de celles déjà obtenues par l’entreprise.
Par exemple : lorsqu’une entreprise avec plusieurs points de vente dont certains ayant été fermés a pu accéder au fonds de solidarité et/ou au dispositif « coûts fixes », l’accès au dispositif « loyers » ne sera pas possible. Seule exception, s’ils en ont atteint les plafonds soit 1,8 million d’euros pour le fonds de solidarité et 10 millions d’euros pour le dispositif « coûts fixes ».
En revanche, si cette même entreprise n’a pas pu toucher l’aide au titre du fonds de solidarité et/ou le dispositif « coûts fixes » car sa perte de chiffre d’affaires globale était inférieure à 50%, elle pourra bénéficier du dispositif « loyers » pour le mois en question.

Le montant de l’aide correspond à la somme des loyers et des charges calculés par magasin au prorata des journées d’interdiction d’accueil du public.

  • Comment demander l’aide « loyers » ?

Les demandes d’aides pour les périodes éligibles des mois de février, mars, avril ou mai 2021 seront déposées en une seule fois par voie dématérialisée. L’ouverture du guichet auprès de la direction générale des Finances publiques interviendra mi-novembre.

L’aide sera déposée via un formulaire complété par un expert-comptable ou un commissaire au compte. Un décret publié dans les prochains jours précisera les modalités de ce dispositif.

Vous trouverez au lien suivant le décret qui prévoit ce dispositif : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044332057

Vous trouverez ci-joint le communiqué de presse du Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance en date  du 19 octobre dernier https://minefi.hosting.augure.com/Augure_Minefi/r/ContenuEnLigne/Download?id=4FBDA6C3-779B-4F6F-8298-60D685C2F092&filename=1554%20-%20CP%20Loyers%20doc.pdf  ainsi que des informations complémentaires sur la mise en place du dispositif « loyers » : https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/soutien-entreprises-dispositif-loyers

7. Contrôle sanitaire aux frontières : modification de la liste des pays en zone verte, orange et rouge

L’arrêté du 7 juin 2021  identifiant les zones de circulation de l’infection du virus SARS-CoV-2 a été modifié par un arrêté en date du 10 novembre 2021 et entré en vigueur le 13 novembre 2021.

Ainsi, la liste actualisée est la suivante :

  • Pays en zone verte (caractérisée par une faible circulation du virus) :

– les États membres de l’Union européenne, Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et la Suisse ;
– l’Arabie saoudite ;
– l’Argentine ;
– l’Australie ;
– Bahreïn ;
– le Canada ;
– le Chili ;
– les Comores ;
– la Corée du Sud ;
– les Émirats arabes unis
– Hong-Kong ;
– le Japon ;
– la Jordanie ;
– le Koweït ;
– le Liban ;
– la Nouvelle-Zélande ;
– le Qatar ;
– le Rwanda ;
– le Sénégal ;
– Taïwan ;
– l’Uruguay ;
– le Vanuatu.

  • Pays en zone orange (caractérisée par une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées) :

Tous les pays qui ne sont pas classés dans les zones verte et rouge.

  • Pays en zone rouge (caractérisée par une circulation particulièrement active de l’épidémie de covid-19 ou par la propagation de certains variants du SARS-CoV-2 présentant un risque de transmissibilité accrue ou d’échappement immunitaire) :

– l’Afghanistan ;
– le Brésil ;
– le Costa Rica ;
– Cuba ;
– la Géorgie ;
– la Moldavie ;
– le Monténégro ;
– le Pakistan ;
– la Russie ;
– la Serbie ;
– le Suriname ;
– la Turquie ;
– l’Ukraine.

Vous trouverez l’arrêté du 7 juin 2021 identifiant les zones de circulation de l’infection du virus SARS-CoV-2 consolidé au 15/10/2021 au lien suivant : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000043618623/2021-11-16/

Vous trouverez des informations complémentaires au lien suivant : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/deplacements

De plus, avec la modification du décret du 1er juin 2021, les passagers en provenance de 8 pays de l’Union Européenne doivent présenter un test datant de moins de 24h et non plus de 72h comme précédemment, s’ils ne disposent pas d’un schéma vaccinal complet et reconnu. Ces pays sont l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, les Pays-Bas et la République Tchèque.

Vous trouverez cette disposition à l’article 23-1, point IV du décret du 1er juin 2021 modifié au lien suivant : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000043575238/2021-11-17/

Au 10 novembre 2021

1. Point épidémiologique

Au 10 novembre 2021, pour le département de la Haute-Garonne, sont recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) :

  • 136 (-7) hospitalisations en cours dont 12 (+2) en réanimation
  • 914 (+3) personnes décédées
Du 01/11 au 07/11 Haute-Garonne Toulouse Métropole Région Occitanie National Alerte maximale
Taux d’incidence en population générale 60,7 / 100 000  67 / 100 000 66,9/ 100 000 69,2 / 100 000
> 250 / 100 000
Taux d’incidence chez les 20-30 ans 59,9 / 100 000 / 66,5 / 100 000 /  /
Taux d’incidence pour les plus de 65 ans 36 / 100 000 44,1 / 100 000 51 / 100 000  Non disponible > 100 / 100 000
Part des patients COVID dans les réanimations / / Non disponible 22,6 % > 30 %

Depuis le 15 octobre dernier, il est à noter que les taux d’incidence sont en hausse.

2. Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne

  • Bilan chiffré au 10/11/2021

Au 10 novembre 2021 , 8 940 569 injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 4ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes et la Nouvelle Aquitaine.
La Haute-Garonne est le premier département d’Occitanie en nombre d’injections avec au total de 1 946 442 injections (995 048 premières injections, 892 357 deuxièmes injections, 58 895 troisièmes injections et 142 quatrièmes injections).

3. Annonces du Président de la République du mardi 09 novembre 2021

Le Président de la République Française, Emmanuel Macron, s’est adressé aux Français dans une allocution – la neuvième depuis le début de la crise sanitaire – diffusée ce 9 novembre 2021.Face à la cinquième vague qui a débuté en Europe, le chef de l’État a appelé les 6 millions de Français qui ne sont pas vaccinés à le faire.

Le Président de la République a également annoncé que les personnes de 65 ans et plus concernées par la dose de rappel devront justifier d’un rappel vaccinal à partir du 15 décembre pour prolonger la validité de leur « pass sanitaire » .

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal a apporté des précisions à ce sujet . Ainsi, le pass sanitaire des plus de 65 ans sera désactivé, en l’absence d’une dose de rappel, « 6 mois et 5 semaines » après la dernière injection, à partir du 15 décembre. Il a également incité les personnes ayant des comorbidités à faire un rappel au bout de six mois, bien qu’elles ne soient pas concernées par la désactivation du pass sanitaire pour des « raisons juridiques et techniques ».

La campagne de rappel sera élargie début décembre aux Français de 50 à 64 ans, comme annoncé par le Président de la République.

Le port du masque sera de nouveau obligatoire à l’école élémentaire à partir de lundi 15 novembre dans toute la France. Le Ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports a indiqué que tous les départements passeront au niveau 2 du protocole sanitaire.

Le Président de la République a requis l’application rigoureuse des gestes barrières, qui protègent autant contre la Covid-19 que les maladies d’hiver, telle la grippe saisonnière.

Enfin, le chef de l’État a précisé que les contrôles du « pass sanitaire » seront renforcés dans les endroits où il est exigé.


4. Adoption définitive du projet de la loi portant diverses dispositions de vigilance sanitaire

Le  projet de loi prolongeant jusqu’au 31 juillet 2022 le recours possible au pass sanitaire, a été définitivement adopté par l’Assemblée Nationale le 05 novembre 2021.

Les dispositions de la loi prolongent ainsi, jusqu’au 31 juillet 2022 et sous réserve de promulgation de la loi par le Président de la République, le régime de sortie de l’état d’urgence sanitaire, durant lequel, le Premier ministre peut prendre certaines mesures « de freinage » sanitaires comme limiter les déplacements et l’utilisation des transports collectifs (port du masque…), imposer des mesures barrières dans les commerces ou restreindre les réunions et les rassemblements publics.

Le texte renforce les sanctions en cas de fraude au pass sanitaire. La personne qui prête son pass sanitaire à quelqu’un pour entrer dans un lieu encourra une amende minimum de 135 euros.
Le fait d’établir de faux pass sanitaires et de les vendre, notamment via les réseaux sociaux, sera puni de maximum 5 ans de prison et  75 000 euros d’amende.
L’assurance maladie pourra dorénavant contrôler les certificats de contre-indication à la vaccination, comme elle le fait déjà pour les personnes soumises à l’obligation vaccinale.
Enfin, plusieurs mesures sont prorogées jusqu’à l’été 2022 en matière d’activité partielle, de gestion des droits d’auteur et de fonctionnement des organes délibérants des collectivités territoriales.

Saisi du projet de loi, le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision le 9 novembre 2021 et a déclaré conforme la prolongation du pass sanitaire jusqu’à fin juillet 2022. Le juge constitutionnel a néanmoins censuré la disposition permettant l’accès au statut vaccinal des élèves par les directeurs d’établissement scolaire.

Vous trouverez la décision du Conseil Constitutionnel au lien suivant: https://www.conseil-constitutionnel.fr/actualites/communique/decision-n-2021-828-dc-du-9-novembre-2021-communique-de-presse

5. Appel à la vigilance face au regain de la circulation virale du COVID 19 en Haute-Garonne

En raison de la hausse de la circulation virale du COVID-19 observée depuis quelques semaines en Haute-Garonne (taux d’incidence est de 50 cas pour 100 000 habitants avec un taux de positivité de 2% pour la période du 27/10 au 02/11), le directeur départemental de l’ARS et moi-même, renouvelons les recommandations pour une application rigoureuses des gestes barrières : lavages réguliers des mains ; aération quotidienne des pièces des domiciles et lieux de travail ; port du masque partout où une distance d’au moins 2m entre individus ne peut être respectée.

Nous recommandons par ailleurs la vaccination contre le COVID-19 pour les personnes non vaccinées et celles pouvant bénéficier d’un rappel vaccinal ainsi qu’une vaccination anti grippale pour les personnes éligibles.

Vous pouvez retrouver les offres de centres de vaccination au lien suivant : https://www.sante.fr/cf/centres-vaccination-covid/departement-31-haute-garonne.html
Ainsi que l’éligibilité aux différents vaccins et à la dose de rappel au lien suivant : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/vaccins

 

VACCINATION EN HAUTE-GARONNE

La prise de rendez-vous (pour 2 injections dans le même centre de vaccination) est possible :

  • sur le site internet sante.fr via l’application KelDoc ;
  • via la plateforme téléphonique au 0 809 54 19 19 (du lundi au samedi de 8h à 18h Appel au tarif d’une communication locale).

   

Covid-19 : un numéro vert pour les télétravailleurs en difficulté

Un numéro vert est dédié à l’accompagnement des salariés des TPE et PME qui se sentent particulièrement isolés ou vivent difficilement l’exercice de leur activité en télétravail, au 0 800 130 000. C’est gratuit et anonyme.
Plus d’informations concernant ce numéro vert sont disponibles au lien suivant : https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/covid19-numero-vert-teletravailleurs

PORT DU MASQUE

Toute personne de onze ans ou plus se déplaçant à pied, sauf activité sportive, doit porter un masque de protection couvrant simultanément le nez, la bouche et le menton, lorsqu’elle se trouve dans un lieu clos, en complément de l’obligation du respect des mesures barrières et de l’obligation du port du masque dans les transports en commun.

Cette obligation ne concerne pas :

  • les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus,
  • les personnes pratiquant une activité sportive en plein air,
  • les personnes circulant dans les espaces naturels classés.

APPLICATION « AntiCovid »

Mise à disposition de l’application « TousAntiCovid » qui permet à chacun d’être acteur de la lutte contre l’épidémie.
C’est un geste barrière supplémentaire que l’on active dans tous les moments où on doit redoubler de vigilance : au restaurant, à la cantine, quand on participe à un évènement professionnel, quand il y a un risque que tout le monde ne respecte pas les autres gestes barrières.
« TousAntiCovid » vient compléter l’action des médecins et de l’Assurance maladie, visant à contenir la propagation du virus en stoppant au plus vite les chaînes de contamination.

Le principe est le suivant : prévenir, tout en garantissant l’anonymat, les personnes qui ont été à proximité d’une personne testée positive, afin que celles-ci puissent aller se faire tester et être prises en charge le plus tôt possible.
Elle permet aussi de rester informé sur l’évolution de l’épidémie et sur la conduite à tenir et ainsi de rester vigilant et d’adopter les bons gestes.
Elle permet d’avoir accès facilement aux autres outils à la disposition des citoyens souhaitant être acteur de la lutte contre l’épidémie : DepistageCovid qui donne la carte des laboratoires à proximité et les temps d’attente, ainsi que MesConseilsCovid qui permet d’avoir des conseils personnalisés pour se protéger et protéger les autres.

L’installation de l’application « AntiCovid » se fait sur la base du volontariat. Toute personne est prise en charge même si elle choisit de ne pas utiliser l’application.
Vous trouverez des éléments complémentaires sur cette application sur ce lien et pouvez télécharger l’application sur l’Apple Store et le Google Play : bonjour.tousanticovid.gouv.fr/

DEPISTAGE : « ISOLEMENT, TEST : QUE FAIRE ? »

Cas contact, symptômes ou test PCR, il n’est pas évident de savoir quoi faire. Vous pouvez obtenir des conseils personnalisés et à jour sur le Covid-19 en France sur le site.

Liste actualisée des lieux de prélèvement

NUMÉRO SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

COVID-19 : Réactivation du numéro d’appel régional de soutien psychologique

Le numéro d’appel régional de soutien psychologique a été réactivé par la cellule urgence médico psychologique (CUMP).
Ce numéro est joignable au 05 34 39 33 47 du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30.
Celui-ci répond aux problématiques psychiques dans le cadre du Covid-19 à la fois des soignants et du grand public.

Point de situation de l’ARS (Agence régionale de la santé) – Consultez les derniers bilans de l’ARS Occitanie

Dispositif de suivi de crise en préfecture

Un dispositif d’astreinte (avec un cadre d’astreinte et un sous-préfet de permanence) est mis en place, avec un numéro joignable 7/7j – 24/24h : 05 34 45 33 30

Pour toutes questions qui n’ont pas de spécificité locale, le grand public dispose d’une plateforme téléphonique nationale joignable au 0 800 130 000 destinée à fournir toute information générale sur le Covid-19 (appel gratuit – 7/7 jours).

Source officielle : site internet du gouvernement actualisé en temps réel  https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus ainsi que le site de la Préfecture de la Haute-Garonne : http://www.haute-garonne.gouv.fr/

Cette actualité sera mise à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation sanitaire.