Covid 19 : Recommandations gouvernementales et information de la Préfecture au 04/12/2020

Le 28 octobre 2020, le président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire métropolitain ainsi qu’en Martinique, en instaurant un confinement du 30 octobre au 1er décembre minimum https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/confinement. Retrouvez ci-dessous les mesures prises au niveau national et local (04/12/2020).

Au 3 décembre

Organisation des cérémonies religieuses à compter du 04/12/2020

Une nouvelle jauge de présence dans les édifices du culte a été établie et devrait être applicable dès le 4 décembre, suite à une modification du décret du 29 octobre 2020.

En application de l’article 47 du décret du 29 octobre 2020 modifié, les établissements de culte (ERP de catégorie V) sont autorisés à rester ouverts. Tout rassemblement ou réunion en leur sein est interdit à l’exception des cérémonies religieuses, pour lesquelles l’accueil du public est organisé dans les conditions suivantes :

  • une distance minimale de deux emplacements est laissée entre ceux occupés par chaque personne ou groupe de personnes partageant le même domicile ;
  • une rangée sur deux est laissée inoccupée ;
  • toute personne de onze ans ou plus qui accède ou demeure dans ces établissements porte un masque de protection ;
  • l’obligation du port du masque ne fait pas obstacle à ce que celui-ci soit momentanément retiré pour l’accomplissement des rites qui le nécessitent.

Le gestionnaire du lieu de culte s’assure à tout moment, et en particulier lors de l’entrée et de la sortie de l’édifice et lors des cérémonies, du respect des dispositions mentionnées ci-dessus.

Les consultations avec les représentants des différents cultes se poursuivront au niveau national dans les jours prochains, afin de préparer l’évolution des mesures de confinement à partir du 15 décembre prochain.

Vous trouverez sur le lien suivant le communiqué de presse du ministre de l’intérieur en date du 02/12: https://www.interieur.gouv.fr/Le-ministre/Communiques-du-ministre/Organisation-des-ceremonies-religieuses-durant-la-deuxieme-phase-de-confinement

Conférence de presse du Premier Ministre sur la stratégie vaccinale du Gouvernement

Le Premier ministre a tenu ce jour une conférence de presse en présence de Monsieur VERAN, Ministre des solidarités et de la santé, Madame PANNIER-RUNACHER, Ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, Monsieur BEAUNE, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, et Monsieur FISCHER, Président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale.

Cette allocution avait pour objet d’effectuer un point concernant la stratégie vaccinale française.

Les points suivants ont notamment été abordés :

* 6 contrats d’approvisionnement ont été conclus à l’échelle européennes avec les laboratoires pharmaceutiques. 3 candidats vaccins sont au stade avancé d’essai de phase 3. Cela représente un potentiel de 200 millions de doses pour la France.

* la campagne de vaccination poursuit 3 objectifs :
– faire baisser les formes graves et la mortalité ;
– protéger les français et notre système de santé ;
– garantir la sécurité sanitaire.

* la campagne de vaccination repose sur 3 principes :
– libre choix des patients. Le vaccin ne sera pas obligatoire ;
– gratuité du vaccin ;
– garantie d’un haut niveau de sécurité. A ce titre, les « candidats vaccins » ne seront distribués que lorsqu’ils auront été validés par les autorités scientifiques indépendantes.

*la campagne de vaccination se déroulera en 3 étapes selon des populations prioritaires définies par la Haute autorité de santé (HAS) :
– Phase 1 (entre janvier et février 2021) : vaccination des personnes âgées en établissement (EHPAD) et des professionnels en établissement accueillant des personnes âgées et présentant un risque accru de forme grave ou de décès (âge supérieur à 65 ans, comorbidités). Cette première phase concerne environ 1 million de personnes au niveau national.
– Phase 2 (de mars 2021 jusqu’au printemps) : vaccination des personnes avec un facteur de risque lié à l’âge. Cette deuxième phase représente environ 14 millions de personnes au niveau national.
– Phase 3 (dès le printemps) : vaccination élargie aux autres tranches de la population.

* le parcours type d’un patient de la phase 1 sera le suivant :
– Étape 1:  Consultation : en présentiel ou à distance par un médecin qui permettra de transmettre les informations liées au vaccin et obtenir le consentement du patient ;
– Étape 2 : Vaccination avec deux injections à 21 jours d’intervalle ;
– Étape 3 : Suivi médical.

Des informations complémentaires seront apportées par le Gouvernement lors de prochaines conférences de presse.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette conférence de presse sur le lien suivant : https://fr-fr.facebook.com/gouvernement.fr/videos/vb.392341217527576/202295284842436/?type=2&theater

Précisions relatives à la pratique sportive des majeurs

Conformément au décret du 29 octobre modifié, la pratique sportive des majeurs est autorisée dans le respect des modalités suivantes :

* Dans l’espace public, la pratique sportive est autorisée selon les conditions suivantes :
– dans un périmètre de 20 km et une durée maximale de 3 heures ;
– uniquement à titre individuelle donc à l’exclusion de toute pratique collective ;
– interdiction à proximité d’autres personnes.

* Dans un ERP (Etablissement recevant du public) de type PA (plein air), la pratique sportive est autorisée :
– dans le respect d’un protocole sanitaire strict (se référer aux protocoles des fédérations sportives) ;
– la pratique des sports collectifs et des sports de combat est interdite. Toutefois, des entraînements ne donnant pas lieu à la pratique de ces sports peuvent être organisés, dans le respect de protocoles stricts. Par exemple, les sports collectifs tels que le football ou le rugby sont interdits mais les clubs de ces sports peuvent reprendre sous la forme d’entraînements dans le respect des protocoles stricts des fédérations concernées (pas de matchs).
– dans un périmètre de 20 km et une durée maximale de 3 heures.

Vous trouverez sur le lien suivant une infographie réalisée par le ministère des sports qui synthétise en partie les informations ci-dessus : https://www.sports.gouv.fr/accueil-du-site/article/application-des-decisions-sanitaires-pour-le-sport

Au 30 novembre

Actualité juridique et réglementaire et tableau de synthèse des mesures actualisé au 30/11/2020 :

Vous trouverez, sur le lien suivant, le décret n° 2020-1454 du 27 novembre 2020 modifiant le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042574467

Il met en place des assouplissements au confinement, notamment en matière de sport, d’ouverture d’établissement recevant du public (ERP), de reprise des marchés non-alimentaires, de déplacements autorisés…

Le tableau de synthèse actualisé au 30/11 des mesures locales et nationales prises pour enrayer la circulation du virus.

Mise en œuvre de certaines dérogations au confinement relatives à l’exercice de la pêche, de la chasse et de destruction d’espèces animales susceptibles d’occasionner des dégâts à partir du 28 novembre 2020

La pratique individuelle, ou avec des membres de sa cellule familiale (dans la limite de 6 personnes maximum), de la pêche ou de la chasse est désormais permise dans le cadre de la sortie journalière de 3 heures dans un périmètre de 20 km maximum autour de son lieu de résidence.

Pour la chasse au petit gibier en action coordonnée, qui s’exerce dans la même limite de 20 kilomètres autour de son lieu de résidence pendant une durée journalière maximale de trois heures, un protocole national complémentaire est défini afin de garantir la sécurité des participants.

Nouvelles règles applicables aux activités sportives

Le Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports a fait paraître un communiqué de presse concernant les nouvelles règles applicables aux activités sportives que vous trouverez ci-joint. Il précise pour les majeurs que les sports individuels (ex: athlétisme, vélo,…) peuvent avoir lieu dans des établissements et équipements de plein air, si l’activité est encadrée par un club ou une association. Les sports collectifs ou de combat pour les majeurs demeurent interdits.

Les publics mineurs sont autorisés à reprendre toutes les activités sportives individuelles ou collectives, encadrées par un club ou une association, dès lors qu’elles se déroulent en plein air dans le respect des mesures de distanciation et du protocole. Ces activités doivent s’effectuer sans contact en respectant une distanciation d’au moins 2 mètres entre les participants.

Au 27 novembre : allègement du confinement

Lors d’une conférence de presse ayant eu lieu ce jeudi 26 novembre à 11 heures, le Premier Ministre et plusieurs ministres (Ministre des Solidarités et de la Santé, Ministre de la Culture, Ministre du Travail) ont précisé les mesures qui seront applicables durant les 3 phases d’allègement du confinement :

  • A partir du samedi 28 novembre

Comme l’avait annoncé le Président de la République, les échanges fructueux avec les représentants des commerçants ont permis d’annoncer la réouverture de tous les commerces et de tous les rayons dans les commerces qui demeuraient ouverts. Cette réouverture ne peut se faire que dans le respect du protocole sanitaire strict qui est le suivant :
– 8 m2 par client : la jauge maximale d’accueil doit être calculée afin d’assurer, en prenant en compte la surface de vente totale, hors personnels. Dans une logique de rationaliser cette règle, les personnes d’un même foyer venant ensemble seront comptabilisés comme une seule personne.
– Pour les surfaces de plus de 400 m2 : une personne à l’entrée ou un système de comptage doit s’assurer que cette jauge est respectée.
– Si la configuration des lieux le permet, il faudra définir un sens unique de circulation.
– Assurer une aération du lieu par tout moyen
– Mettre à disposition du gel hydroalcoolique à l’entrée
– Information du public  : capacité d’accueil maximale, règles sanitaires et la possibilité de télécharger l’application TousAntiCovid
– Possibilité d’étendre les horaires d’accueil du public jusqu’à 21 heures pour permettre une répartition des clients sur l’ensemble de la journée
– Les préfets faciliteront les dérogations d’ouverture dominicale pour les commerces.

A compter de cette date, les cours de conduite des auto-écoles pourront également reprendre. Néanmoins, les cours théoriques devront perdurer en distanciel.

Les activités extra-scolaires seront de nouveau autorisées en plein air.

Les visites immobilières seront autorisées, tant pour les professionnels que les particuliers.

Ouverture des commerces culturels (ex : librairies, bibliothèques, archives, galeries d’art, magasins de musique et salles de vente).

Sous réserve de posséder une attestation, les déplacements liés soit à l’activité physique soit à la promenade sont étendus à une durée de 3 heures et un périmètre de 20 km, permettant les pratiques de la chasse et la pêche. Cette dérogation ne permettra pas pour autant d’aller rendre visite à de la famille ou des amis.

Enfin, les lieux de culte vont pouvoir rouvrir, avec une capacité maximale d’accueil du public fixée à 30 personnes. Cette juge pourra évoluer en fonction de la situation sanitaire. Il est envisagé d’adapter cette jauge en fonction de la capacité globale du lieu.

LES ATTESTATIONS : téléchargez les attestations de déplacement dérogatoire, le justificatif de déplacement professionnel et le justificatif de déplacement scolaire.

  • A partir du 15 décembre

Si les conditions sanitaires le permettent, le confinement sera levé et s’y substituera un couvre-feu.
Ainsi, les déplacements seront libres, sans attestation, en dehors des heures de couvre-feu. Néanmoins, entre 21 heures et 7 heures, l’attestation dérogatoire sera toujours en vigueur. Le couvre-feu ne sera pas appliqué les 24 et 31 décembre. Néanmoins, il sera impératif de limiter le nombre de convives à Noël et au Nouvel An ainsi que de respecter un maximum les gestes barrières.

On assistera alors à de nouvelles mesures d’assouplissement :
– pour les mineurs, les activités sportives extrascolaires dispensées en club seront autorisées en plein air comme en salle ;
– les musées, salles de spectacle et cinémas pourront rouvrir en appliquant le protocole sanitaire strict défini lors du couvre-feu précédent. Les séances pourront se terminer à 21 heures et le ticket fera foi afin de rentrer chez soi après 21 heures ;
– les écoles de musique et les conservatoires pourront rouvrir, sauf pour les cours de chant. La dérogation pour les professionnels du milieu artistique restera en vigueur ;
– les voyages touristiques à l’étranger pourront reprendre, de même pour les voyages vers l’Outre-Mer à condition d’être en possession d’un test RT-PCR négatif effectué 72 heures avant le départ.

Néanmoins, certains établissements et lieux ne pourront pas ouvrir à cette date-là :
– les stations de ski : il sera loisible à chacun de se rendre dans ces stations pour s’y promener et dans les commerces (hors bars et restaurants) qui seront ouverts. Cependant, toutes les remontées mécaniques et les équipements collectifs seront fermés au public ;
– les bars, les restaurants et les salles de sport resteront fermés ;
– les centres et colonies de vacances resteront fermés ;
– les casinos et les établissements thermaux resteront fermés. Néanmoins, un travail est en cours pour ouvrir les casinos le 15 décembre.

En ce qui concerne les aides économiques :
– le fonds de solidarité rénové permettra d’ouvrir de nouvelles aides aux établissements fermés adminsitrativement et aux entreprises qui ne sont pas fermées mais qui sont directement impactées par la crise ;
– De nouvelles aides seront attribuées aux intermittents, travailleurs en « extra » et saisonniers ;
– De nouvelles aides pour les jeunes et les jeunes diplômés en recherche d’emploi.

  • A partir du 20 janvier

Si la période des fêtes de fin d’année ne s’est pas traduite par un rebond de l’épidémie, alors la levée du couvre-feu sera envisagée ainsi que la reprise d’activité pour les restaurants, les enseignements en présentiel dans l’enseignement supérieur et le retour à un fonctionnement normal dans tous les lycées.

Le Premier Ministre a annoncé que les vaccins et les dépistages feront l’objet d’une communication plus détaillée la semaine prochaine.

Vous trouverez en pièce-jointe la retranscription de cette conférence de presse. Les documents qui y ont été projetés sont téléchargeables via le lien suivant : https://www.gouvernement.fr/partage/11904-presentation-du-premier-ministre-sur-l-application-des-mesures-contre-la-covid-19

Au 18 novembre

Accueils collectifs de mineurs : protocole actualisé au 16/11 et FAQ

Le protocole actualisé au 16 novembre 2020 relatif aux accueils collectifs de mineurs (ACM) sur le lien suivant : https://www.jeunes.gouv.fr/spip.php?article9310

Une foire aux questions (FAQ) est également disponible.

Au 17 novembre

Déploiement des tests antigéniques

Dans le contexte épidémique actuel, les tests antigéniques rapides constituent un outil supplémentaire pour réduire les chaînes de transmission virale. Ils viennent en complément des tests RT-PCR qui restent la technique de référence pour la détection de l’infection à la Covid-19.

Le test antigénique permet de détecter les antigènes que produit le virus SARS-CoV-2. Il cherche à déterminer si la personne est infectée au moment du test.
Comme le test RT-PCR, il consiste en un prélèvement par voie nasale avec un écouvillon, qui peut être réalisé par un médecin, un infirmier ou bien un pharmacien (cf arrêté du 16 octobre 2020).
Avec un résultat disponible en 15 à 30 minutes, ces tests antigéniques, pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, permettent la mise en œuvre sans délai des mesures d’isolement et de contact tracing.

Les professionnels de santé (médecins, infirmiers et pharmaciens) peuvent pratiquer ces tests hors de leurs cabinets ou officines sous réserve d’une autorisation préfectorale que j’ai accordée par arrêté en date du 13 novembre 2020 que vous trouverez ci-joint.

Néanmoins, les médecins, infirmiers ou pharmaciens souhaitant réaliser de tels tests en dehors de leur lieu d’exercice habituel doivent le déclarer au moins 48h à l’avance auprès de l’ARS selon le modèle ci-joint. Cette déclaration devra être transmise par voie électronique aux adresses ars-oc-covid-ville-tests@ars.sante.fr et ars-oc-dd31-gestion-alerte@ars.sante.fr

Si le dépistage est organisé sur le domaine public, une autorisation d’occupation du domaine public par le Maire de la commune concernée sera par ailleurs nécessaire. Il vous appartient d’instruire ces demandes selon vos procédures habituelles.

Pour plus d’informations sur les tests antigéniques vous pouvez consulter le site de l’ARS 

Au 16 novembre

Actualité juridique et réglementaire
L’état d’urgence sanitaire est prorogé jusqu’au 16 février 2021 inclus.
Vous trouverez, sur le lien suivant, la loi n°2020-1379 du 14 novembre 2020 autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire et portant diverses mesures de gestion de la crise sanitaire: https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042520662

Foires aux questions dédiée aux personnes handicapées
Le secrétariat d’Etat aux personnes handicapées a mis en ligne une foire aux questions dédiée aux personnes handicapées en cette période de confinement. Vous trouverez le lien ci après :
https://handicap.gouv.fr/grands-dossiers/coronavirus/article/covid-19-foire-aux-questions-reprise-de-l-epidemie

Compléments sur les dispositifs d’alerte pour les victimes de violences conjugales et intra-familiales en période de confinement
Les violences conjugales doivent faire l’objet d’une vigilance renforcée durant le confinement.

De nouvelles informations au sujet des dispositifs en place :
– La plateforme téléphonique 3919, ouverte de 9h à 21h tous les jours, le week-end et les jours fériés inclus, est désormais accessible aux personnes en situation de handicap du lundi au vendredi de 9H à 19h.
– Le tchat commentonsaime.fr de l’association « En avant toutes » ouvert du lundi au samedi de 10h à 21h : un site fait par des jeunes pour des jeunes pour qu’ils puissent exprimer leurs questionnements concernant notamment la violence dans les relations amoureuses, affectives et sexuelles.
– L’application pour smartphone App-Elles de l’association « Les Résonantes » : en cas d’urgence, cette application permet de contacter ou d’alerter rapidement les proches des victimes, les services d’urgence, les associations et toutes autres ressources disponibles sur le territoire et relaie également les informations locales ou nationales sur les dispositifs – Une ligne téléphonique dédiée aux auteurs de violences conjugales « Ne frappez pas », aux potentiels auteurs et à leur entourage offre depuis le 6 avril 2020 la possibilité d’une écoute et d’une orientation afin d’éviter les passages à l’acte (08 019 019 11, tous les jours de 9h à 19h).

Les personnes victimes de violences n’ont pas à renseigner d’autorisation de sortie dérogatoire pour leur mise à l’abri ou pour se rendre au commissariat ou en gendarmerie.

 

Centres de consultations Covid-19

Face à la recrudescence de la pandémie de Covid-19, le Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins (CDOM) et le Conseil Départemental de l’Ordre des Infirmiers (CDOI) ont organisé en collaboration avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), la Préfecture et le soutien des collectivités territoriales, l’ouverture de centres de consultations médicales pour les personnes atteintes par le Covid-19.

Pour mémoire, ces centres de consultations ne sont accessibles qu’après une régulation effectuée par un médecin : les patients doivent appeler leur médecin traitant ou, à défaut, le centre 15, pour bénéficier d’une orientation éventuelle vers l’un de ces centres.

Vous trouverez ci-dessous la liste des premiers centres ouverts ainsi que les jours et horaires d’ouverture :

  • ST ORENS – 42 avenue Augustin Laboulhe, 31650 Saint Orens de Gameville / 13h – 17h du lundi au vendredi (hors jours fériés)
  • FRONTON – Salle Municipale – 51 avenue Adrien Escudier, 31620 Fronton / 15h – 19h du lundi au vendredi (hors jour fériés)
  • ST JORY – Cabinet Médical du Dr. Latrous – 11 chemin de Gagnac, 31790 Saint-Jory / 14h – 17h du lundi au vendred
  • LABASTIDE SAINT SERNIN – Salles des Ainés de Labastide St Sernin – 17 Ru Jean Pascal, 31620 Labastide Saint Sernin / 8h – 12h du lundi au vendredi
  • CORNEBARRIEU – Foyer de l’Aussonnelle – 5 rue du Boiret, 31700 Cornebarrieu / 14h – 18 h du lundi au vendredi (hors jours fériés)
  • COLOMIERS – Complexe Capitany – 12 Avenue Yves Brunaud, 31770 Colomiers / 14h – 18h du lundi au vendredi
  • LHERM – Salle polyvalente – Esplanade Binaced, 31600 Lherm / Après-midi : lundi, mercredi et vendredi
  • SAINT LYS – Salle Polyvalente du Moulin de la Jalousie, 31470 Saint-Lys / Après midi : mardi et jeudi
  • FROUZINS – MMG la Saudrune – 87 boulevard de la Méditerranée, 31270 Frouzins / 13h – 17 h du lundi au vendredi
  • MONTREJEAU – MSP de Montréjeau – 14 bis Avenue de Mazères, 31210 Montréjeau / 14h – 18h : Lundi, mercredi et vendredi
  • SAINT-BEAT – Avenue Galliéni, 31440 Saint-Béat / 14h – 18h : Mardi et jeudi
  • TOULOUSE SOUPETARD – 35, rue Dinetard / 14h – 18 h du lundi au vendredi

Cette liste sera complétée sur la base des informations transmise par le Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins (CDOM) dans les prochains jours.

ÉDUCATION

Les crèches, écoles, collèges et lycées restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé dont le port du masque obligatoire dès l’âge de 6 ans.

La prise en charge périscolaire (garderie, centres aérés) est également maintenue tout comme les structures d’accueil spécialisées pour les enfants en difficulté physique ou psychique notamment les instituts médico-éducatifs.

Les formations et concours font aussi l’objet de dérogation.

Concernant l’enseignement supérieur, l’ensemble des cours magistraux et travaux dirigés sont désormais en distanciel sauf exception pour certains travaux pratiques. L’accès aux bibliothèques universitaires est possible mais uniquement sur rendez-vous. Les restaurants universitaires ne pourront que faire de la vente à emporter.

PERSONNES ÂGÉES

Afin de lutter contre la solitude des aînés les visites en EHPAD et en maison de retraite sont autorisées pendant le confinement dans le strict respect des mesures barrières.

TRAVAIL

Le télétravail est obligatoire à 100 % partout où il est possible.

Cependant, contrairement au confinement de mars le secteur du bâtiment et des travaux publics ainsi que les usines et les exploitations agricoles peuvent poursuivre leur activité.

Les bureaux de poste et les guichets de service publics restent également ouverts.

PORT DU MASQUE

Toute personne de onze ans ou plus se déplaçant à pied, sauf activité sportive, doit porter un masque de protection couvrant simultanément le nez, la bouche et le menton, lorsqu’elle se trouve sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, en complément de l’obligation du respect des mesures barrières et de l’obligation du port du masque dans les transports en commun.

Cette obligation ne concerne pas :

  • les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus,
  • les personnes pratiquant une activité sportive en plein air,
  • les personnes circulant dans les espaces naturels classés.

APPLICATION « TousAntiCovid »

Mise à disposition de l’application « TousAntiCovid » qui permet à chacun d’être acteur de la lutte contre l’épidémie.
C’est un geste barrière supplémentaire que l’on active dans tous les moments où on doit redoubler de vigilance : au restaurant, à la cantine, quand on participe à un évènement professionnel, quand il y a un risque que tout le monde ne respecte pas les autres gestes barrières.
« TousAntiCovid » vient compléter l’action des médecins et de l’Assurance maladie, visant à contenir la propagation du virus en stoppant au plus vite les chaînes de contamination.

Le principe est le suivant : prévenir, tout en garantissant l’anonymat, les personnes qui ont été à proximité d’une personne testée positive, afin que celles-ci puissent aller se faire tester et être prises en charge le plus tôt possible.
Elle permet aussi de rester informé sur l’évolution de l’épidémie et sur la conduite à tenir et ainsi de rester vigilant et d’adopter les bons gestes.
Elle permet d’avoir accès facilement aux autres outils à la disposition des citoyens souhaitant être acteur de la lutte contre l’épidémie : DepistageCovid qui donne la carte des laboratoires à proximité et les temps d’attente, ainsi que MesConseilsCovid qui permet d’avoir des conseils personnalisés pour se protéger et protéger les autres.

L’installation de l’application « TousAntiCovid » se fait sur la base du volontariat. Toute personne est prise en charge même si elle choisit de ne pas utiliser l’application.
Vous trouverez des éléments complémentaires sur cette application sur ce lien et pouvez télécharger l’application sur l’Apple Store et le Google Play : bonjour.tousanticovid.gouv.fr/

Arbre décisionnel « ISOLEMENT, TEST : QUE FAIRE ? »

Dans le cadre du rebond épidémique, vous trouverez sur le site internet du Ministère des Solidarités et de la Santé une infographie sur la conduite à tenir en cas de symptômes ou de suspicion de contamination au Covid-19.
Cas contact, symptômes ou test PCR, il n’est pas évident de savoir quoi faire. Vous pouvez obtenir des conseils personnalisés et à jour sur le Covid-19 en France sur le site.

Liste actualisée des lieux de prélèvement

NUMÉRO SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

COVID-19 : Réactivation du numéro d’appel régional de soutien psychologique

Le numéro d’appel régional de soutien psychologique a été réactivé par la cellule urgence médico psychologique (CUMP).
Ce numéro est joignable au 05 34 39 33 47 du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30.
Celui-ci répond aux problématiques psychiques dans le cadre du Covid-19 à la fois des soignants et du grand public.

Point de situation de l’ARS (Agence régionale de la santé) – Consultez les derniers bilans de l’ARS Occitanie

Dispositif de suivi de crise en préfecture

Un dispositif d’astreinte (avec un cadre d’astreinte et un sous-préfet de permanence) est mis en place, avec un numéro joignable 7/7j – 24/24h : 05 34 45 33 30

Pour toutes questions qui n’ont pas de spécificité locale, le grand public dispose d’une plateforme téléphonique nationale joignable au 0 800 130 000 destinée à fournir toute information générale sur le Covid-19 (appel gratuit – 7/7 jours).

Source officielle : site internet du gouvernement actualisé en temps réel  https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus ainsi que le site de la Préfecture de la Haute-Garonne : http://www.haute-garonne.gouv.fr/

Cette actualité sera mise à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation sanitaire.