Covid 19 : Recommandations gouvernementales et information de la Préfecture au 09/09/2021

Retrouvez ci-dessous les mesures prises au niveau national et local concernant la crise sanitaire autour du COVID 19 (au 08/09/2021).

Au 9 septembre 2021

Point épidémiologique

Au 09 septembre 2021, pour le département de la Haute-Garonne, sont recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) :

  • 260 (-6) hospitalisations en cours dont 51 (-1) en réanimation
  • 880 (=) personnes décédées

Du 31/08 au 06/09

Haute-Garonne

Toulouse Métropole

Région Occitanie

National

Alerte maximale

Taux d’incidence en population générale

117,2 / 100 000  

123,9 / 100 000 

147,2  / 100 000  

137/ 100 000

> 250 / 100 000

Taux d’incidence chez les 20-30 ans

152,7/ 100 000 

/

216,1 / 100 000 

/

 /

Taux d’incidence pour les plus de 65 ans

76,3 / 100 000

66,6 / 100 000 

78,8 / 100 000  

Non disponible

> 100 / 100 000

Part des patients COVID dans les réanimations

/

/

Non disponible

44 % 

> 30 %

Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne

  • Bilan chiffré au 08/09/2021

Au 08 septembre 2021, 8 101 978 injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 4ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes et la Nouvelle Aquitaine.
La Haute-Garonne est le premier département d’Occitanie en nombre d’injections avec au total de 1 781 945 injections (957 543 premières injections, 818 829 deuxièmes injections et 5 573 troisièmes injections).

  • RAPPEL : centres de vaccination ouverts en Haute-Garonne (uniquement sur RDV)

-> 1 méga-centre : le hall 7/8 (allées Fernand Jourdant) sur l’île du Ramier à Toulouse

-> 9 centres de taille intermédiaire (CTI) :
– Villeneuve-de-Rivière, porté par la Communauté de communes Coeur et Coteaux du Comminges ainsi que son antenne sur Bagnères-de-Luchon (portée par la commune de Bagnères-de-Luchon)
– Montastruc, porté par le Conseil départemental 31
– Labège porté par le SICOVAL
– Muret, porté par la commune de Muret
– Colomiers, porté par la commune de Colomiers
– Saint-Jory, porté par la commune de Saint-Jory
– Villefranche-de-Lauragais, porté par le Conseil départemental 31
– Pierre Baudis à Toulouse, porté par la commune de Toulouse
– Saint Orens, porté par la commune de Saint-Orens

Pour mémoire, il est possible de prendre rendez-vous en ligne :
– sur Keldoc : https://www.keldoc.com/
– sur sante.fr : https://www.sante.fr/cf/centres-vaccination-covid.html

Levée du pass sanitaire dans certains centres commerciaux et du port du masque en centre ville de Toulouse (arrêté préfectoral du 07 septembre 2021)

Les dernières données sanitaires confirment une baisse continue depuis plusieurs jours de la propagation du virus Covid-19 dans le département de la Haute-Garonne.

Fort de ce constat, il a été décidé d’alléger la mesure d’obligation de port du masque. Ainsi, conformément à l’article 5 de l’arrêté préfectoral du 07 septembre 2021, le port du masque n’est plus obligatoire sur la voie publique dans l’hypercentre de Toulouse à compter du mercredi 8 septembre 2021.

De plus, le Gouvernement a décidé de lever, à compter de mercredi 8 septembre, l’obligation d’application du pass sanitaire dans les centres commerciaux pour les départements (dont la Haute-Garonne) connaissant à ce jour un taux d’incidence inférieur à 200 / 100 000 et en décroissance continue depuis au moins sept jours. En conséquence, l’accès aux centres commerciaux et grands magasins de Haute-Garonne, dont la surface commerciale utile dépasse 20000m2, n’est plus subordonné à la présentation du pass sanitaire. Les mesures barrières visant à limiter la propagation du virus restent applicables à l’intérieur de ces centres, notamment le port du masque.

Vous trouverez l’arrêté préfectoral du 07 septembre 2021  sur le lien suivant : https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2011616/Arrete_Prefectoral_07_09_2021.pdf

Ouverture pour les étudiants de 3 centres éphémères sur les campus les 8, 9 et 10 septembre 2021

Pour répondre à cet enjeu et sous mon impulsion, l’Agence Régionale de Santé (ARS) Occitanie, le CHU de Toulouse et l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées ouvrent des centres de vaccination éphémères sur les campus toulousains.

Accessibles aux étudiantes et étudiants, sans rendez-vous, des établissements de l’Université fédérale Midi-Pyrénées, ces centres éphémères sont ouverts les 8, 9 et 10 septembre sur des plages horaires longues.

Les étudiantes et étudiants peuvent se présenter pour leur première dose de vaccin sans rendez-vous, munis de leur carte d’étudiant, d’une pièce d’identité et de leur carte vitale. Les équipes du CHU et du SDIS 31 pourront répondre à toutes les questions et fixer un rendez-vous pour la seconde injection en fonction de leurs disponibilités.

Sites et horaires proposés :

  • Université Toulouse 1 – Capitole : Salle AF60, Maison des étudiants, de 12h à 20h
  • Université Toulouse 2 – Jean Jaurès : Maison des initiatives étudiantes (IME), de 10h à 18h
  • Université Toulouse 3 – Paul Sabatier  : Bâtiment U6 – MRL, 1er étage, 12h à 20h

Les personnes des établissements de l’Université fédérale et du CROUS qui le souhaitent pourront aussi se faire vacciner dans ces centres de proximité selon les mêmes modalités que les étudiants.

Communiqué de presse relatif à cette opération : https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2011616/diff_2025298080921174821.pdf

RAPPEL : lieux et horaires pour les dépistages

Vous trouverez ci-dessous les sites de dépistage ouverts sur Toulouse ainsi que sur le reste du département :

  • Toulouse :

– Base verte des Argoulets, Parking de stade – 35, rue Dinetard
Du lundi au vendredi de 14h à 17h (prélèvement PCR)

– Esplanade Alain Savary : entre Mistral et Serge-Ravanel, à proximité du Monument à la gloire de la Résistance
Du lundi au vendredi de 14h à 17h (tests PCR)
Samedi de 8h45 à 12h (prélèvements PCR) et de 14h à 18h (tests TAG)
Dimanche de 8h45 à 12h (tests PCR)

– CHU – site hospitalier de Purpan
Du lundi au vendredi de 7h à 20h
Samedi, dimanche et jours fériés de 8h à 18h

– CHU – site de Rangueil (137 avenue de Rangueil, à 50 mètres de la station de métro de la faculté de pharmacie)
Les tests virologiques uniquement (pas de test sérologiques) se font sans rendez-vous.137 avenue de Rangueil, à 50 mètres de la station de métro de la faculté de pharmacie
Du lundi au vendredi de 8h à 12h (fermé le week-end et les jours fériés)

  • Sur le reste du département :

Les lieux de dépistages sont disponibles sur le site sante.fr : https://www.sante.fr/cf/centres-depistage-covid.html

Au 8 septembre 2021

Harmonisation des règles d’indemnisation des parents en cas d’enfant positif au COVID

Dès aujourd’hui, le parent d’un enfant déclaré COVID+ pourra bénéficier des indemnités journalières dérogatoires, sans délai de carence, avec un complément employeur, et ce qu’il soit vacciné ou non. Cette indemnisation est ouverte à un seul des deux parents du foyer, lorsqu’il ne peut pas télétravailler.

Dans un premier temps, la plateforme de contact tracing de l’Assurance-Maladie contactera directement les parents concernés pour leur délivrer un arrêt de travail et les indemnités journalières. Puis, d’ici un mois, les parents concernés pourront bénéficier d’indemnités journalières en déclarant directement leur arrêt de travail sur le téléservice declare.ameli.fr.

Pass sanitaire et vaccination concernant les associations

Le passe sanitaire est exigible :

  • pour le public (personnes de plus de 18 ans) dans tous ces lieux et établissements dès le 9 août 2021. Il ne sera obligatoire pour les adolescents de 12 à 17 ans qu’à partir du 30 septembre 2021 ;
  • pour les personnels qui y travaillent à partir du 30 août 2021 (à partir du 7 août 2021 pour les personnels des secteurs sanitaire et médico‑social).

Le contrôle du passe sanitaire
Les associations qui organisent des événements, des activités ou gèrent des établissements concernés par le passe sanitaire devront le contrôler. Afin de les guider le gouvernement met à disposition de kits de déploiement du pass sanitaires ainsi qu’une FAQ dédiée.

https://associations.gouv.fr/passe-sanitaire-et-associations.html

Changements d’horaires pour les dépistages de Toulouse

Vous trouverez ci-dessous la modification des heures d’ouverture des centres de dépistage sur Toulouse.

Base verte des Argoulets : Parking de stade – 35, rue Dinetard

  •        Du lundi au vendredi de 14h à 17h (prélèvement PCR)

Esplanade Alain Savary : entre Mistral et Serge-Ravanel, à proximité du Monument à la gloire de la Résistance

  • Du lundi au vendredi de 14h à 17h (tests PCR)
  • Samedi de 8h45 à 12h (prélèvements PCR) et de 14h à 18h (tests TAG)
  • Dimanche de 8h45 à 12h (tests PCR)

CHU – site hospitalier de Purpan

  • Du lundi au vendredi de 7h à 20h
  • Samedi, dimanche et jours fériés de 8h à 18h

CHU – site de Rangueil

Les tests virologiques uniquement (pas de test sérologiques) se font sans rendez-vous.
137 avenue de Rangueil, à 50 mètres de la station de métro de la faculté de pharmacie

  • Du lundi au vendredi de 8h à 12h (fermé le week-end et les jours fériés)

Lien concernant les lieux de dépistages en Haute-Garonne sont disponibles sur le site sante.fr : https://www.sante.fr/cf/centres-depistage-covid.html

Au 1er septembre 2021

Foire aux questions (FAQ) sur les modalités pratiques mises en place dans les écoles, collèges et lycées, en situation Covid19, pour les élèves, les familles et les personnels (mise à jour le 01/09/2021)

Au cours de la précédente année scolaire, la mise en œuvre d’un protocole sanitaire strict arrêté en lien avec les autorités sanitaires et sur la base notamment des avis rendus par le Conseil scientifique et le Haut conseil de la santé publique a rendu possible l’accueil des élèves en écoles et établissements scolaires.

Pour cette année scolaire 2021-2022, cette même stratégie visant un enseignement en présence pour la réussite et le bien-être des élèves, tout en limitant la circulation du virus au sein des écoles et établissements scolaires, est également privilégiée.

Afin de protéger les élèves et les personnels, dans le contexte Covid-19, la rentrée se fait dans le respect des règles sanitaires.

Quatre niveaux sont définis pour l’année scolaire 2021-2022 afin d’organiser et de mettre en œuvre les protocoles sanitaires et les mesures les plus justes et les plus gradués possibles. Le protocole sanitaire en vigueur dans les écoles, collèges et lycées à partir du 2 septembre 2021 sera de niveau 2. Pour mémoire, celui-ci est disponible sur le lien suivant : https://www.education.gouv.fr/annee-scolaire-2021-2022-protocole-sanitaire-et-mesures-de-fonctionnement-324257

En cette veille de rentrée scolaire, une Foire aux questions (FAQ) sur les modalités pratiques mises en place dans les écoles, collèges et lycées, en situation Covid19, pour les élèves, les familles et les personnels a été mise à jour par le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports. Vous trouverez cette FAQ sur le lien suivant : https://www.education.gouv.fr/covid-19-questions-reponses

4. Actualisation des recommandations nationales pour les modes d’accueil du jeune enfant

Pour faciliter l’organisation du secteur d’activité en cette période de crise sanitaire qui perdure, le Ministère des Solidarités et de la Santé ainsi que la Direction générale de la cohésion sociale ont actualisé le « Guide Covid 19 – Recommandations nationales pour les modes d’accueil ». Vous trouverez celui-ci en pièce-jointe.

Les présentes recommandations sont applicables à compter du mois de septembre 2021 et se fondent sur les avis rendus par le Conseil Scientifique et le Haut Conseil de la Santé Publique. Elles visent à concilier continuité de l’activité des modes d’accueil des jeunes enfants et lutte active contre la propagation du virus.

Afin de mettre en œuvre des réponses proportionnées, est établie une graduation comportant 3 niveaux en fonction de la situation épidémique.

• Niveau 1 : il correspond au niveaux 1 vert et 2 jaune de l’Éducation nationale
• Niveau 2 : il correspond au niveau 3 orange de l’Éducation nationale
• Niveau 3 : il correspond au niveau 4 rouge de l’Éducation nationale

Au moment de la diffusion du guide, la correspondance du contexte sanitaire est établi avec le 1er niveau en France métropolitaine. Le niveau peut être différent en outre-mer.

Le passage d’un niveau à un autre est arrêté en fonction du contexte sanitaire général, apprécié par le Préfet de département en lien avec l’ARS, au vu des recommandations des autorités de santé. Cette décision est prise en même temps et en cohérence avec la décision qui est prise pour l’Éducation nationale. Le président du conseil départemental et le directeur de la CAF sont informés par le Préfet de cette décision, et assurent la diffusion de cette information auprès des modes d’accueil du jeune enfant.

Point sur l’accompagnement de l’Etat des secteurs économiques affectés par la crise sanitaire (communiqué de presse du 30/08)

Bruno LE MAIRE, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, Elisabeth BORNE, ministre  du  Travail,  de  l’Emploi  et  de  l’Insertion, Jean-Baptiste DJEBBARI,  ministre délégué chargé des Transports, Alain GRISET, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes  Entreprises,  et Jean-Baptiste  LEMOYNE,  secrétaire  d’Etat  chargé  du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie, ont reçu les représentants des secteurs de l’hôtellerie, café, restauration, discothèques, tourisme, transports, parcs à thèmes, événementiel, salles de sport, grande distribution et commerces des centres commerciaux le lundi 30 août 2021 afin de faire un point sur leur situation économique et de convenir de la poursuite de l’accompagnement de l’Etat.

Retrouvez le communiqué de presse.

Contrôle sanitaire aux frontières : modification de la liste des pays en zone verte, orange et rouge

L’arrêté du 7 juin 2021 identifiant les zones de circulation de l’infection du virus SARS-CoV-2 a été modifié le 26 août 2021.

Ainsi, la liste actualisée est la suivante :

  • Pays en zone verte (caractérisée par une faible circulation du virus) :

– les États membres de l’Union européenne, Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et la Suisse ;
– l’Arabie Saoudite ;
– l’Australie ;
– le Bahreïn ;
– le Brunei ;
– le Canada ;
– le Chili ;
– les Comores ;
– la Corée du Sud ;
– les États-Unis ;
– Hong-Kong ;
– Israël ;
– le Japon ;
– la Jordanie ;
– le Liban ;
– la Nouvelle-Zélande ;
– Singapour ;
– Taïwan ;
– l’Ukraine ;
– l’Uruguay ;
– le Vanuatu.

  • Pays zone orange (caractérisée par une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées) :

Tous les pays qui ne sont pas classés dans les zones verte et rouge.

  • Pays zone rouge (caractérisée par une circulation particulièrement active de l’épidémie de covid-19 ou par la propagation de certains variants du SARS-CoV-2 présentant un risque de transmissibilité accrue ou d’échappement immunitaire) :

– l’Afghanistan ;
– l’Afrique du Sud ;
– l’Algérie ;
– l’Argentine ;
– Bahreïn ;
– le Bangladesh ;
– le Brésil ;
– la Colombie ;
– le Costa Rica ;
– Cuba ;
– la Géorgie ;
– l’Indonésie ;
– l’Iran ;
– les Maldives ;
– le Maroc ;
– le Mozambique ;
– la Namibie ;
– le Népal ;
– Oman ;
– le Pakistan ;
– la République démocratique du Congo ;
– la Russie ;
– les Seychelles ;
– le Suriname ;
– la Tunisie ;
– la Turquie ;
– la Guyane.

La Turquie, l’Iran et la Géorgie ont été ajoutés dans la liste des pays rouges.
Le Chili et l’Uruguay ont été rajoutés dans la liste des pays verts.
L’Albanie, la Bosnie, le Kosovo, la Macédoine du Nord, le Monténégro et la Serbie ont été rajoutés dans la liste des pays oranges.

Vous trouverez l’arrêté au lien suivant : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043979868

Vous trouverez des informations complémentaires aux liens suivants : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/deplacements ; https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/ressources-a-partager#section-b3152

Au 25 août 2021

1. Point épidémiologique

Au 24 août 2021, pour le département de la Haute-Garonne, sont recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) :

  • 293 (+19) hospitalisations en cours dont 57 (+11) en réanimation
  • 857 (+18) personnes décédées
Du 15/08 au 21/08 Haute-Garonne Toulouse Métropole Région Occitanie National Alerte maximale
Taux d’incidence en population générale 259,4 / 100 000  296 / 100 000 319,1 / 100 000  217 / 100 000
> 250 / 100 000
Taux d’incidence chez les 20-30 ans 447,8 / 100 000 / 615,8 / 100 000 /  /
Taux d’incidence pour les plus de 65 ans 134,4 / 100 000 146,2 / 100 000 147,6 / 100 000 Non disponible > 100 / 100 000
Part des patients COVID dans les réanimations / / Non disponible 43,1 % > 30 %

 

2. Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne

  • Bilan chiffré au 24/08/2021

Au 24 août 2021, 7 585 291  injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 4ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes et la Nouvelle Aquitaine.
La Haute-Garonne est le premier département d’Occitanie en nombre d’injections avec au total 1 673 735 injections (927 473 premières injections, 744 262 deuxièmes injections et 2 000 troisièmes injections).

  • RAPPEL : centres de vaccination ouverts en Haute-Garonne (sur RDV)

-> 1 méga-centre : le hall 7/8 (allées Fernand Jourdant) sur l’île du Ramier à Toulouse

-> 9 centres de taille intermédiaire (CTI) :
– Villeneuve-de-Rivière, porté par la Communauté de communes Coeur et Coteaux du Comminges ainsi que son antenne sur Bagnères-de-Luchon (portée par la commune de Bagnères-de-Luchon)
– Montastruc, porté par le Conseil départemental 31
– Labège porté par le SICOVAL
– Muret, porté par la commune de Muret
– Colomiers, porté par la commune de Colomiers
– Saint-Jory, porté par la commune de Saint-Jory
– Villefranche-de-Lauragais, porté par le Conseil départemental 31
– Pierre Baudis à Toulouse, porté par la commune de Toulouse
– Saint Orens, porté par la commune de Saint-Orens

Pour mémoire, il est possible de prendre rendez-vous en ligne :
– sur Keldoc : https://www.keldoc.com/
– sur sante.fr : https://www.sante.fr/cf/centres-vaccination-covid.html

  • Reconduction de l’opération prise de rendez-vous vaccination et dépistage Place Saint-Pierre à Toulouse

Pour mémoire, une nouvelle opération de dépistage (test antigénique) et de prise de rendez-vous pour la vaccination est programmée place Saint-Pierre à Toulouse ce jeudi 26, vendredi 27 et samedi 28 août entre 19h00 et 22h00.

Coordonnées par la Préfecture et l’ARS, ces opérations sont possibles grâce à la mobilisation des médiateurs de la lutte anti-covid (MedLAC) de l’Association départementale de protection civile 31, les étudiants du CHU de Toulouse sous la coordination du SAMU 31, la Mairie de Toulouse et prochainement les équipes de l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) Biologistes libéraux d’Occitanie.

Vous trouverez le communiqué de presse relatif à ces actions sur le lien suivant : https://www.haute-garonne.gouv.fr/content/download/39767/256663/file/20210810_CP_operation_depistage_vacc_saintpierre.pdf

3. Se vacciner en famille en Haute-Garonne, c’est facile et immédiat !

Depuis le 15 juin dernier, la vaccination est ouverte à toutes les personnes âgées de plus de 12 ans dans les centres de vaccination ou auprès d’un professionnel de santé habilité à la vaccination.

La vaccination des jeunes, qui peuvent développer des formes graves de la Covid-19, est aussi nécessaire pour limiter les risques de transmission du virus. En effet, la situation sanitaire en Haute-Garonne demeure préoccupante sur cette deuxième quinzaine du mois d’août avec un taux d’incidence de 270,5/100 000 habitants et un taux de positivité qui dépasse les 4,8 % sur la tranche 10-20 ans. (Données SPF au 23 août)

La vaccination des adolescents est un moyen important de lutter contre la propagation de l’épidémie et de préparer une rentrée scolaire dans les meilleures conditions pour chacun des élèves des collèges et des lycées du département. Et d’ailleurs, plus de 59,2 % des adolescents haut-garonnais se sont lancés !

Elle se fait sur la base du volontariat, à la fois de l’adolescent concerné et de ses parents, selon les conditions suivantes :

  • Les adolescents de plus de 16 ans peuvent décider seuls de se faire vacciner, sans autorisation parentale.
  • De 12 à 15 ans ; l’accord d’un seul des deux parents, ou des responsables légaux suffit, en vertu de la loi du 5 août. Le ou les parents doivent donner leur accord en remplissant une attestation téléchargeable sur le site du ministère de la Santé ou ici
  • Un mineur peut se déplacer seul en centre de vaccination. La présence d’un parent pendant la vaccination de l’adolescent est recommandée mais n’est pas obligatoire. Si le mineur vient seul, il doit impérativement présenter l’autorisation parentale à la vaccination contre le Covid-19 remplie et signée par au moins l’un des deux parents pour se faire vacciner. Il doit également penser à venir avec la carte vitale d’un de ses parents.

Sans attendre la rentrée scolaire, une offre de vaccination à destination des familles se structure en Haute-Garonne, permettant de vacciner enfants de 12 ans ou + et leurs parents :

  • Plus de 480 professionnels de santé : médecins généralistes, infirmiers, sages-femmes, et plus de 100 pharmacies proposent, à proximité immédiate de chacun, une vaccination ARN messager avec Moderna.
  • Les 11 centres de vaccination du département adaptent leurs capacités pour permettre la vaccination ARN messager d’un maximum de personnes volontaires d’ici début septembre.

La liste de l’ensemble de ces lieux de vaccination est disponible sur sante.fr ou via KELDOC.

Vous retrouverez le communiqué de presse au lien suivant : https://www.haute-garonne.gouv.fr/content/download/39872/257141/file/20210818_CP_vaccination_mineurs.pdf

4. Obligation vaccinale pour les professionnels de la santé

Pour mémoire et après l’adoption du texte par le Parlement et à la suite de la décision rendue par le Conseil Constitutionnel le 5 août, la vaccination est obligatoire pour certaines professions.

Vous trouverez sur le site du Ministère de la Santé et sur le lien suivant, toutes les précisions sur l’obligation vaccinale de ces personnes ainsi qu’une FAQ :  https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/je-suis-un-professionnel-de-sante-du-medico-social-et-du-social/obligation-vaccinale

5. Une dose de rappel est recommandée pour les personnes de 65 ans et plus ainsi que celles qui présentent des comorbidités à risque de formes graves de Covid-19 (avis de la Haute Autorité de Santé).

La France traverse actuellement une quatrième vague de l’épidémie de Covid-19, liée notamment à la circulation sur l’ensemble du territoire national du variant delta.

Afin de renforcer la protection vaccinale de la population, le ministère chargé de la Santé a saisi la HAS pour préciser les populations éligibles à une dose de rappel de vaccin.

À la lumière des dernières données disponibles, la HAS a publié le 24 août 2021 son avis dans lequel elle préconise à ce stade une dose de rappel chez les personnes de 65 ans et plus et celles à risque de formes graves de Covid-19, à compter du début de la campagne de vaccination antigrippale prévue fin octobre.

Vous retrouverez l’avis de la HAS au lien suivant : https://www.has-sante.fr/jcms/p_3283153/fr/covid-19-la-has-precise-les-populations-eligibles-a-une-dose-de-rappel-de-vaccin

Des précisions complémentaires seront apportées prochainement concernant cette campagne de rappel.

6. Contrôle sanitaire aux frontières : modification de la liste des pays en zone verte, orange et rouge

L’arrêté du 7 juin 2021 identifiant les zones de circulation de l’infection du virus SARS-CoV-2 a été modifié le 18 août 2021.

Ainsi, la liste actualisée est la suivante :

  • Pays en zone verte (caractérisée par une faible circulation du virus) :

– les États membres de l’Union européenne, Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et la Suisse ;
– l’Albanie ;
– l’Arabie Saoudite ;
– l’Australie ;
– le Bahreïn ;
– la Bosnie ;
– le Brunei ;
– le Canada ;
– les Comores ;
– la Corée du Sud ;
– les États-Unis ;
– Hong-Kong ;
– Israël ;
– le Japon ;
– la Jordanie ;
– le Kosovo ;
– le Liban ;
– la Macédoine du Nord
– le Monténégro
– la Nouvelle-Zélande ;
– la Serbie ;
– Singapour ;
– Taïwan ;
– l’Ukraine ;
– le Vanuatu.

  • Pays zone orange (caractérisée par une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées) :

Tous les pays qui ne sont pas classés dans les zones verte et rouge.

  • Pays zone rouge (caractérisée par une circulation particulièrement active de l’épidémie de covid-19 ou par la propagation de certains variants du SARS-CoV-2 présentant un risque de transmissibilité accrue ou d’échappement immunitaire) :

– l’Afghanistan ;
– l’Afrique du Sud ;
l’Algérie ;
– l’Argentine ;
– Bahreïn ;
– le Bangladesh ;
– le Brésil ;
– la Colombie ;
– le Costa Rica ;
– Cuba ;
– l’Indonésie ;
– les Maldives ;
le Maroc ;
– le Mozambique ;
– Namibie ;
– le Népal ;
– Oman ;
– le Pakistan ;
– la République démocratique du Congo ;
– la Russie ;
– les Seychelles ;
– le Suriname ;
– la Tunisie ;
– la Guyane.

L’Algérie et le Maroc ont été ajoutés dans la liste des pays rouges.

Vous trouverez l’arrêté au lien suivant : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043945171

Vous trouverez des informations complémentaires aux liens suivants : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/deplacements ; https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/ressources-a-partager#section-b3152

7. Le décret n° 2021-1087 du 17 août 2021 décrit les modalités du dispositif d’aide au titre des pertes de chiffres d’affaires au cours du mois d’août 2021.

Le formulaire de demande sera mis en ligne courant septembre (date limite de dépôt de la demande : 31 octobre 2021). Il concerne les entreprises ayant été créées avant le 31 janvier 2021, ayant bénéficié du fonds de solidarité au titre du mois d’avril ou de mai, et appartenant à l’une des quatre catégories ci-dessous :

– les entreprises qui subissent une interdiction continue d’accueil du public en août et ont une perte de chiffre d’affaires d’au moins 20 %. Elles bénéficient d’une aide mensuelle égale à 20 % du chiffre d’affaires de référence;
– les entreprises qui continuent à subir une interdiction d’accueil du public d’au moins 21 jours en août et ont une perte de chiffre d’affaires d’au moins 50 %. Elles bénéficient d’une aide égale à 20 % du chiffre d’affaires de référence.
– les entreprises ayant une perte de chiffre d’affaires d’au moins 10 % et appartenant aux secteurs S1/S1 bis/commerce de détail (à l’exception des automobiles et des motocycles). Elles bénéficient d’une aide au titre du mois d’août égale à 20 % de la perte de chiffre d’affaires dans la limite de 20 % du chiffre d’affaires de référence.
– les entreprises de moins de cinquante salariés domiciliées dans un territoire soumis à au moins 8 jours de confinement dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Elles bénéficient d’une aide égale à la perte de chiffre d’affaires dans la limite de 1 500 euros.

L’aide versée est limitée à un plafond de 200 000 euros au niveau du groupe.

  • Concernant l’aide complémentaire au titre des mois de janvier, février et mars 2021 :

Le décret n° 2021-1087 du 17 août 2021 décrit les modalités de ce dispositif d’aide complémentaire.
Il concerne uniquement certaines entreprises :
– secteurs de la coiffure et des soins de beauté domiciliées dans une zone de montagne
– secteur de la fabrication de vêtements de dessous et de dessus et de la fabrication d’articles à mailles, éligibles au fonds au titre du régime dit S1 bis depuis le décret no 2021-840 du 29 juin 2021.
Pour chaque période mensuelle (janvier, février et mars), le montant de la subvention est égal : soit à 15 % du chiffre d’affaires de référence (taux pouvant être porté à 20 % en cas de pertes supérieures à 70 %), soit à 80 % de la perte de chiffre d’affaires dans la limite de 10 000 euros.
Les demandes se font à partir d’un formulaire papier, disponible auprès du service DGFIP gestionnaire du dossier de l’entreprise. La date limite de dépôt de la demande est fixée au 30 septembre 2021.

  • Concernant l’aide visant à compenser les coûts fixes :

Le décret n°2021-1086 du 16 août 2021 prolonge l’aide coûts fixes jusqu’au mois d’août 2021 inclus, en ajoutant notamment une nouvelle période éligible bimestrielle (juillet-août).
Les demandes d’aides « coûts fixes » sont à déposer dans un délai de 45 jours  après le versement de l’aide du fonds de solidarité au titre du mois d’août 2021.

Pour rappel, l’ensemble des dispositifs d’aides au titre du fonds de solidarité sont décrits et accessibles via la 1ère page d’accueil du site impots.gouv.fr

8. Précisions concernant le passe sanitaire pour les vides greniers, braderies et brocantes

En application de l’article 47-1 du décret du 1er juin 2021 modifié, les vides greniers ainsi que les braderies et les brocantes ne sont pas concernés par l’obligation de la mise en place du passe sanitaire.
Un stand de restauration avec une terrasses et des tables au sein du vide grenier l’est toutefois. Le passe doit alors être contrôlé par le stand.
En outre, si un événement particulier de ce type revêt un caractère festif (par son importance, par la présence d’attractions ou d’animations), il est alors soumis au passe.

Au 17 août 2021

  1. Point épidémiologique

Au 16 août 2021, pour le département de la Haute-Garonne, sont recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) :

  • 274 (-17) hospitalisations en cours dont 46 (+3) en réanimation
  • 839 (+8) personnes décédées
Du 07/08 au 13/08 Haute-Garonne Toulouse Métropole Région Occitanie National Alerte maximale
Taux d’incidence en population générale 354,8 / 100 000  416,8 / 100 000 391,1 / 100 000  239 / 100 000
> 250 / 100 000
Taux d’incidence chez les 20-30 ans 643,2 / 100 000 / 851,7/ 100 000 /  /
Taux d’incidence pour les plus de 65 ans 155,1 / 100 000 173,5 / 100 000 149,8 / 100 000 Non disponible > 100 / 100 000
Part des patients COVID dans les réanimations / / Non disponible 33 % > 30 %

 

  1. Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne
  • Bilan chiffré au 17/08/2021

Au 17 août 2021, 7 298 743 injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 4ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes et la Nouvelle Aquitaine.
La Haute-Garonne est le premier département d’Occitanie en nombre d’injections avec au total 1 608 849 injections (908 649 premières injections, 698 458 deuxièmes injections et 1 742 troisièmes injections).

  • RAPPEL : centres de vaccination ouverts en Haute-Garonne (sur RDV)

-> 1 méga-centre : le hall 7/8 (allées Fernand Jourdant) sur l’île du Ramier à Toulouse

-> 9 centres de taille intermédiaire (CTI) :
– Villeneuve-de-Rivière, porté par la Communauté de communes Cœur et Coteaux du Comminges ainsi que son antenne sur Bagnères-de-Luchon (portée par la commune de Bagnères-de-Luchon)
– Montastruc, porté par le Conseil départemental 31
– Labège porté par le SICOVAL
– Muret, porté par la commune de Muret
– Colomiers, porté par la commune de Colomiers
– Saint-Jory, porté par la commune de Saint-Jory
– Villefranche-de-Lauragais, porté par le Conseil départemental 31
– Pierre Baudis à Toulouse, porté par la commune de Toulouse
– Saint Orens, porté par la commune de Saint-Orens

Pour mémoire, il est possible de prendre rendez-vous en ligne :
– sur Keldoc : https://www.keldoc.com/
– sur sante.fr : https://www.sante.fr/cf/centres-vaccination-covid.html

3. Arrêté préfectoral du 13 août 2021 portant obligation du port du masque de protection dans certains lieux du département de la Haute-Garonne afin de lutter contre l’épidémie de COVID-19

L’urgence et la nécessité qui s’attachent à la prévention de tout comportement de nature à augmenter ou à favoriser les risques de contagion, en particulier dans l’espace public, et par suite, propices à la circulation du virus ; qu’en outre, une hausse des contaminations et un afflux de patients dans les établissements de soins seraient de nature à détériorer les capacités d’accueil du système médical départemental m’ont conduit à prendre cet arrêté portant obligation du port du masque.

L’intérêt de la santé publique justifie de prendre des mesures proportionnées aux risques encourus et appropriées aux circonstances afin de prévenir et limiter les conséquences et les menaces possibles sur la santé de la population.

Dans l’ensemble du département de la Haute-Garonne, le port du masque de protection couvrant simultanément le nez, la bouche et le menton est obligatoire pour toute personne se déplaçant à pied sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public dans les cas suivants :

  • pour l’accès à tous les établissements recevant du public y compris ceux pour lesquels l’accès est conditionné à la présentation du passe sanitaire ;
  • dans les établissements recevant du public (ERP) de plein air quand les mesures de distanciation physique de 2 mètres entre deux personnes, ne peuvent pas être respectées ;
  • dans les manifestations et rassemblements à caractère festif ou revendicatif de plus de dix personnes autorisés,
  • dans les marchés, brocantes, vides greniers et ventes au déballage de plein vent ou couverts,
  • dans les espaces de transports en commun dont les quais et arrêts de bus, métro et tramway ;
  • dans un rayon de 50 mètres aux abords des établissements scolaires et des crèches au moment des entrées et sorties, des lieux de culte au début et à la fin des cérémonies et des offices, et des centres commerciaux lorsque ceux-ci sont ouverts au public ;
  • dans les files d’attente ;
  • lorsqu’un évènement particulier ou une configuration urbaine particulière (type rue étroite et bondée) engendre un flux important ou une concentration de personnes qui ne permettent pas de respecter les mesures de distanciation physique de 2 mètres entre deux personnes.

Vous pouvez retrouver l’arrêté et le communiqué de presse sur les liens suivants :
https://www.haute-garonne.gouv.fr/content/download/39797/256794/file/recueil-31-2021-227-recueil-des-actes-administratifs-special.pdf
https://www.haute-garonne.gouv.fr/content/download/39798/256798/file/20210815_Port_du_masque_fusionne.pdf

L’arrêté préfectoral du 20 juillet 2021 est abrogé.

4. Tableau de synthèse des mesures applicables dans le département actualisé au 16/08/2021

Tableau de synthèse des mesures applicables dans le département actualisé au 16/08/2021.

5. Précisions concernant l’application du pass sanitaire lors des réunions des organes délibérants des collectivités

La loi du 5 août 2021 relative à la gestion de la crise sanitaire a modifié la loi du 31 mai 2021 relative à la gestion de la sortie de la crise sanitaire, qui prévoit désormais qu’un « passe sanitaire » peut être imposé pour l’accès à certains établissements recevant du public (ERP), pour certaines activités ou déplacements, par décret.

Le décret du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, modifié par le décret du 7 août 2021, précise la définition de ce pass sanitaire et les conditions dans lesquelles il peut être exigé et contrôlé.

L’article 47-1 de ce décret précise les établissements, lieux, services et évènements dans lesquels un passe sanitaire est exigé sous peine de s’en voir refuser l’accès. Le 8° du II de l’article 47-1 précise que : « Les documents mentionnés au I [justificatifs d’un passe sanitaire] doivent être présentés pour l’accès des participants, visiteurs, spectateurs, clients ou passagers aux établissements, lieux, services et évènements suivants :
8° Les foires et salons professionnels ainsi que, lorsqu’ils rassemblent plus de cinquante personnes, les séminaires professionnels organisés en dehors des établissements d’exercice de l’activité habituelle.
»

Cette catégorie cible les foires, salons et séminaires qui sont des évènements intermittents et constituent des manifestations ponctuelles. Les organes délibérants des collectivités territoriales et de leurs groupements se réunissent à l’inverse de plein droit et leurs séances sont pérennes dans le respect du principe de continuité du service public. Les réunions des organes délibérants ne sont pas assimilables aux séminaires professionnels listés par ce texte et la participation à ces réunions n’est pas soumise à l’obligation de présenter un passe sanitaire.

De plus, certaines réunions des organes délibérants peuvent être organisées en tout lieu, et en particulier dans des établissements recevant du public de type L (salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions, de spectacles ou à usages multiples) ou de type X (Les établissements sportifs couverts), comme le permet l’article 6 de la loi n° 2020-1379 autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire et portant diverses mesures de gestion de la crise sanitaire jusqu’au 30 septembre 2021.

En application du 1° du II de l’article 47-1 du décret du 1er juin 2021 précité, le passe sanitaire doit être présenté pour l’accès des participants, visiteurs, spectateurs, clients ou passagers à ces établissements pour les activités culturelles, sportives, ludiques ou festives qu’ils accueillent. Néanmoins, les réunions des organes délibérants des collectivités, assimilables à des activités professionnelles, n’entrent pas dans ce champ.

Ainsi, le passe sanitaire n’est pas exigé pour participer ou assister à une séance d’un organe délibérant d’une collectivité ou d’un de ses groupements, quel que soit le nombre de personnes y participant.

Le respect des gestes barrières doit néanmoins toujours être assuré (port du masque, mise à disposition de gel hydro-alcoolique, distanciation physique, aération des pièces, etc.).

6. Questions/réponses relatives à la prise en compte dans la fonction publique territoriale de l’évolution de l’épidémie de Covid-19 (actualisation au 13/08)

La Direction générale des Collectivités locales a apporté des précisions concernant le passe sanitaire et l’obligation vaccinale dans sa FAQ en date du 13/08.

Il est précisé notamment que les  professionnels  de  crèche,  d’établissements  ou  de  services  de  soutien  à  la  parentalité ou d’établissements et services de protection de l’enfance ne sont pas concernés par l’obligation vaccinale (p6).

Vous retrouverez cette FAQ actualisée au lien suivant : https://www.collectivites-locales.gouv.fr/files/Covid-19/13-08-2021%20FAQ%20FPT.pdf

7. Mise à disposition de boîtes d’autotests pour les accueils collectifs de mineur (ACM)

Le Service départemental à la jeunesse, à l’engagement et aux sports (SDJES) va mettre à disposition des organisateurs d’accueils collectifs de mineurs (ACM) des boites d’autotests du virus COVID 19 pour la période de septembre-octobre.

Ces tests sont donnés gratuitement et s’adressent aux personnes suivantes :

  • aux enfants de 3 à 11 ans. Les tests peuvent être réalisés par les parents ou par un professionnel de santé ou une personne formée spécifiquement.
  • aux jeunes de 11 à 18 ans. La personne le réalise elle-même sous la surveillance d’un adulte.
  • aux adultes des équipes d’encadrement (direction/animation)

L’autotest permet de savoir si on est porteur du virus très tôt au moment de la contagiosité (autotest positif = Test PCR). Il peut être réalisé à raison de 1 test par semaine par individus.

Les organisateurs des ACM ont été invités dès aujourd’hui à préciser leurs besoins par courriel au SDJES.

Au 13 août 2021

1. Point épidémiologique

Au 12 août 2021, pour le département de la Haute-Garonne, sont recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) :

  • 291 (+2) hospitalisations en cours dont 43 (-3) en réanimation
  • 831 (+3) personnes décédées
Du 03/08 au 09/08 Haute-Garonne Toulouse Métropole Région Occitanie National Alerte maximale
Taux d’incidence en population générale 388,3 / 100 000  449,2 / 100 000 411 / 100 000  239 / 100 000
> 250 / 100 000
Taux d’incidence chez les 20-30 ans 716,4 / 100 000 / 928 / 100 000 /  /
Taux d’incidence pour les plus de 65 ans 148,4 / 100 000 178,4 / 100 000 156,8 / 100 000 Non disponible > 100 / 100 000
Part des patients COVID dans les réanimations / / Non disponible 33 % > 30 %

Le virus continue de circuler très rapidement en Occitanie comme dans le département, où le taux d’incidence est d’environ 400 nouveaux cas par semaine pour 100 000 habitants. Ce taux, qui se stabilise à un niveau extrêmement élevé impacte les établissements de santé d’Occitanie et notamment en Haute-Garonne. L’évolution exponentielle prévisible des hospitalisations en soins critiques et en réanimation a nécessité le déclenchement du plan blanc le 4 août dernier et entraine des évacuations sanitaires hors région depuis le début de cette semaine.

La poursuite assidue de la vaccination permettra d’obtenir une couverture vaccinale efficace de la population. Si la vaccination est un acte personnel, volontaire, c’est aussi un acte solidaire.

2. Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne

  • Bilan chiffré au 12/08/2021

Au 12 août 2021, 7 114 524 injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 4ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes et la Nouvelle Aquitaine.
La Haute-Garonne est le premier département d’Occitanie en nombre d’injections avec au total 1 562 697 injections (892 150 premières injections, 668 954 deuxièmes injections et 1 593 troisièmes injections).

  • RAPPEL : centres de vaccination ouverts en Haute-Garonne (sur RDV)

-> 1 méga-centre : le hall 7/8 (allées Fernand Jourdant) sur l’île du Ramier à Toulouse

-> 9 centres de taille intermédiaire (CTI) :
– Villeneuve-de-Rivière, porté par la Communauté de communes Cœur et Coteaux du Comminges ainsi que son antenne sur Bagnères-de-Luchon (portée par la commune de Bagnères-de-Luchon)
– Montastruc, porté par le Conseil départemental 31
– Labège porté par le SICOVAL
– Muret, porté par la commune de Muret
– Colomiers, porté par la commune de Colomiers
– Saint-Jory, porté par la commune de Saint-Jory
– Villefranche-de-Lauragais, porté par le Conseil départemental 31
– Pierre Baudis à Toulouse, porté par la commune de Toulouse
– Saint Orens, porté par la commune de Saint-Orens

Pour mémoire, il est possible de prendre rendez-vous en ligne :
– sur Keldoc : https://www.keldoc.com/
– sur sante.fr : https://www.sante.fr/cf/centres-vaccination-covid.html

3. Conseil de défense sanitaire en date du 11 août 2021 : des mesures fortes et efficaces pour endiguer la reprise de l’épidémie

Alors que nous avons dépassé en début de semaine les 9 000 hospitalisations pour Covid-19, le Président de la République a tenu le mercredi 11 août à Brégançon un conseil de défense et de sécurité nationale consacré à la crise sanitaire, afin de prendre des mesures concrètes pour répondre à l’évolution de la situation sanitaire.

La situation dans le pays reste très préoccupante. Le variant delta circule activement dans de nombreuses régions comme en Provence-Alpes-Côte d’Azur, en Corse ou en Occitanie.

Surtout, la mécanique du virus est à l’œuvre et la situation à l’hôpital empire : on compte 1200 patients hospitalisés en plus que la semaine dernière et le nombre de patients admis en réanimation a augmenté de 30% en 7 jours. Cruel reflet des effets du variant Delta quand la population n’est pas assez vaccinée, les Antilles connaissent aujourd’hui des taux d’incidence record sur le sol français et les hôpitaux  y sont saturés.

Comme l’a rappelé le Président de la République, la crise sanitaire n’est donc pas derrière nous et la quatrième vague de l’épidémie impose à la France une mobilisation totale. Face à cette situation nous disposons d’armes efficaces qui sont aussi de véritables motifs d’espoirs.

Tout d’abord, la vaccination, priorité absolue du Gouvernement. Il faut rappeler aux Français que se faire vacciner c’est faire le choix du collectif. Chez la plupart des Français, la détermination ne faiblit pas. En atteste les très bons chiffres de la vaccination, aujourd’hui encore près de 600 000 personnes ont reçu une injection. En tout, ce sont plus de 45 millions de Français qui ont reçu au moins une dose, 80% des majeurs et 9 personnes de plus de 65 ans sur 10. Cet engouement pour la vaccination, nous le devons aux personnels soignants et à tous ceux qui rendent la vaccination possible.

Depuis lundi 16 août, nous disposons d’un autre outil pleinement opérationnel : le passe sanitaire. Ce passe est le meilleur équilibre possible entre la liberté de chacun et la préservation de la santé de tous.

Par ailleurs, le Président de la République a pris le mercredi 11 août plusieurs décisions fortes pour aider à endiguer l’épidémie.
Il s’agit de :

  • renforcer encore les contrôles aux frontières pour bloquer au maximum l’accès du virus à notre pays en contrôlant avec un test antigénique systématique, pour 100 % des voyageurs non-vaccinés en provenance des pays à risque, par les airs comme par la mer ;
  • dans tous les départements où le taux d’incidence dépasse les 200 cas pour 100 000 habitants le passe sanitaire s’appliquera dans les grands centres commerciaux, c’est-à-dire les centres commerciaux d’une superficie de plus de 20 000 mètres carrés ;
  • dans ces mêmes départements, rendre obligatoire le port du masque en intérieur dans les établissements recevant du public soumis au passee sanitaire ;
  • aller plus loin encore dans la stratégie vaccinale « d’aller vers », avec la mise en place, dès la pré-rentrée de barnums de vaccination à proximité de tous les lieux de rassemblement importants soumis au pass sanitaire, notamment les centres commerciaux. Le vaccin doit être accessible partout, il n’y aura pas de laissé-pour compte de la vaccination ;
  • mettre en place des barnums de vaccination à proximité des établissements scolaires afin de donner accès à la vaccination à tous les élèves de plus de 12 ans ;
  • acter la fin des remboursements des tests hors prescription médicale à la mi-octobre, car le test ne protège pas et que chacun aura eu le temps de s’organiser et de prendre ses responsabilités ;
  • mettre en place une campagne de rappel vaccinal pour les personnes les plus à risque dès le mois de septembre.

Des informations complémentaires sur ces annonces sont disponibles au lien suivant : https://www.gouvernement.fr/les-mesures-renforcees-contre-la-covid-19


4. Tableau de synthèse des mesures applicables dans le département actualisé au 12/08/2021

Le tableau de synthèse des mesures applicables dans le département actualisé au 12/08/2021.

5. Application du passe sanitaire dans les centres commerciaux et les grands magasins de Haute-Garonne à compter du lundi 16 août 2021

La situation en Haute-Garonne demeure préoccupante. Il est absolument nécessaire de prévenir tout comportement de nature à augmenter ou à favoriser les risques de contagion du virus de la Covid-19.

Ainsi, par un arrêté du 12 août 2021, après concertation avec l’ARS, les élus et les directeurs des centres commerciaux, j’ai décidé de subordonner l’accès aux centres commerciaux dont la surface commerciale utile dépasse 20 000 m² à la présentation du passe sanitaire.

Cette mesure est applicable dès le lundi 16 août 2021 dans les centres commerciaux suivants :

  • Le Centre commercial Espace Gramont ;
  • Le Centre commercial de Blagnac ;
  • Le Centre commercial de Fenouillet ;
  • Le Centre commercial Labège 2 ;
  • Le Centre commercial de Portet-sur-Garonne ;
  • Le Centre commercial de Purpan ;
  • Le Centre commercial de Roques-sur-Garonne ;
  • Le magasin IKEA de Roques-sur-Garonne;
  • Le Centre commercial de Saint-Orens-de-Gameville.

Chaque client majeur devra présenter son document à l’entrée du centre commercial pour pouvoir y accéder.

Vous trouverez l’arrêté et le communiqué de presse aux liens suivants :
– L’arrêté : https://www.haute-garonne.gouv.fr/content/download/39773/256687/file/recueil-31-2021-224-recueil-des-actes-administratifs-special.pdf
– Le communiqué de presse : https://www.haute-garonne.gouv.fr/content/download/39772/256683/file/20210812_Pas_sanitaire_dans_centres_commerciaux.pdf

6. Note d’information relative à l’obligation de présentation d’un passe sanitaire sur le lieu de travail et à la vaccination obligatoire contre la Covid-19 dans la fonction publique territoriale

La loi du 5 août 2021 et le décret d’application du 7 août 2021 définissent les modalités d’application du périmètre du passe sanitaire à certaines activités, établissements et services, tels les établissements sociaux et médico-sociaux accueillant des publics vulnérables, associés à des risques de contagion particulier. Ces nouvelles règles s’accompagnent de l’obligation pour les agents publics y travaillant de respecter la présentation d’un passe sanitaire à partir du 30 août et jusqu’au 15 novembre prochain.

Elle pose également le principe d’une vaccination obligatoire à compter du 7 août 2021 pour les professionnels de santé, les sapeurs-pompiers ainsi que pour l’ensemble des personnes travaillant notamment dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ou les structures d’accueil de personnes en situation de handicap, afin de limiter les cas de contamination dans le cadre de la prise en charge d’un patient, en protégeant à la fois les personnes à risques mais aussi les personnels eux-mêmes.

Vous trouverez la note d’information ainsi qu’une foire aux questions (FAQ) visant à préciser les modalités de mise en œuvre de l’obligation de présentation d’un passe sanitaire et l’obligation de vaccination contre la Covid-19 dans la fonction publique territoriale sur le lien suivant : https://www.collectivites-locales.gouv.fr/covid-19-toutes-nos-informations-0

7. Reconduction de l’opération prise de rendez-vous vaccination et dépistage Place Saint-Pierre à Toulouse pour les mois d’août et de septembre

De nouvelles opérations de dépistage (test antigénique) et de prise de rendez-vous pour la vaccination sont déjà programmées place Saint-Pierre à Toulouse sur le mois d’août et selon le calendrier suivant :

  • vendredi 13 août et samedi 14 août – 19h/22h
  • vendredi 20 août et samedi 21 août – 19h/22h
  • jeudi 26, vendredi 27 et samedi 28 août – 19h/22h.

Coordonnées par la Préfecture et l’ARS, ces opérations sont possibles grâce à la mobilisation des médiateurs de la lutte anti-covid (MedLAC) de l’Association départementale de protection civile 31, les étudiants du CHU de Toulouse sous la coordination du SAMU 31, la Mairie de Toulouse et prochainement les équipes de l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) Biologistes libéraux d’Occitanie.

Vous trouverez le communiqué de presse relatif à ces actions sur le lien suivant : https://www.haute-garonne.gouv.fr/content/download/39767/256663/file/20210810_CP_operation_depistage_vacc_saintpierre.pdf

8. Personnes vulnérables susceptibles de développer des formes graves de Covid-19 et activité professionnelle

Dans le contexte de déploiement à grande échelle de la vaccination et suite à l’avis du Haut Conseil de la santé publique (HCSP), les personnes dites « vulnérables au Covid-19 » peuvent reprendre leur activité professionnelle en présentiel, en bénéficiant de mesures de protection renforcées (bureau individuel ou limitation du risque etc.). Un décret publié le 09 août maintient un dispositif d’activité partielle et d’arrêt de travail dérogatoire pour les personnes vulnérables exerçant un poste susceptible d’exposition à de fortes densités virales, ou celles sévèrement immunodéprimées ou celles ayant une contre-indication médicale à la vaccination, sur la base d’un certificat d’isolement. Ces dispositions entrent en vigueur le 15 septembre 2021.

Vous trouverez des précisions dans le communiqué de presse du Ministère des Solidarités et de la Santé au lien suivant : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/personnes-vulnerables-susceptibles-de-developper-des-formes-graves-de-covid-19-430865

9. Passe sanitaire : des aides supplémentaires pour les secteurs impactés

En raison de la résurgence de l’épidémie et de l’entrée en vigueur du pass sanitaire, le Gouvernement maintient son soutien aux entreprises qui pourraient connaître des difficultés.

Pour le mois de juillet, le fonds de solidarité sera élargi à toutes les entreprises qui perdent 10 % de leur chiffre d’affaires au lieu de la moitié.

Ce dispositif est ouvert depuis le 16 août.

Vous trouverez l’information au lien suivant : https://www.gouvernement.fr/pass-sanitaire-des-aides-supplementaires-pour-les-secteurs-impactes

10. Vaccination et passe sanitaire au travail

L’accélération de la vaccination et l’extension du pass sanitaire doivent permettre de faire face au regain de la Covid-19 et ainsi éviter de nouvelles restrictions dans les activités.

Afin de se protéger, de préserver leur entourage et de poursuivre leur activité professionnelle, toutes les personnes qui travaillent sont incitées à se faire vacciner.

Retrouvez toutes les informations aux liens suivants :
https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/protection-des-travailleurs/vaccination-pass-sanitaire-au-travail
– Dépliant lorsque l’on travaille en contact avec du public : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/covid19_fiche-vaccination-pass-sanitaire-au-travail.pdf

Une FAQ est à votre disposition au lien suivant : https://www.economie.gouv.fr/pass-sanitaire-reponses-questions-professionnels

Pour toute demande d’informations complémentaires, veuillez contacter l’adresse du service de renseignements en droit du travail de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) : ddets-renseignements-travail@haute-garonne.gouv.fr

11. RAPPEL : Passe sanitaire « Pour rester ensemble face au virus »

Suite à l’extension du pass sanitaire à de nouvelles catégories de lieux, événements et usages à compter du 09 août, vous retrouverez dans le dossier de presse une présentation du pass sanitaire, une présentation de l’utilisation de l’application TousAntiCovid pour afficher son pass sanitaire ainsi que les lieux où s’applique le pass sanitaire et son contrôle.

Le dossier de presse est disponible au lien suivant : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dossier_de_presse_-_pass_sanitaire_pour_rester_ensemble_face_au_virus_-_08.08.2021.pdf

12. Demande de passe sanitaire en cas de vaccination à l’étranger

  • S’agissant des ressortissants français et leurs ayant droit

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères met en place un dispositif spécifique permettant aux Français de l’étranger vaccinés avec l’un des vaccins reconnus par l’agence européenne des médicaments (AEM) ou leurs équivalents d’obtenir un passe sanitaire valable sur le territoire français et dans l’espace européen.

Dans un premier temps, ce dispositif est réservé aux personnes déjà présentes sur le territoire national ou arrivant d’ici au 31 août. Les demandes concernant une arrivée postérieure à cette date seront prises en compte ultérieurement.

Vous trouverez le lien suivant pour plus d’informations :
https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/actualites-du-ministere/informations-coronavirus-covid-19/coronavirus-declarations-et-communiques/article/communique-passe-sanitaire-pour-les-francais-de-l-etranger-et-leurs-ayants

  • S’agissant des ressortissants étrangers

Le ministère de l’Europe et des affaires étrangères met en place un dispositif spécifique permettant aux touristes étrangers vaccinés avec l’un des vaccins reconnus par l’agence européenne des médicaments (AEM) ou leurs équivalents d’obtenir un passe sanitaire valable sur le territoire français.

Dans un premier temps, ce dispositif est ouvert aux touristes étrangers extra européens, déjà présents sur le territoire national ou arrivant d’ici au 15 août. Les demandes concernant une arrivée postérieure à cette date seront prises en compte ultérieurement.

Vous trouverez plus d’informations au lien suivant :https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/actualites-du-ministere/informations-coronavirus-covid-19/coronavirus-declarations-et-communiques/article/communique-passe-sanitaire-pour-les-touristes-etrangers-extra-europeens

 

VACCINATION EN HAUTE-GARONNE

La prise de rendez-vous (pour 2 injections dans le même centre de vaccination) est possible :

  • sur le site internet sante.fr via l’application KelDoc ;
  • via la plateforme téléphonique au 0 809 54 19 19 (du lundi au samedi de 8h à 18h Appel au tarif d’une communication locale).

   

Covid-19 : un numéro vert pour les télétravailleurs en difficulté

Un numéro vert est dédié à l’accompagnement des salariés des TPE et PME qui se sentent particulièrement isolés ou vivent difficilement l’exercice de leur activité en télétravail, au 0 800 130 000. C’est gratuit et anonyme.
Plus d’informations concernant ce numéro vert sont disponibles au lien suivant : https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/covid19-numero-vert-teletravailleurs

PORT DU MASQUE

Toute personne de onze ans ou plus se déplaçant à pied, sauf activité sportive, doit porter un masque de protection couvrant simultanément le nez, la bouche et le menton, lorsqu’elle se trouve dans un lieu clos, en complément de l’obligation du respect des mesures barrières et de l’obligation du port du masque dans les transports en commun.

Cette obligation ne concerne pas :

  • les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus,
  • les personnes pratiquant une activité sportive en plein air,
  • les personnes circulant dans les espaces naturels classés.

APPLICATION « AntiCovid »

Mise à disposition de l’application « TousAntiCovid » qui permet à chacun d’être acteur de la lutte contre l’épidémie.
C’est un geste barrière supplémentaire que l’on active dans tous les moments où on doit redoubler de vigilance : au restaurant, à la cantine, quand on participe à un évènement professionnel, quand il y a un risque que tout le monde ne respecte pas les autres gestes barrières.
« TousAntiCovid » vient compléter l’action des médecins et de l’Assurance maladie, visant à contenir la propagation du virus en stoppant au plus vite les chaînes de contamination.

Le principe est le suivant : prévenir, tout en garantissant l’anonymat, les personnes qui ont été à proximité d’une personne testée positive, afin que celles-ci puissent aller se faire tester et être prises en charge le plus tôt possible.
Elle permet aussi de rester informé sur l’évolution de l’épidémie et sur la conduite à tenir et ainsi de rester vigilant et d’adopter les bons gestes.
Elle permet d’avoir accès facilement aux autres outils à la disposition des citoyens souhaitant être acteur de la lutte contre l’épidémie : DepistageCovid qui donne la carte des laboratoires à proximité et les temps d’attente, ainsi que MesConseilsCovid qui permet d’avoir des conseils personnalisés pour se protéger et protéger les autres.

L’installation de l’application « AntiCovid » se fait sur la base du volontariat. Toute personne est prise en charge même si elle choisit de ne pas utiliser l’application.
Vous trouverez des éléments complémentaires sur cette application sur ce lien et pouvez télécharger l’application sur l’Apple Store et le Google Play : bonjour.tousanticovid.gouv.fr/

DEPISTAGE : « ISOLEMENT, TEST : QUE FAIRE ? »

Cas contact, symptômes ou test PCR, il n’est pas évident de savoir quoi faire. Vous pouvez obtenir des conseils personnalisés et à jour sur le Covid-19 en France sur le site.

Liste actualisée des lieux de prélèvement

NUMÉRO SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

COVID-19 : Réactivation du numéro d’appel régional de soutien psychologique

Le numéro d’appel régional de soutien psychologique a été réactivé par la cellule urgence médico psychologique (CUMP).
Ce numéro est joignable au 05 34 39 33 47 du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30.
Celui-ci répond aux problématiques psychiques dans le cadre du Covid-19 à la fois des soignants et du grand public.

Point de situation de l’ARS (Agence régionale de la santé) – Consultez les derniers bilans de l’ARS Occitanie

Dispositif de suivi de crise en préfecture

Un dispositif d’astreinte (avec un cadre d’astreinte et un sous-préfet de permanence) est mis en place, avec un numéro joignable 7/7j – 24/24h : 05 34 45 33 30

Pour toutes questions qui n’ont pas de spécificité locale, le grand public dispose d’une plateforme téléphonique nationale joignable au 0 800 130 000 destinée à fournir toute information générale sur le Covid-19 (appel gratuit – 7/7 jours).

Source officielle : site internet du gouvernement actualisé en temps réel  https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus ainsi que le site de la Préfecture de la Haute-Garonne : http://www.haute-garonne.gouv.fr/

Cette actualité sera mise à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation sanitaire.