Covid 19 : Recommandations gouvernementales et information de la Préfecture au 15/06/2021

Depuis le lundi 3 mai, le gouvernement français a engagé un dispositif de déconfinement en quatre étapesRetrouvez ci-dessous les mesures prises au niveau national et local (au 07/06/2021).

LES ATTESTATIONS : téléchargez les attestations de déplacement dérogatoire nécessaire durant le couvre-feu de 21h à 6h jusqu’au 9 juin puis 23h à 6h jusqu’au 30 juin.

Au 15 juin 2021

1. Point épidémiologique

Au 14 juin 2021, pour le département de la Haute-Garonne, sont recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS)

  • 149 (-7) hospitalisations en cours dont 13 (-2) en réanimation
  • 802 (+3) personnes décédées

Du 05/06 au 11/06

Haute-Garonne

Toulouse Métropole

Région Occitanie

National

Alerte maximale

Taux d’incidence en population générale

 43 / 100 000  

53,4 / 100 000 

  34,3 / 100 000  

47,04 / 100 000 

> 250 / 100 000

Taux d’incidence pour les plus de 65 ans

Donnée indisponible

16,3 / 100 000 

Donnée indisponible

/

> 100 / 100 000

Part des patients COVID dans les réanimations

/

/

12,8 % 

42,96 

> 30 %

 

2. Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne

  • Bilan chiffré au 14/06/2021

Au 14 juin 2021, 4 080 704 injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 4ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes et la Nouvelle Aquitaine.
La Haute-Garonne est le premier département d’Occitanie en nombre d’injections avec au total 811 887 injections (545 763 premières injections et 266 124 secondes injections).

  • Opération Vaccibus du samedi 12 et dimanche 13 juin 2021

Depuis le début de son déploiement, 7 208 injections ont été réalisées sur 14 communes : Estancarbon, Caraman, La Salvetat-Saint-Gilles, Montesquieu-Volvestre, Aspet, Puydaniel, Belberaud, Barbazan, Le Fousseret, Villeneuve-les-Bouloc, Pechbonnieu, Grenade, Bessières et Saint-Felix-Lauragais. Les personnes vaccinées ont été pré-identifiées par les communes parmi les plus âgées les plus vulnérables et les assesseurs.

Ce week-end, sur les communes Le Fousseret, Villeneuve-les-Bouloc, Bessières et Pechbonnieu, 1 116 injections ont été réalisées.

Calendrier de déploiement (2e injections) :
Samedi 19 juin 2021 : CC DES HAUTS-TOLOSAN / commune de Grenade
Samedi 19 juin 2021 : CC LAURAGAIS, REVEL, SOREZOIS / commune de Saint-Félix-Lauragais

  • Vaccination des 12-18 ans à compter du 15 juin 2021

A partir du 15 juin, les adolescents de 12 à 18 ans peuvent se faire vacciner sur la base du volontariat et avec l’accord de leurs parents. La vaccination des mineurs n’est possible qu’en centre de vaccination, sur rendez-vous, avec le vaccin Pfizer-BioNTech. La vaccination des adolescents contribue à terme au retour à un fonctionnement habituel des écoles, collèges et lycées permettant :
– d’offrir des conditions optimales de réussite des élèves et de lutter contre le décrochage ;
– de favoriser le bien-être des élèves grâce à un retour apaisé en collectivité ;
– de limiter les risques pour les personnels et les élèves fragiles.

Vous trouverez au lien suivant la fiche d’autorisation parentale : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche_-_autorisation_parentale_vaccin_covid-19.pdf

  • Plus de doses, plus de souplesse sur le délai entre les deux injections : plus de haut-garonnais vaccinés avant de partir en vacances !

La Haute-Garonne va recevoir 75 000 doses supplémentaires pour le mois de juin, en plus du doublement des doses entre mai et juin déjà annoncé. Des rendez-vous supplémentaires vont donc être proposés. Ainsi, le nombre d’injections réalisés aux halls 7 et 8 à Toulouse pourra être porté à 7 500 injections Pfizer par jour pendant le mois de juin. Certains centres de taille intermédiaires verront également leur nombre d’injections quotidiennes augmenter temporairement du fait de cet apport de doses.

De plus, pour les vaccins Pfizer et Moderna, le ministère des Solidarités et de la santé vient d’assouplir le délai entre les deux injections. Il est possible depuis le samedi 12 juin de prévoir sa seconde injection entre 35 et 49 jours après la première injection, au choix, dans le même centre de vaccination, et en fonction des créneaux disponibles.

À titre d’exemple, une personne qui part en vacances le 1er juillet et qui reçoit sa première injection le 14 juin, peut ainsi programmer sa seconde injection le 1er août. Et si la même personne prend plutôt ses congés en août, elle peut programmer sa seconde injection au 20 juillet.

Pour rappel, La prise de rendez-vous doit s’effectuer prioritairement sur les sites https://keldoc.com ou https://www.sante.fr/cf/centres-vaccination-covid/departement-31-haute-garonne.html, ou par téléphone (0 800 54 19 19 – numéro vert).

De nombreux créneaux sont disponibles dès cette semaine.

Vous trouverez au lien suivant le communiqué de presse à ce sujet : https://www.haute-garonne.gouv.fr/content/download/39078/253413/file/20210609_CP_Vaccination%20avant%20les%20vacances.pdf.

3. Mesures sanitaires applicables aux feux d’artifice

Les feux d’artifice ne sont pas interdits au regard de la crise sanitaire. Pour autant, leur organisation doit respecter les règles d’accueil du public sur l’espace public : pas de rassemblement de plus de 10 personnes.
Si le spectacle se déroule dans un  ERP de plein air (PA) avec une capacité à gérer le flux, alors le public doit être assis, des règles de distanciation et des gestes barrières sont à mettre en place et un pass sanitaire est exigible s’il y a plus de 1000 personnes. Par ailleurs une jauge de 65% est à respecter avec un plafond de 5000 personnes. S’il y a une restauration, le protocole applicable aux restaurants et bars s’applique.

A compter du 30 juin 2021, il n’y aura plus de limitation sur l’espace public. La station « debout » sera autorisée.

4. Déploiement des auto-tests pour les deux tours de scrutins des 20 et 27 juin prochains

Au total, ont été livré près de 2,5 millions d’auto-tests à destination de l’ensemble des bureaux de vote de France, à raison pour chaque tour de scrutin de 15 auto-tests par bureau de vote de moins de 500 électeurs et 20 auto-tests pour ceux supérieurs à 500 électeurs. Ces dotations sont prévues pour les deux tours de scrutin des 20 et 27 juin prochains.

En Haute-Garonne, des personnes désignées par vos services ont été chargé de récupérer les boites d’auto-tests. Ainsi, 7 280 boites de 5 auto-tests ont été déployé dans les collectivités ou EPCI du département.

Le gouvernement a élaboré une documentation pour accompagner les prélèvements par auto-tests ainsi qu’un guide de réalisation que vous trouverez en pièce-jointe de ce courriel.

Au 7 juin 2021

1. Point épidémiologique

Au 7 juin 2021, pour le département de la Haute-Garonne, sont recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) :

  • 150 (-19) hospitalisations en cours dont 18 (-1) en réanimation
  • 799 (+2) personnes décédées
Du 29/05 au 04/06 Haute-Garonne Toulouse Métropole Région Occitanie National Alerte maximale 
Taux d’incidence en population générale 82,7 / 100 000  109,3 / 100 000   63,5 / 100 000  71,98 / 100 000 > 250 / 100 000
Taux d’incidence pour les plus de 65 ans donnée indisponible* 36,1 / 100 000 donnée indisponible* / > 100 / 100 000
Part des patients COVID dans les réanimations / /  16,7 % 48,9 > 30 %

* en raison d’un problème technique, le taux d’incidence pour les plus de 65 ans n’est pas disponible pour le département et la région.

2. Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne

  • Bilan chiffré au 07/06/2021

Au 07 juin 2021, 3 725 382 injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 4ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes et la Nouvelle Aquitaine.
En Haute-Garonne, 719 870 injections ont été réalisées (482 643 premières injections et 237 227 secondes injections).

  • Intensification de la vaccination en Haute-Garonne : ouverture du Hall 7 à Toulouse à compter du 5 juin 2021

La vaccination en Haute-Garonne connaît à nouveau une accélération avec l’ouverture du Hall 7 à Toulouse (ancien parc des Expositions, sur l’île du Ramier) depuis samedi 5 juin 2021, 7 jours / 7. Il est ouvert de 9h00 à 19h00, exclusivement sur rendez-vous.

Il forme, avec le Hall 8, le plus grand centre dédié à la vaccination de Haute-Garonne.

Un nombre important de lignes nouvelles de vaccination est ouvert, avec un objectif de 5 000 injections par jour au total (halls 7 et 8 compris). Elles sont mises en place grâce à l’engagement remarquable de plusieurs dizaines de volontaires du SAMU31, du SDIS31, des associations de bénévoles de la sécurité civile, et de nombreux professionnels de santé, médecin, infirmiers et étudiants.

La prise de rendez-vous doit s’effectuer prioritairement sur les sites https://keldoc.com, et https://www.sante.fr/cf/centres-vaccination-covid/departement-31-haute-garonne.html ou par téléphone (0 800 54 19 19 – numéro vert). Pour rappel, l’accès aux centres de vaccination est conditionné à la prise de rendez-vous préalable.

Pour s’y rendre : Hall 7 sur les allées Fernand Jourdant (à l’arrière du Stadium, accès par le pont Pierre de Coubertin). Parking disponible sur place ; lignes de bus L4, L5, 34, 152 « arrêt Stadium Ouest ».

Vous pouvez consulter le communiqué de presse au lien suivant : https://www.haute-garonne.gouv.fr/Publications/Espace-presse/Communiques-de-presse/2021/Juin-2021

3. Décret du 1er juin 2021 remplaçant le décret du 29 octobre 2020

Pour mémoire, la loi n° 2021-689 du 31 mai 2021 relative à la gestion de la sortie de crise sanitaire instaure un régime transitoire du 2 juin au 30 septembre 2021.

Le Décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire a été publié au Journal Officiel du 02 juin et remplace le décret du 29 octobre 2020. Ce nouveau décret prescrit les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19.

Vous pouvez consulter le décret au lien suivant : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043575238

Le tableau de synthèse actualisé sur la base du décret du 1er juin 2021. Les principales modifications intervenues concernent les voyages depuis le Royaume-Uni, la liste des pays à risque et le changement de certains numéros d’articles.

4. Renouvellement de l’arrêté préfectoral instaurant l’obligation du port du masque en Haute-Garonne

A la suite d’une consultation des élus de la Haute-Garonne, le préfet a décidé de prendre un nouvel arrêté instaurant l’obligation du port du masque sur le territoire de la Haute-Garonne jusqu’au 30 juin 2021.

5. Protocoles et précisions sur l’organisation de certains rassemblements et manifestations festives

  • Protocole relatif à l’organisation de la Fête de la musique 2021

Le ministère de la culture a publié le protocole applicable à la fête de la musique pour l’édition 2021.

Ce protocole indique notamment que son organisation devra respecter l’ensemble des conditions et mesures sanitaires prévues pour les différents ERP en intérieur comme pour les ERP de type PA, à savoir :
– Le couvre-feu sera fixé à 23h : aucune dérogation ou tolérance n’est prévue le soir de la Fête de la musique ;
– Seule les configurations assises seront autorisées afin de faciliter la gestion de flux et éviter regroupements et attroupements qui seront encore, à cette époque, interdits (limitation des regroupements sur la voie publique à 10 personnes) ;
– La jauge maximale autorisée pour les ERP en salle ou en plein air correspondra à 65 % de la jauge sécurité incendie, dans la limite de 5 000 personnes spectateurs ;
– Le « pass sanitaire » sera exigé pour tout ERP accueillant plus de 1 000 spectateurs. Vous trouverez le protocole au lien suivant : https://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Occitanie/Actualites/Actualite-a-la-une/Protocole-sanitaire-pour-la-fete-de-la-musique-21-juin.

Par ailleurs et pour votre parfaite information, le guide d’aide à la continuité d’activité en contexte épidémique [salles de spectacle (ERP L et CTS), espaces d’exposition (ERP T), galeries d’art (ERP M), conservatoires classés (ERP R), lieux d’enseignement artistique (arts visuels et spectacle vivant), action culturelle (arts visuels et spectacle vivant)] a fait l’objet d’une mise à jour au 31 mai 2021. Vous pouvez le consulter au lien suivant : https://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Hauts-de-France/Actualites/Reouverture-des-lieux-culturels

  • Protocole sanitaire relatif aux fan zones dans le cadre de l’Euro de football 2021

Le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports a élaboré un protocole sanitaire applicable aux fan zones que vous trouverez en suivant ce lien.

A noter qu’un pass sanitaire (preuve d’un test négatif RT-PCR ou antigénique ; certificat de rétablissement de la Covid-19 ; certificat de vaccination) sera nécessaire pour accéder à une fan zone au-delà de 1 000 personnes à compter du 9 juin.

  • Organisation de kermesses, bals, guinguettes, fêtes de villages

Ces événements peuvent être organisés selon les règles applicables aux établissements qui les accueillent. S’ils ont lieu dans des ERP de type L ou R, ils ne pourront donc être organisés en configuration debout qu’à partir du 30 juin, sans jauge d’accueil du public, dans le respect des gestes barrières et de la distanciation sociale.
S’ils ont lieu dans l’espace public, ils ne peuvent avoir lieu qu’en extérieur, en position assise, dans la limite de 1 000 personnes.
A partir du 30 juin, ils pourront être organisés en configuration debout dans le respect des règles de distanciation sociale (soit une jauge de 4m2 par personne) et des gestes barrières.

  • Mise en place de buvettes et petites restaurations dans l’espace public

Ces activités sont organisées en fonction du protocole applicable aux cafés et restaurants que vous trouverez au lien suivant : https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/covid19-soutien-entreprises/Protocole-sanitaire-renforce-secteur–HCR.pdf. Ainsi, depuis le 19 mai, la restauration ne peut être organisée qu’à l’extérieur, en position assise, et dans le respect de la jauge de 50% de leur capacité d’accueil, sauf pour les activités de moins de dix tables.
A compter du 9 juin, elles peuvent être organisées en intérieur dans la limite de 50% de la capacité d’accueil de l’établissement et sans limite en extérieur. Les convives devront être maximum 6 par table et rester en position assise.
A compter du 30 juin, elles peuvent être organisées sans jauge en plein air comme en intérieur. La consommation debout restera interdite pour les bars.

  • RAPPEL concernant les rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique qui sont autorisés

L’article 3 du décret n°2021-699 du 1er juin 2021 précise que « tout rassemblement, réunion ou activité sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, qui n’est pas interdit par le présent décret, est organisé dans des conditions de nature à permettre le respect des dispositions de l’article 1er« .

Ainsi, les rassemblements qui ne sont pas interdits doivent respecter les mesures sanitaires en vigueur (annexe 1 du décret) et appliquer les protocoles sanitaires propres à chaque type d’événement ou d’établissement.

Les organisateurs ont à leur disposition sur les sites du Gouvernement et des Ministères différentes types de document : des foires aux questions (FAQ), des infographies et guides ou protocoles régulièrement mis à jour précisant les mesures sanitaires applicables. Par ailleurs ils disposent également d’une plateforme téléphonique nationale joignable au 0 800 130 000 destinée à fournir toute information générale sur le Covid-19 et les mesures en vigueur (appel gratuit – 7/7 jours).

Par conséquent, les rassemblements et événements organisés sur le territoire de vos communes ne sont pas soumis systématiquement à une autorisation de la préfecture mais doivent être déclarés par l’organisateur en Mairie.

6. Assouplissement du télétravail dans la fonction publique territoriale

Au regard de l’amélioration de la situation sanitaire, la ministre de la transformation et de fonction publiques a décidé de séquencer progressivement le retour sur le lieu de travail avec un régime transitoire dérogatoire :

  • dès à présent : possibilité de revenir un jour sur site sans en faire la demande expresse ;
  • à compter du 9 juin :

– passage de 5 jours à 3 jours de télétravail par semaine ;
– les réunions en présentiel sont de nouveau autorisées, avec une jauge recommandée d’une personne pour 4m2 et dans le strict respect des gestes barrières ;

  • à compter du 1er juillet : passage à 2 jours de télétravail par semaine ;
  • à compter du 1er septembre : retour au régime de droit commun avec application du nouvel accord-cadre télétravail s’il est signé.

Vous trouverez la circulaire relative au télétravail dans la fonction publique de l’État, qui a vocation à être déployée dans l’ensemble de la fonction publique, au lien suivant : https://www.legifrance.gouv.fr/download/pdf/circ?id=45175.

7. Restauration collective : actualisation du protocole sanitaire applicable à compter du 9 juin 2021

Vous trouverez au lien suivant le nouveau protocole sanitaire relatif à la restauration collective publié par le Ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion le 3 juin 2021 :https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/doc_cnam_fiches_covid_restaurants-v9.pdf

8. Modification de la liste des « pays à forte circulation du virus »

Pour rappel, les voyageurs arrivant sur le territoire national en provenance d’un pays figurant sur la liste des pays à forte circulation du virus font l’objet d’un arrêté préfectoral de mise en quarantaine pour 10 jours.
Cette liste a été modifié par un arrêté du Ministre des Solidarités et de la Santé du 2 juin 2021 :
– le Qatar et les Émirats Arabes Unis ne figurent plus sur la liste ;
– la Bolivie et le Suriname sont intégrés à la liste.

La liste actualisée est donc la suivante : Afrique du Sud, Argentine, Bangladesh, Bahreïn, Brésil, Bolivie, Chili, Colombie, Costa Rica, Inde, Népal, Pakistan, Sri Lanka, Suriname, Turquie et Uruguay, et du Royaume-Uni.

9. La stratégie de réouverture des frontières à compter du 9 juin 2021

A compter du 9 juin, les flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers seront rouverts selon des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers et de la vaccination des voyageurs.
Une classification des pays a été définie sur la base des indicateurs sanitaires. Les listes des pays sont susceptibles d’être adaptées selon les évolutions de leur situation épidémique (listes à retrouver sur www.gouvernement.fr/info-coronavirus).

Vous retrouverez toutes les précisions relatives à cette stratégie dans le dossier de presse du gouvernement sur le lien suivant : https://www.gouvernement.fr/partage/12315-strategie-de-reouverture-des-frontieres

10. Aides économiques : fonds de solidarité, prise en charge des coûts fixes des entreprises et aide à la reprise

  • Fonds de solidarité

Au mois de mai, les règles du fonds de solidarité (FDS) ne changent pas. Le formulaire sera mis en ligne sur impots.gouv.fr (espace particulier) pour la demande d’aide au titre du mois de mai. Les règles d’indemnisation du fonds de solidarité seront ainsi les mêmes qu’en mars et avril. Un décret doit par ailleurs prolonger le FDS dans ces conditions jusqu’au 9 juin prochain.

Seront concernées :
– Les entreprises administrativement fermées tout au long du mois de mai : pour celles-ci, une indemnisation des pertes de chiffre d’affaires (CA) jusqu’à 10 000 euros ou 20 % du CA jusqu’à 200 000 euros sera mise en place.
– Les entreprises ouvrant seulement à partir du 19 mai : le régime « semi-fermé » introduit au mois de mars sera maintenu avec une indemnisation de 1 500 euros entre 20 % et 50 % de pertes de CA et une indemnisation de 10 000 euros ou 20 % du CA jusqu’à 200 000 euros à partir de 50 % de pertes de CA.
– Les entreprises du secteur S1 et S1bis qui n’étaient pas fermées :
→ L’aide sera versée dès 50 % de perte de CA jusqu’à 10 000 euros. En cas de perte de CA de 50 à 70 %, l’aide correspondra à 15 % du CA.
→ L’indemnisation pourra aller jusqu’à 20% du CA, dans la limite de 200 000 euros.
– Pour les autres entreprises perdant 50 % de chiffre d’affaires : une compensation sera appliquée jusque dans la limite de 1 500 euros.

  • Prise en charge des coûts fixes des entreprises

Le dispositif de prise en charge des coûts fixes sera maintenu du mois de mai au mois d’août pour les entreprises actuellement éligibles. Sont concernées les entreprises des secteurs S1, S1 bis dont le CA mensuel est supérieur à 1 million d’euros par mois ou des secteurs suivants : salles de sport indoor, thermes, parcs zoologiques et parcs à thème ; commerces de galeries commerçantes fermées ou de stations de montagne, hôtels, cafés, restaurants de montagne. Le dispositif est étendu aux discothèques, sans condition de chiffre d’affaires, afin de répondre à la situation de reprise plus tardive du secteur.
Ce dispositif permet l’indemnisation de 90 % des charges fixes non couvertes par des recettes pour les entreprises de moins de 50 salariés et de 70 % pour les entreprises de plus de 50 salariés.

Un décret du 21 mai introduit deux dispositifs complémentaires :
– Une aide « coûts fixes – saisonnalité » cible les entreprises saisonnières exclues jusqu’à présent du dispositif coûts fixes car ne pouvant démontrer une perte de CA de plus de 50% en raison de leur activité structurellement fluctuante sur les 3 périodes « coûts fixes ». Le dispositif saisonnalité prévoit donc de calculer le critère de la perte de 50% et le montant de l’aide sur toute la période de 6 mois (janvier-juin 2021). La demande doit être effectuée entre le 15 juillet et le 15 août prochains.
– Une aide « coûts fixes – groupe » vise uniquement les entreprises n’ayant pas pu bénéficier du Fonds de solidarité car appartenant à des groupes saturant le plafond mensuel de 200 000 € du fonds de solidarité au moins un mois sur une des périodes éligibles ou atteignant le plafond de 1,8 M€. La demande « coûts fixes-groupe » peut concerner chacune des 3 périodes prévues pour l’aide « coûts fixes ».
La demande doit être effectuée entre le 1er juillet et le 15 août prochains.

Les demandes « prise en charge des coûts fixes » sont à déposer dans l’espace professionnel du site impots.gouv.fr.

  • Aide à la reprise

Le dispositif de charges fixes sera ouvert aux entreprises créées en 2020 sur la base de la reprise intégrale d’un fonds de commerce correspondant à la même activité, et qui n’auraient pas pu ouvrir du fait d’une fermeture administrative. Seront éligibles les entreprises créées jusqu’à fin décembre 2020.
L’aide visera une compensation à hauteur de 70 % des charges fixes (ou 90 % pour les petites entreprises) dans la limite de 1,8 million d’euros par groupe.
Les demandes devront être déposées entre le 15 juillet et le 1er septembre 2021 dans l’espace professionnel du site impots.gouv.fr.

Au 1er juin 2021

1. Point épidémiologique

Au 01 juin 2021, pour le département de la Haute-Garonne, sont recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) :

  • 169 (-13) hospitalisations en cours dont 19 (-5) en réanimation
  • 797 (+3) personnes décédées

Du 22/05 au 28/05

Haute-Garonne

Toulouse Métropole

Région Occitanie

National

Alerte maximale

Taux d’incidence en population générale

84,5 / 100 000  

103,1 / 100 000 

  71,4 / 100 000  

93,35 / 100 000 

> 250 / 100 000

Taux d’incidence pour les plus de 65 ans

29,2 / 100 000  

34,3 / 100 000 

26,7 / 100 000  

/

> 100 / 100 000

Part des patients COVID dans les réanimations

/

/

 21,5 % 

58,2 

> 30 %


2. Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne

  • Bilan chiffré au 01/06/2021

Au 01 juin 2021, 3 420 758 injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 5ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes, la Nouvelle Aquitaine et les Hauts de France.
En Haute-Garonne, 649 297 injections ont été réalisées (439 209 premières injections et 210 088 secondes injections).

3. Modification du décret du 29 octobre 2020 : nouvelles mesures pour les voyageurs en provenance du Royaume-Uni

Un renforcement des mesures sanitaires a été décidé s’agissant des voyageurs se déplaçant vers la France depuis le Royaume-Uni, face au développement du variant indien. Par conséquent, le décret du 29 octobre 2020 a été modifié par un décret du 28 mai 2021 (article 56-2).

Ainsi, à compter du lundi 31 mai à 00h :
– des motifs impérieux sont exigés pour les ressortissants étrangers hors Union européenne, non-résidents en France, rejoignant la France depuis le Royaume-Uni ;
– un test PCR ou antigénique (les seuls tests antigéniques pouvant être réalisés sont ceux permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-2 ) de moins de 48h est exigé de la part de toute personne rejoignant la France depuis le Royaume-Uni. Par dérogation, cette obligation ne s’applique pas aux déplacements des professionnels du transport routier dans l’exercice de leur activité ;
– à leur arrivée, les voyageurs doivent observer une période d’auto-isolement de sept jours.

Pour le moment, compte tenu de la faible incidence de la Covid au Royaume-Uni, le dispositif de contrôle systématique à domicile n’est pas appliqué.

4. Loi n° 2021-689 du 31 mai 2021 relative à la gestion de la sortie de crise sanitaire

Cette loi met en place des règles de sortie de la crise sanitaire et instaure un régime transitoire du 2 juin au 30 septembre 2021.

  • Restrictions : déplacements, ERP, rassemblements…

Pendant cette période, le Premier ministre peut limiter :
– les déplacements et les possibilités d’utilisation des transports collectifs (port du masque…), voire les interdire là où le virus circulerait activement ;
– l’ouverture des établissements recevant du public comme les commerces, les bars, les restaurants, les cinémas et leur accès (mesures barrières, jauge de personnes…) ainsi que des lieux de réunion, voire les fermer provisoirement ;
– les rassemblements, les réunions et les manifestations.

  • Pass sanitaire

Le pass sanitaire, sous format papier ou numérique, consiste dans la présentation d’un test de dépistage négatif ou d’une preuve de vaccination ou d’un certificat de rétablissement suite à une contamination par le Covid-19. La loi prévoit qu’il sera exigé pour :
– les personnes souhaitant se déplacer à destination ou en provenance du territoire hexagonal, de la Corse ou de l’une des collectivités d’outre-mer ;
– subordonner l’accès des personnes à certains lieux, établissements ou événements impliquant de grands rassemblements de personnes pour des activités de loisirs ou des foires ou salons professionnels. Pour ces événements, le pass sanitaire sera nécessaire au delà d’un seuil qui sera fixé plus tard (le gouvernement envisage un seuil de plus de 1 000 personnes).

Des garanties ont été posées sur le contrôle des pass  :
– ce contrôle doit être effectué sans que des informations médicales puissent être divulguées ;
– ce contrôle doit être effectué par des personnes habilitées et sans aucune conservation des données ;
– les demandes de pass sanitaire hors du cadre légal sont passibles de sanctions pénales.

  • Couvre-feu jusqu’au 30 juin 2021

La loi permet au gouvernement d’instaurer un couvre-feu :
– du 2 au 8 juin : de 21h à 6 h ;
– du 9 juin : de 23h à 6 h, sauf dans les territoires où le virus circulerait activement.

  • Renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux

La loi comprend des mesures pour faciliter les campagnes électorales des élections régionales, départementales et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique des 20 et 27 juin 2021 :
– les candidats doivent remettre aux préfets la version électronique de leurs professions de foi, qui seront consultables sur un site internet public ;
– les télévisions et radios locales vont assurer une couverture du débat électoral ;
–  les bureaux de vote pourront se tenir en extérieur et les exigences concernant des isoloirs seront assouplies lorsque les deux scrutins sont organisés simultanément dans la même salle ;
– les procurations au domicile des électeurs malades sont facilitées.

  • La prolongation d’ordonnances

Le texte prolonge et adapte jusqu’au 30 septembre 2021 des mesures prises pendant la crise par ordonnances, comme par exemple :
–  dérogation au droit du travail prévue à l’origine par une ordonnance du 25 mars 2020, prolongée jusqu’au 30 juin 2021 : en matière de congés payés, le nombre de jours que peuvent imposer sans préavis les employeurs au titre de la crise sanitaire est porté de 6 à 8.
– dérogation à l’application du délai de carence pour les agents publics : en cas d’infection par le Covid-19, la dérogation à l’application du délai de carence est prolongée jusqu’au 30 septembre 2021.
– procédure judiciaire simplifiée prévue temporairement pour les petites entreprises en difficulté du fait de la crise sanitaire.

Le gouvernement est également habilité à prendre de nouvelles ordonnances (sur matière de chômage partiel, par exemple).

Vous trouverez l’intégralité de la loi au lien suivant : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043567200

Un décret devrait être publié au Journal Officiel très prochainement.

Au 31 mai 2021

1. Point épidémiologique

Au 31 mai 2021, pour le département de la Haute-Garonne, sont recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) :

  • 182 (+3) hospitalisations en cours dont 24 (-1) en réanimation
  • 794 (+1) personnes décédées
Du 22/05 au 28/05 Haute-Garonne Toulouse Métropole (au 31/05) Région Occitanie (au 31/05) National (au 27/05) Alerte maximale
Taux d’incidence en population générale 84,5 / 100 000  103,1 / 100 000   71,4 / 100 000  99,82 / 100 000 > 250 / 100 000
Taux d’incidence pour les plus de 65 ans 29,2 / 100 000  34,3 / 100 000 = 26,7 / 100 000  / > 100 / 100 000
Part des patients COVID dans les réanimations / /  21,5 % 69,1 > 30 %


2. Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne

  • Bilan chiffré au 31/05/2021

Au 31 mai 2021, 3 374 442 injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 5ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes, la Nouvelle Aquitaine et les Hauts de France.
En Haute-Garonne, 640 278 injections ont été réalisées (434 761 premières injections et 205 517 secondes injections).

  • Ouverture de la vaccination à tous les français de plus de 18 ans à compter du lundi 31 mai 2021

Pour mémoire, la vaccination est ouverte à toutes les personnes âgées de plus de 18 ans depuis ce lundi 31 mai. Il est donc possible de réserver un créneau de vaccination pour des injections :
– auprès de son médecin ou pharmacien en ville ;
– ou dans un centre de vaccination du département en ligne sur sante.fr (application KELDOC) ou par téléphone au 0 800 54 19 19 (numéro vert).

  • Nouveau schéma de la vaccination contre la Covid-19 en Haute-Garonne

Le préfet a tenu vendredi 28 mai dernier un point presse de présentation du nouveau schéma départemental de vaccination en Haute-Garonne avec Isabelle REDINI, directrice départementale de l’ARS en Haute-Garonne, Marc PENAUD, directeur général du CHU et le professeur Stéphane OUSTRIC, président du CDOM , en présence de Jean-Jacques MIRASSOU, vice-président du Conseil départemental, de Jacques OBERTI, président de l’AMF 31 et de l’ensemble des maires et présidents des communautés de communes qui vont porter les nouveaux grands centres de vaccination de Haute-Garonne.

Durant cette conférence de presse, il a annoncé la recomposition de l’offre vaccinale en Haute-Garonne, en cohérence avec l’ouverture de la vaccination à toutes les personnes de plus de 18 ans à compter de ce lundi 31 mai. Ce calendrier de vaccination massive va coïncider avec la période estivale ce qui nécessite de mettre en place un dispositif capable de beaucoup vacciner, en minimisant le recours aux seuls médecins. Ainsi, avec l’Agence Régionale de Santé et en concertation avec les partenaires, ils ont décidé d’opérer une transition depuis les centres de vaccination territoriaux existants vers des centres de vaccination de taille intermédiaire.

A compter du lundi 31 mai 2021, 10 centres sont actifs :
1 très grand centre : le hall 7-8 du parc des Expositions de Toulouse qui pourra vacciner jusqu’à 5000 personnes par jour.
9 centres de taille intermédiaire qui pourront vacciner jusqu’à 500 personnes (pour 8 d’entre eux) et jusqu’à 1000 personnes (pour le centre de Muret) par jour :
▪ Villeneuve-de-Rivière, porté par la Communauté de communes Cœur et Coteaux du Comminges
▪ Montastruc-la-Conseillère, porté par le Conseil départemental 31
▪ Labège (actuellement à Castanet), porté par le SICOVAL
▪ Muret, porté par la commune de Muret
▪ Colomiers, porté par la commune de Colomiers
▪ Saint-Jory, porté par la commune de Saint-Jory
▪ Villefranche-de-Lauragais, porté par le Conseil départemental 31
▪ Pierre Baudis à Toulouse, porté par la commune de Toulouse
▪ Saint-Orens-de-Gameville, porté par la commune de Saint-Orens

Pour assurer la transition et éviter la rupture dans l’offre vaccinale, les centres qui œuvraient jusqu’alors assureront les rendez-vous pris pour la seconde injection jusqu’à fin juin et les nouveaux centres ouvriront et monteront en charge progressivement.

  • Déploiement du Vaccibus dans le département

Depuis le début de son déploiement, 5 429 injections ont été réalisées sur 14 communes : Estancarbon, Caraman, La Salvetat-Saint-Gilles, Montesquieu-Volvestre, Aspet, Puydaniel, Belberaud, Barbazan, Le Fousseret, Villeneuve-les-Bouloc, Pechbonnieu, Grenade, Bessières et Saint-Felix-Lauragais. Les personnes vaccinées ont été pré-identifiées par les communes parmi les plus âgées les plus vulnérables et les assesseurs.

– Calendrier de déploiement (2e injections) :
5 juin 2021 : CC BASSIN AUTERIVAIN HAUT-GARONNAIS / commune Puydaniel
6 juin 2021 : CA DU SICOVAL / commune de Belberaud
6 juin 2021 : CC PYRÉNÉES HAUT-GARONNAISES / commune de Barbazan
12 juin 2021 : CC CŒUR DE GARONNE / commune Le Fousseret
13 juin 2021 : CC DU FRONTONNAIS / commune de Villeneuve-les-Bouloc
13 juin 2021 : CC DES CÔTEAUX BELLEVUE / commune de Pechbonnieu
19 juin 2021 : CC DES HAUTS-TOLOSAN / commune de Grenade
12 juin 2021 : CC VAL D’AÏGO / commune de Bessières
19 juin 2021 : CC LAURAGAIS, REVEL, SOREZOIS / commune de Saint-Félix-Lauragais

3. Précisions gouvernementales sur les mesures sanitaires

Des éclaircissements m’ont été apportés concernant la reprise de certaines activités :

  • Mariages

Le protocole dédié aux mariages a été publié sur le site du ministère de l’économie, des finances et de la relance au lien suivant : https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/covid19-soutien-entreprises/protocole_sanitaire_renforce_mariage.pdf. Il précise les règles applicables pour cet été.

L’expérience de l’été dernier a démontré le rôle important des célébrations de mariage dans la reprise de la circulation épidémique. Il est donc particulièrement important que ce protocole soit connu, diffusé et respecté par les acteurs concernés.

  • Fêtes foraines

Pour rappel, les fêtes foraines seront autorisées à compter du 9 juin, dans le respect d’une jauge de 4m2 par visiteur. Vous trouverez le protocole sanitaire applicable au lien suivant : https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/covid19-soutien-entreprises/protocole_sanitaire_renforce_fete_foraines.pdf

  • Fête de la musique

Si la fête de la musique aura bien lieu le 21 juin, elle ne pourra l’être dans des conditions normales alors notamment que les rassemblements sur la voie publique seront toujours limités à 10 personnes. Un protocole dédié permettant d’autoriser certains concerts dans le respect des règles sanitaires et de limiter les regroupements est en cours de finalisation.

4. Précisions concernant l’organisation des réunions électorales dans le cadre de l’allègement des restrictions

A la suite d’échanges avec les formations politiques et les associations d’élus, l’organisation de réunions électorales dans le respect des mesures barrières a fait l’objet de mesures spécifiques. En réponse aux questions qui ont pu être posées, sont résumées ci-après les différentes modalités d’organisation des réunions électorales qui s’inscrivent dans le cadre juridique de sortie de l’état d’urgence sanitaire (décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 modifié) :

  • Du 19 mai au 8 juin inclus

1) Dans des établissements recevant du public (ERP intérieur ou de plein air) qui peuvent accueillir du public (ERP de type X, PA, CTS, L…) dans le respect des règles applicables à ces établissements pour l’accueil du public (jauges, plafonds) avec l’obligation d’être assis (3° du III de l’article 3). Les règles applicables sont détaillées dans le protocole sanitaire sur l’organisation et la tenue des réunions électorales du 17 mai (en PJ) ;

2) Dans l’espace public :
    jusqu’à 1000 personnes assises, en laissant une distance minimale d’un mètre entre les sièges occupés par chaque personne ou chaque groupe jusqu’à six personnes venant ensemble (8° du III de l’article 3 du décret ou régime applicable aux ERP PA éphémères sans capacité maximale identifiée) ;
    jusqu’à 50 personnes debout (9° du III de l’article 3), les participants devant néanmoins respecter la distanciation physique et sociale.

Tableau récapitulatif – Encadrement sanitaire des réunions électorales (règles valables jusqu’au 8 juin inclus)

  • Du 9 juin au 29 juin inclus

1) Dans des établissements recevant du public (intérieur ou de plein air) qui peuvent accueillir du public (ERP de type X, PA, CTS, L…) dans le respect des règles applicables à ces établissements pour l’accueil du public (jauges, plafonds) avec l’obligation d’être assis (3° du III de l’article 3). Les règles applicables sont détaillées dans le protocole sanitaire sur l’organisation et la tenue des réunions électorales ;

2) Dans l’espace public :
–    jusqu’à 5000 personnes assises, en laissant une distance minimale d’un mètre entre les sièges occupés par chaque personne ou chaque groupe jusqu’à six personnes venant ensemble (8° du III de l’article 3 du décret ou régime applicable aux ERP PA éphémères sans capacité maximale identifiée) ;
–    jusqu’à 50 personnes debout (9° du III de l’article 3), les participants devant néanmoins respecter la distanciation physique et sociale.

Tableau récapitulatif – Encadrement sanitaire des réunions électorales (règles valables jusqu’au 29 juin inclus)

Par ailleurs, il est rappelé que les candidats continuent à disposer de la possibilité d’organiser une manifestation revendicative sur la voie publique, à condition de déposer une déclaration préalable en préfecture et de préciser les mesures mises en œuvre par les organisateurs pour garantir le respect des mesures barrières et de distanciation physique et sociale (art. 3, II du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020).
Le régime d’organisation des réunions électorales et le régime des manifestations revendicatives coexistent et ne sont pas exclusifs l’un de l’autre.

5. Dossier de presse TousAntiCovid Signal : Expérimentation du carnet de rappel numérique

Remonter toutes les chaînes de transmission pour alerter et être prévenu(e) en cas d’exposition au Covid-19, c’est l’objectif de TousAntiCovid Signal qui sera disponible dès le 9 juin prochain.

À partir de cette date, les protocoles sanitaires rendent obligatoires l’utilisation des cahiers de rappel, déjà mis en place à l’automne 2020, pour les restaurants et les bars en intérieur ainsi que pour les salles de sports. Il s’agit de pouvoir prévenir et être prévenu(e) en cas d’exposition à risque au Covid-19.

Vous trouverez ci-joint le dossier de presse relatif au lancement de TousAntiCovid Signal : carnet de rappel numérique à partir du 9 juin prochain.

6. Mise en place des nouvelles mesures pour les travailleurs indépendants

Depuis le début de la crise sanitaire, l‘Urssaf a déclenché des mesures exceptionnelles pour accompagner les travailleurs indépendants connaissant des difficultés de trésorerie. De nouvelles mesures sont mises en place en lien avec la déclaration de revenus 2020.

Sur la base de la déclaration de revenus 2020 (réalisée sur le site impôts.gouv.fr), l’Urssaf procède à l’ajustement des cotisations provisionnelles 2021 ainsi qu’à la régularisation des cotisations définitives 2020.

Vous trouverez plus d’informations à ce sujet au lien suivant : https://www.urssaf.fr/portail/home/actualites/toute-lactualite-independant/covid-19–mise-en-place-des-nouv.html

7. Collectes mobiles de sang en Occitanie par l’EFS

Veuillez trouver ci-joint la liste des collectes de sang mobiles organisées par l’Établissement français du Sang Occitanie au mois de juin.

A l’occasion de la Journée mondiale des donneurs de sang, célébrée le 14 juin prochain, l’Établissement français du sang lance à nouveau l’opération «#Prenez le relais, 1 mois pour TOUS donner ». Tous les citoyens sont invités à se faire les ambassadeurs du don de sang du 9 juin au 9 juillet.

Vous retrouverez toutes les informations sur le lien suivant : https://dondesang.efs.sante.fr/

8. Soldes d’été : début le 30 juin 2021

Alain GRISET, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises a annoncé le 27 mai que les soldes d’été seront décalées d’une semaine et débuteront le 30 juin 2021 pour une durée de quatre semaines. Cette décision fait suite à une concertation avec les représentants des organisations du commerce et les associations de consommateurs. Elle permettra de concilier au mieux leurs intérêts.

L’objectif de ces soldes est d’écouler rapidement les stocks accumulées pas les commerçants ces derniers mois et redonner des capacités de financement à tout le secteur. Le but est aussi de s’assurer que l’ensemble des commerçants pourront bénéficier d’une période de soldes avant les départs en vacances.

Vous trouverez des informations complémentaires sur le lien suivant : https://www.economie.gouv.fr/soldes-ete-debuteront-30-juin

 

Au 19 mai

1. Point épidémiologique

Au 18 mai 2021, pour le département de la Haute-Garonne, sont recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) :

  • 245 (-22) hospitalisations en cours dont 41 (-10) en réanimation
  • 783 (+6) personnes décédées
Du 09/05 au 15/05 Haute-Garonne Toulouse Métropole Région Occitanie National Alerte maximale
Taux d’incidence en population générale 108,2 / 100 000 126,6 / 100 000   99 / 100 000 148,87 / 100 000 > 250 / 100 000
Taux d’incidence pour les plus de 65 ans 38,6 / 100 000 51,7 / 100 000 46,5 / 100 000 / > 100 / 100 000
Part des patients COVID dans les réanimations / /  / 79,38 > 30 %

 

2. Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne

  • Bilan chiffré au 19/05/2021

Au 19 mai 2021, 2 874 321 injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 4ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes et la Nouvelle Aquitaine.
En Haute-Garonne, 546 899 injections ont été réalisées (380 127 premières injections et 166 772 secondes injections).

3. Deuxième étape du déconfinement à compter du 19 mai 2021 : modification du décret du 29 octobre 2020

Le décret du 18 mai 2021 a modifié le décret du 29 octobre 2020 actant la deuxième étape du déconfinement. Vous pouvez consulter le décret consolidé au lien suivant : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000042475143/

Tableau de synthèse des mesures actualisé au 19/05.

4. Arrêtés préfectoraux portant fermeture de certains lieux de Toulouse et interdiction de consommation d’alcool sur la voie publique

Au regard de la circulation toujours active du virus en Haute-Garonne, j’ai décidé de prolonger les arrêtés préfectoraux suivants :

  • Arrêté du 17 mai 2021 portant prolongation de la fermeture des berges et de certains secteurs de Toulouse

Cette mesure s’appliquera dès ce mardi 18 mai 2021 à minuit jusqu’au dimanche 23 mai 2021 à minuit, sur les portions de voie publique suivantes :
– les berges de la Garonne situées en contrebas de la Place Saint-Pierre, du Quai Saint-Pierre, du Quai Lucien Lombard, du Quai de la Daurade, du Quai de Tounis et correspondant à la Promenade Henri Martin,
– le port de la Daurade,
– la prairie des Filtres,
– le quai de l’Exil Républicain Espagnol.

  • Arrêté du 17 mai portant prolongation de l’interdiction de consommation d’alcool sur les voies et espaces publics dans certains secteurs de Toulouse

La consommation de boissons alcoolisées est interdite sur la voie publique de la commune de Toulouse à compter du mardi 18 mai 2021 à minuit jusqu’au dimanche 23 mai 2021 à minuit, tous les jours entre 12h00 et 6h00, dans les lieux suivants :
– Dans le périmètre délimité par les voies suivantes, qui y sont incluses : boulevard d’Arcole, boulevard de Strasbourg, rue Roquelaine, place Roquelaine, rue Matabiau, boulevard Pierre Semard, boulevard Marengo, boulevard de la Gare, rue du pont Guilheméry, port SaintEtienne, rue du Pont Montaudran (dans sa section joignant le Port Saint-Etienne au Port SaintSauveur), Port Saint-Sauveur, allées Paul Sabatier, square Boulingrin, allée Jules Guesde, allées Paul Feuga, pont Saint-Michel, allées Charles de Fitte, pont des Catalans, avenue Paul Séjourné, boulevard Lascrosses.
– Dans les lieux suivants : rue Riquet, place intérieure Saint Cyprien – Jean Diebold, place Roguet, place du Ravelin, Grande rue Saint-Michel, place Lafourcade.
De même, l’introduction et la consommation de boissons alcoolisées sont interdites dans les parcs, jardins, squares et autres espaces verts aménagés publics situés sur le territoire de la ville de Toulouse, à compter du mardi 18 mai 2021 à minuit et jusqu’au dimanche 23 mai 2021 à minuit, tous les jours entre 12h00 et 6h00.

Au 17 mai

1. Point épidémiologique

Au 14 mai 2021, pour le département de la Haute-Garonne, sont recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) :

  • 245 (-12) hospitalisations en cours dont 51 (=) en réanimation
  • 777 (+3) personnes décédées

Du 05/05 au 11/05

Haute-Garonne

Toulouse Métropole

Région Occitanie

National

Alerte maximale

Taux d’incidence en population générale

129,8 / 100 000 

152,5 / 100 000 

  117 / 100 000 

142 / 100 000 

> 250 / 100 000

Taux d’incidence pour les plus de 65 ans

51,3 / 100 000 

62,4 / 100 000 

59,4 / 100 000 

/

> 100 / 100 000

Part des patients COVID dans les réanimations

/

/

 /

89 

> 30 %

 

2. Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne

  • Bilan chiffré au 17/05/2021

Au 17 mai 2021, 2 777 214 injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 4ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes et la Nouvelle Aquitaine.
En Haute-Garonne, 529 154 injections ont été réalisées (369 775 premières injections et 159 379 secondes injections).

  • Bilan de la vaccination au Hall 8

Pour mémoire, le Hall 8 à Toulouse était ouvert pendant le pont de l’Ascension, sur rendez-vous. Du 10 mai au 16 mai 2021, 32 899 injections ont été réalisées au Hall 8.

3. Protocoles sanitaires à compter du 19 mai 2021

De nombreux protocoles portant sur la reprise des activités à compter du 19 mai sont disponibles notamment concernant la réouverture des musées, centres culturels, salles de spectacle, bibliothèques, activités sportives, cinémas, marchés, secteurs hôtellerie, restauration et café…
Vous pouvez les télécharger au lien suivant : https://melanissimo-ng.din.developpement-durable.gouv.fr/lecture.jsf?uuid=61bTRQwzEGHrsJ7ZGML6xDZ9TJNPr3nMNJLUatH6umg

4. Contrôle sanitaire aux frontières : actualisation de la liste des pays en catégorie rouge

Pour mémoire, les voyageurs en provenance d’un pays de catégorie rouge exposé à une circulation particulièrement active de l’épidémie de covid 19 sont placés en quarantaine par arrêté préfectoral à leur arrivée sur le territoire national.  Ces pays sont : Afrique du sud, Argentine, Brésil, Chili, Inde, Qatar, Emirats-Arabes-Unis, Bangladesh, Népal, Turquie, Sri-Lanka et Pakistan.
A cette liste s’ajoutent 4 pays depuis le 16 mai 2021 : Bahreïn, Colombie, Costa Rica, Uruguay.

Au 12 mai

1. Point épidémiologique

Au 11 mai 2021, pour le département de la Haute-Garonne, sont recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) :

  • 257 (-44) hospitalisations en cours dont 51 (-16) en réanimation
  • 774 (+13) personnes décédées
Du 02/05 au 8/05 Haute-Garonne Toulouse Métropole Région Occitanie National Alerte maximale
Taux d’incidence en population générale 131,6 / 100 000  153,5 / 100 000    133,9 / 100 000  183,92 / 100 000  > 250 / 100 000
Taux d’incidence pour les plus de 65 ans 56,4 / 100 000  68 / 100 000  75 / 100 000  / > 100 / 100 000
Part des patients COVID dans les réanimations / /   35,69 % 
(en référence au nombre de lits réellement ouverts à date)
93,8  > 30 %

2. Point de situation sur la stratégie vaccinale en Haute-Garonne

  • Bilan chiffré au 12/05/2021
Au 12 mai 2021, 2 574 131 injections ont été réalisées en Occitanie. L’Occitanie est la 4ème région française en nombre d’injections derrière l’Ile de France, l’Auvergne Rhône Alpes et la Nouvelle Aquitaine.
En Haute-Garonne, 490 483 injections ont été réalisées (343 796 premières injections et 146 687 secondes injections).

  • Déploiement du Vaccibus sur le département de la Haute-Garonne

Depuis le début de son déploiement, 5 247 injections ont été réalisées sur 14 communes : Estancarbon, Caraman, La Salvetat-Saint-Gilles, Montesquieu-Volvestre, Aspet, Puydaniel, Belberaud, Barbazan, Le Fousseret, Villeneuve-Les-Bouloc, Pechbonnieu, Grenade, Bessières et Saint-Félix-Lauragais. Les personnes vaccinées ont été pré-identifiées par les collectivités parmi les plus âgées et les plus vulnérables ainsi que les assesseurs.

Calendrier de déploiement 
:
– Samedi 29 mai 2021 : CC Terres du Lauragais / commune de Caraman (2° injections)
– Samedi 5 juin 2021 : CC BASSIN AUTERIVAIN HAUT-GARONNAIS / commune Puydaniel (2° injections)
– Dimanche 6 juin 2021 : CA DU SICOVAL / commune de Belberaud (2° injections)
– Dimanche 6 juin 2021 : CC PYRÉNÉES HAUT-GARONNAISES / commune de Barbazan (2° injections)
– Samedi 12 juin 2021 : CC COEUR DE GARONNE / commune Le Fousseret (2° injections)
– Samedi 12 juin 2021 : CC VAL D’AÏGO / commune de Bessières (2° injections)
– Dimanche 13 juin 2021 : CC DU FRONTONNAIS / Commune de Villeneuve-Les-Bouloc (2° injections)
– Dimanche 13 juin 2021 : CC des COTEAUX BELLEVUE / Pechbonnieu (2° injections)
– Samedi 19 juin 2021 : CC DES HAUTS-TOLOSAN / commune de Grenade (2° injections)
– Samedi 19 juin 2021 : CC LAURAGAIS, REVEL, SOREZOIS / commune de Saint-Félix-Lauragais (2° injections)

  • Vaccination pendant le pont de l’Ascension

Pour mémoire, il est nécessaire de poursuivre la vaccination lors de ce week-end prolongé. Pour cette raison, le Hall 8 à Toulouse reste ouvert sur rendez-vous. Les horaires d’ouverture du Hall 8 sont d’ailleurs étendus depuis le 07 mai et jusqu’au samedi 15 mai :
– de 8h00 à 19h00 : vaccin PFIZER
– de 19h00 à 23h00 : vaccin MODERNA

La prise de rendez-vous doivent s’effectuer prioritairement sur le site https://keldoc.com ou par téléphone (0 800 54 19 19 – numéro vert).

3. Précisions sur les prochaines phases du déconfinement

Le Premier Ministre a apporté des précisions sur les prochaines phases du déconfinement à l’occasion d’une interview accordée au journal « Le Parisien » le lundi 10 mai 2021 et d’une intervention dans le journal télévisé de 20 heures sur France 2 le mardi 11 mai 2021.

A titre indicatif et dans l’attente de la diffusion des textes officiels et des protocoles sanitaires adaptés, vous trouverez ci-dessous les précisions communiquées par le Premier ministre sur le calendrier de déconfinement :

  • Phase 2 : 19 mai 2021

 Couvre-feu : le couvre-feu est repoussé à 21 heures.
– Restaurants : Les terrasses de restaurants ou de cafés peuvent rouvrir à 50 % de leur capacité d’accueil et des tablées de six personnes maximum, assises obligatoirement. L’intérieur des établissements reste fermé.
– Bars : Les terrasses de bars peuvent rouvrir à 50 % de leur capacité d’accueil et des tablées de six personnes maximum, assises obligatoirement. L’intérieur des établissements reste fermé.
– Restauration des hôtels : réouverture totale de la terrasse, en places assises uniquement, pour tous les clients. Le restaurant intérieur pourra rouvrir pour les clients des établissements hôteliers, ou en cas de vacances « all inclusive ».
– Magasins : Tous les magasins peuvent rouvrir. Ceux de moins de 8m² ne peuvent recevoir qu’un seul client, les autres doivent faire en sorte de réserver 8m² pour chaque personne.
– Marchés : Le nombre de clients doit être limité à 8 m² pour chacun d’entre eux dans les marchés ouverts, et 4m² par personne en extérieur.
– Salons et foires : Ces établissements doivent rester fermés.
– Musées, monuments, expositions, visites guidée etc. : Ces établissements rouvrent avec unejauge de 8m² par personne et un protocole sanitaire adapté à respecter.
– Cinémas, salles de spectacles, théâtre, concerts assis etc. : Chaque salle ne peut pas recevoir plus de 35 % de sa capacité d’accueil maximale, avec un plafond à 800 spectateurs.
– Salles des fêtes, salles polyvalentes, chapiteaux etc. : Chaque établissement ne peut pas recevoir plus de 35 % de sa capacité d’accueil maximale et chaque salle est plafonnée à 800 spectateurs.
– Concerts et salles en configuration debout : Ces événements restent interdits.
– Festival de plein air debout : Ces événements restent interdits.
– Festival se déroulant dans l’espace public : Ces événements restent interdits.
– Festival de plein air assis : dans le cas de festivals se déroulant dans des établissements recevant du public en plein air, avec une capacité d’accueil « bien identifiée », la jauge est fixée à 35 % avec 1 000 personnes maximum accueillies.
– Bibliothèques : La jauge de 8m² par personne est maintenue, de même qu’il faut laisser un siège sur deux vide en configuration assise.
– Cérémonies religieuses et mariages en mairie : Seul un siège sur trois peut être occupé et il faut se positionner en quinconce entre chaque rangée.
– Cérémonies funéraires en extérieur : elles sont limitées à 50 personnes.
– Casinos : Seules les activités de casino dites « sans contact », à savoir les machines à sous par exemple, pourront reprendre leur activité, en respectant une jauge de 35 % de la capacité d’accueil maximale. Les activités avec contact (roulette, cartes) restent fermées.
 Bowlings, escape games et salles de jeu : pas de réouverture prévue.
– Thalassothérapies : pas d’ouverture.
– Thermes : les stations thermales pourront rouvrir avec une jauge limitée à 50 %.
– Zoos : Chaque établissement ne peut pas recevoir plus de 50 % de sa capacité d’accueil maximale.
– Enseignement supérieur : reprise avec une jauge de 50 % des effectifs, avec protocole sanitaire renforcé. Les examens universitaires qui étaient prévus jusqu’au 2 mai inclus ont été reportés. Les concours nationaux et les examens en santé sont maintenus dans le cadre du protocole actuel.
– Conservatoire, écoles de danse, art lyrique : l’enseignement peut reprendre en présentiel pour tous les publics des conservatoires, qu’il s’agisse des professionnels ou des étudiants. Les salles de danse demeurent fermées aux majeurs non prioritaires mais rouvrent pour les mineurs. Les arts lyriques ne peuvent se pratiquer qu’en individuel et dans le respect d’un protocole renforcé. Pour les spectateurs, s’applique une jauge de 35 % de la capacité d’accueil, avec un plafond de 800 personnes.
– Organismes de formation : les formations peuvent reprendre en présentiel chaque fois que le distanciel n’est pas possible. Les examens se déroulent en présentiel avec protocole adapté.
– Remontées mécaniques : reprise avec une jauge de 50 %, sauf pour les groupes familiaux. Cette jauge ne s’applique pas pour les remontées installées en urbain et en interurbain.
– Auberges, camping, résidences de tourisme : seuls les hébergements individuels et familiaux peuvent rouvrir. L’ouverture des espaces collectifs dépend de la nature de l’activité (restauration, bar, piscine, etc.). Dans les refuges de montagne, les tablées ne peuvent dépasser plus de six personnes.
– Colonies de vacances, accueil de mineurs, camps de scouts : réouverture possible de tous les établissements ne comprenant pas d’hébergement. S’ils comprennent l’hébergement, les activités restent suspendues sauf pour les mineurs en situation de handicap, ceux relevant de l’aide sociale à l’enfance ou placés sous PJJ (protection judiciaire de la jeunesse).
– Petits trains touristiques routiers : réouverture avec une jauge de 50 % de la capacité d’accueil, sauf pour les groupes familiaux constitués. La restauration y est interdite.
– Croisière en bateau : pas de reprise.
– Établissements sportifs de plein air : l’activité reprend sans restriction pour les seuls pratiquants prioritaires. Pour les non-prioritaires, seuls les sports sans contact peuvent redémarrer. Côté spectateurs, une jauge de 35 % du public s’applique, ainsi qu’un plafond de 1 000 personnes maximum.
– Établissements sportifs couverts (piscines couvertes, salles de sport) : les établissements rouvrent uniquement pour les pratiquants prioritaires, notamment pour les mineurs en milieu scolaire, en périscolaire et pour les activités extrascolaires. Côté public, la jauge est fixée à 35 %, avec un plafond de 800 spectateurs.
– Pratiques sportives en extérieur : la pratique sportive sera possible en groupe de 10 maximum et sans contacts.
– Compétition sportive de plein air sur l’espace public (surf, courses de voile, motonautisme, marathons, trails, courses cyclistes…) : pas de restrictions pour les sportifs professionnels. Pour les amateurs, tous âges confondus, les compétitions seront autorisées dans la limite de 50 participants (en simultané ou par épreuve). Côté spectateurs, leur présence ne sera pas autorisée s’ils sont debout, comme dans le virage d’un col. Dans le cadre de spectateurs assis, la jauge sera fixée à 35 % de la capacité d’accueil du lieu avec 1 000 personnes maximum. La consommation de nourriture et de boissons suivra le même protocole que ceux des restaurants ou cafés. Sur le parcours, les rassemblements seront de dix personnes maximum.
– Rassemblements extérieurs : les rassemblements sont limités à 10 personnes dans l’espace public, sauf pour les « visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle ».

  • Phase 3 : 9 juin 2021

 Couvre-feu : le couvre-feu sera repoussé à 23 heures.
– Restaurants : les terrasses peuvent ouvrir à 100 % de leur capacité, mais toujours avec des tablées de six. L’intérieur ouvre, avec une jauge de 50 % et là encore, des tablées de six personnes maximum.
– Bars : Les terrasses peuvent rouvrir complètement, avec des tablées de six personnes maximum. L’intérieur des bars peut ouvrir, avec une jauge de 50 % et toujours des tables de six. La consommation et le service au bar sont interdits.
– Restauration des hôtels : Réouverture des restaurants d’hôtels aux clients extérieurs dans les mêmes conditions.
– Magasins : La jauge passe à 4m² par client.
– Marchés : La limite passe à 4m² par client en intérieur et elle est levée en extérieur.
– Salons et foires : Ils peuvent rouvrir à condition de n’accueillir que 50 % de leur capacité initiale au maximum. Un passe sanitaire est demandé pour ceux accueillant plus de 1 000 personnes.
– Musées, monuments, expositions, visites guidée etc. : La jauge est abaissée à 4m² par personne.
– Cinémas, salles de spectacles, théâtre, concerts assis etc. : La jauge autorisée monte à 65 % de la capacité initiale, avec un plafond à 5 000 spectateurs. Un passe sanitaire est en vigueur au-delà de 1 000 personnes.
– Salles des fêtes, salles polyvalentes, chapiteaux etc. : La jauge autorisée monte à 65 % de la capacité initiale. Le passe sanitaire est nécessaire pour tout événement rassemblant au moins 1 000 personnes.
– Concerts et salles en configuration debout : Ces événements restent toujours interdits.
– Festival de plein air debout : pas de reprise.
– Festival se déroulant dans l’espace public : la jauge debout est fixée par le préfet. Au-delà des 1 000 festivaliers, l’utilisation du passe sanitaire est recommandée.
– Festival de plein air assis : dans le cas de festivals se déroulant dans des établissements recevant du public en plein air, avec une capacité d’accueil « bien identifiée », la jauge passe à 65 % et le plafond sera de 5 000 personnes maximum accueillies. Si la capacité d’accueil n’est pas possible à définir, la jauge sera fixée également à 5 000 personnes, avec règles de distanciation et protocole hôtel-restaurant-café. Un passe sanitaire exigé au-delà de au-delà de 1 000 personnes.
– Bibliothèques : La jauge est abaissée à 4m² par personne mais la règle du siège sur deux laissé vacant demeure.
– Cérémonies religieuses et mariages en mairie : La règle passe à un siège sur deux utilisé.
– Cérémonies funéraires en extérieur : elles sont limitées à 75 personnes
– Casinos : L’ensemble des activités de casino, avec ou sans contact, peuvent reprendre dans le respect d’une jauge de 50 % de la capacité d’accueil maximale et d’un protocole sanitaire adapté. Le passe sanitaire sera nécessaire pour l’accueil de plus de 1 000 personnes.
– Bowlings, escape games et salles de jeu : réouverture dans le respect d’une jauge de 50 % de la capacité d’accueil et dans le respect d’un protocole sanitaire adapté. Le passe sanitaire sera nécessaire pour l’accueil de plus de 1 000 personnes.
– Thalassothérapies : ouverture avec 35 % de la jauge et un protocole sanitaire adapté.
– Thermes : la jauge passera à 100 % de la capacité d’accueil.
– Zoos : La jauge autorisée monte à 65 % de la capacité initiale.
– Enseignement supérieur : la jauge de 50 % continue de s’appliquer jusqu’à la rentrée prochaine. Les établissements d’enseignement supérieur ont la possibilité d’organiser leurs examens en présentiel ou en distanciel.
– Conservatoire, écoles de danse, art lyrique : Les majeurs non-professionnels peuvent retrouver les salles de danse, à condition qu’il n’y ait pas de contact, et dans le respect d’une jauge de 35 % de la classe. Les règles ne changent pas pour les arts lyriques. Pour les spectateurs, s’applique une jauge de 65 % de la capacité d’accueil, avec un plafond de 5 000 personnes. Le recours au passe sanitaire est nécessaire au-delà de 1 000 personnes.
– Organismes de formation : les organismes peuvent rouvrir en conditions normales.
– Remontées mécaniques : la jauge d’accueil passe à 65 %.
– Auberges, camping, résidences de tourisme : seuls les hébergements individuels et familiaux peuvent rouvrir. L’ouverture des espaces collectifs dépend de la nature de l’activité (restauration, bar, piscine, etc.). Dans les refuges de montagne, les tablées ne peuvent dépasser plus de six personnes.
– Colonies de vacances, accueil de mineurs, camps de scouts : réouverture possible de tous les établissements ne comprenant pas d’hébergement. S’ils comprennent l’hébergement, les activités restent suspendues sauf pour les mineurs en situation de handicap, ceux relevant de l’aide sociale à l’enfance ou placés sous PJJ (protection judiciaire de la jeunesse).
– Petits trains touristiques routiers : la jauge passe à 65 % de la capacité d’accueil maximale.
– Croisière en bateau : pas de reprise.
– Établissements sportifs de plein air : les sports avec contact reprennent pour tout le monde. Pour le public, la jauge passe à 65 % et le plafond maximal de public à 5 000 personnes. Recours au passe sanitaire dès que le seuil de 1 000 personnes est franchi.
 Établissements sportifs couverts (piscines couvertes, salles de sport) : les sports sans contact sont autorisés pour les pratiquants non-prioritaires, dans le respect d’une jauge d’accueil de 50 %. Côté spectateurs, la jauge passe à 65 % avec un plafond fixé à 5 000 personnes. Le recours au passe sanitaire est indispensable au-delà de 1 000 spectateurs.
– Pratiques sportives en extérieur : le nombre de personnes autorisées passe à 25 et les sports de contacts sont à nouveau autorisés.
– Compétition sportive de plein air sur l’espace public (surf, courses de voile, motonautisme, marathons, trails, courses cyclistes…) : pas de restrictions pour les sportifs professionnels. Pour les amateurs, tous âges confondus, les compétitions seront autorisées dans la limite de 500 participants (en simultané ou par épreuve). Côté spectateurs, leur présence ne sera pas autorisée s’ils sont debout. Pour les spectateurs assis, la jauge sera fixée à 65 % de la capacité d’accueil du lieu, avec 5 000 personnes maximum. La consommation de nourriture et de boissons suivra le même protocole que ceux des restaurants ou cafés. Sur le parcours, les rassemblements seront de dix personnes maximum.
– Rassemblements extérieurs :  les rassemblements sont limités à 10 personnes dans l’espace public, sauf pour les « visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle ».

  • Phase 4 : 30 juin 2021

 Couvre-feu : le couvre-feu sera supprimé.
– Restaurants : Ces établissements pourront rouvrir complètement en intérieur (dans le respect des gestes barrière et des mesures distanciation), mais assorti d’un protocole sanitaire si la situation épidémique l’exige.
– Bars : Ces établissements peuvent rouvrir complètement en intérieur en position assise (dans le respect des gestes barrière et des mesures distanciation), sans consommation ni service au bar.
– Restauration des hôtels : les restaurants peuvent rouvrir à 100 % de leur jauge.
– Magasins : Chaque commerce peut recevoir autant de clients que sa capacité initiale le prévoit.
– Marchés : 4m² par client en intérieur.
– Salons et foires : accueil de 50 % de leur capacité initiale au maximum. Un passe sanitaire est demandé pour ceux accueillant plus de 1 000 personnes.
– Musées, monuments, expositions, visites guidée etc. : Il n’y a plus de jauge mais il faut toujours respecter les gestes barrière et la distanciation physique dans les allées et les espaces communs.
– Cinémas, salles de spectacles, théâtre, concerts assis etc. : Il n’y a plus de jauge mais il faut toujours respecter les gestes barrière et la distanciation physique. Là aussi, un passe sanitaire est en vigueur au-delà de 1 000 personnes.
– Salles des fêtes, salles polyvalentes, chapiteaux etc. : Il n’y a plus de jauge mais il faut toujours respecter les gestes barrière et la distanciation physique.
– Concerts et salles en configuration debout : Ces événements peuvent reprendre, avec un plafond maximal qui est fixé par le préfet et un protocole sanitaire à respecter. Le passe sanitaire est utilisé au-delà de 1 000 spectateurs.
– Festival de plein air debout : ouverture avec une jauge de 4 m2 par festivalier, et avec un nombre limité de personnes, définie par le préfet. Au-delà de 1 000 personnes, un passe sanitaire sera exigé.
– Festival se déroulant dans l’espace public : la jauge debout est fixée par le préfet. Au-delà des 1 000 festivaliers, l’utilisation du passe sanitaire est recommandée.
– Festival de plein air assis : la jauge est définie par le préfet en fonction des circonstances locales et respect des mesures barrière et de distanciation (hors sièges). Un passe sanitaire est exigé au-delà de au-delà de 1 000 personnes.
– Bibliothèques : Il n’y a plus de jauge ni de règle du siège sur deux à laisser vacant. En revanche, il faut toujours respecter les gestes barrière et la distanciation physique dans les espaces communs.
– Cérémonies religieuses et mariages en mairie : Toutes les places assises peuvent être occupées.
– Cérémonies funéraires en extérieur : il n’y a plus de jauge limite.
– Casinos : Les casinos retrouvent une capacité d’accueil de 100 %, mais dans le respect des mesures barrière et de la distanciation sociale. Le passe sanitaire sera toujours nécessaire pour accueillir plus de 1 000 personnes.
– Bowlings, escape games et salles de jeu : réouverture possible avec une capacité d’accueil de 100 %, dans le respect des mesures barrière et de la distanciation sociale. Le passe sanitaire sera nécessaire pour l’accueil de plus de 1 000 personnes.
– Thalassothérapies : la jauge est augmentée à 100 % de la capacité d’accueil du lieu de thalassothérapie, mais les gestes barrière doivent être maintenus.
– Thermes : jauge à 100 % de la capacité d’accueil.
 Zoos : Il n’y a plus de jauge mais il faut toujours respecter les gestes barrière et la distanciation physique.
– Enseignement supérieur : à la rentrée de septembre, la réouverture peut se dérouler dans des conditions d’accueil normales.
– Conservatoire, écoles de danse, art lyrique : reprise de l’ensemble des activités de danse et d’art lyrique, dans le respect d’un protocole adapté. Pour les spectateurs, s’applique une jauge de 100 % de la capacité d’accueil. Le recours au passe sanitaire est nécessaire au-delà de 1 000 personnes.
– Organismes de formation : conditions normales.
– Remontées mécaniques : l’ensemble des remontées mécaniques retrouvent une capacité d’accueil de 100 %, dans le respect des gestes barrière.
– Auberges, camping, résidences de tourisme : seuls les hébergements individuels et familiaux peuvent rouvrir. L’ouverture des espaces collectifs dépend de la nature de l’activité (restauration, bar, piscine, etc.). Dans les refuges de montagne, les tablées ne peuvent dépasser plus de six personnes.
– Colonies de vacances, accueil de mineurs, camps de scouts : réouverture de tous les lieux d’Accueils collectifs de mineurs (ACM), avec ou sans hébergement, avec protocole sanitaire adapté.
– Petits trains touristiques routiers : la jauge passe à 100 %, l’interdiction de la restauration à bord disparaît.
– Croisière en bateau : retour des passagers à 100 %, dans le respect des mesures barrière et de distanciation. Un passe sanitaire sera exigé si plus de 1 000 personnes sont accueillies.
– Établissements sportifs de plein air : la jauge de public passe à 100 %, le passe sanitaire demeure obligatoire au-delà du seuil de 1 000 spectateurs. Le préfet garde la possibilité de plafonner le nombre de spectateurs.
– Établissements sportifs couverts (piscines couvertes, salles de sport) : tous les sports sont autorisés. Dans le public, la jauge d’accueil passe à 100 %. Le passe sanitaire reste de rigueur et les préfets ont la possibilité de fixer un plafond maximal de spectateurs.
 Pratiques sportives en extérieur : plus aucune limitation pour le sport en extérieur.
– Compétition sportive de plein air sur l’espace public (surf, courses de voile, motonautisme, marathons, trails, courses cyclistes…) : pas de restrictions pour les sportifs professionnels. Pour les amateurs, tous âges confondus, les compétitions seront autorisées dans la limite de 2 500 participants (en simultané ou par épreuve) et avec utilisation du passe sanitaire au-delà de 1 000 personnes lorsque cela est possible. Côté spectateurs, ils devront respecter une jauge de 4m² s’ils sont debout, et la capacité d’accueil sera fixée par le préfet. Il décidera également de la jauge pour les spectateurs assis, définie « en fonction des circonstances locales et des mesures barrière ».
– Rassemblements extérieurs : plus de limitations.

Les protocoles sanitaires applicables à compter du 19 mai arriveront prochainement et vous seront transmis dans les plus brefs délais.

4. Protocoles sanitaires :  commerces et activités sportives à compter du 19 mai 2021

  • Commerces

Afin de concilier l’activité économique des commerces autorisés à accueillir du public et la protection sanitaire de la population, un protocole a été mis en place pour la réouverture des commerces le 19 mai 2021. Vous pouvez le consulter au lien suivant : https://www.economie.gouv.fr/commerce-conditions-reouverture

  • Activités sportives

Vous trouverez au lien suivant le protocole sanitaire applicable aux activités sportives à partir du 19 mai 2021 : https://www.sports.gouv.fr/IMG/pdf/protocolesanitairerepriseactivitessportives.pdf

Vous trouverez également le tableau qui décline les mesures sanitaires pour le sport à partir du 19 mai 2021 au lien suivant : https://www.sports.gouv.fr/IMG/pdf/tableau_mesures_sanitaires_sport.pdf

5. « Pass sanitaire » : toutes les réponses à vos questions

Le développement du pass sanitaire sur le territoire national s’inscrit dans le schéma d’allègement des mesures de contrôle et de réouvertures d’établissements, permettant une forme de retour à la vie normale en minimisant les risques de contamination par le virus.

Cet outil permettra notamment de rouvrir et de reprendre des activités rassemblant un nombre élevé de personnes. Il sera également utile pour faciliter les passages aux frontières, la plupart des pays demandant actuellement de fournir à l’entrée de leur territoire des documents faisant état d’un test négatif récent, d’une preuve de rétablissement ou d’un certificat de vaccination.

Vous trouverez plus d’informations sur ce dispositif au lien suivant : https://www.gouvernement.fr/pass-sanitaire-toutes-les-reponses-a-vos-questions

VACCINATION EN HAUTE-GARONNE

Pour  mémoire, de nouveaux créneaux sont ouverts depuis vendredi 12 février pour les personnes de plus de 75 ans et les patients atteints d’une pathologie à haut risque de développer des formes graves de Covid19.

La prise de rendez-vous (pour 2 injections dans le même centre de vaccination) est possible :

  • sur le site internet sante.fr via l’application KelDoc ;
  • via la plateforme téléphonique au 0 809 54 19 19 (du lundi au samedi de 8h à 18h Appel au tarif d’une communication locale).

   

Covid-19 : un numéro vert pour les télétravailleurs en difficulté

Un numéro vert est dédié à l’accompagnement des salariés des TPE et PME qui se sentent particulièrement isolés ou vivent difficilement l’exercice de leur activité en télétravail, au 0 800 130 000. C’est gratuit et anonyme.
Plus d’informations concernant ce numéro vert sont disponibles au lien suivant : https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/covid19-numero-vert-teletravailleurs

 

DÉPISTAGE, CENTRES DE CONSULTATION COVID

  • Pourquoi se faire dépister ?

Le dépistage est l’un des piliers de la stratégie nationale pour maîtriser l’évolution de l’épidémie en cassant le plus tôt possible les chaines de transmission du virus du Covid-19. La réalisation des tests permet aux personnes symptomatiques, cas contact ou même asymptomatiques de savoir si elles sont malades et par conséquent de prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas contaminer les autres (isolement, port du masque, hygiène renforcée…).
A noter que depuis le 20 janvier 2021, les personnes testées positives au covid-19 ou cas contact peuvent être contactées par la Cellule Territoriale d’Appui à l’Isolement (CTAI) si elles sont susceptibles de connaitre des difficultés pour s’isoler et ainsi bénéficier d’une aide de la part des communes et des services de l’État.

  • Qui peut se faire dépister ?

Je ne présente pas de symptômes et je souhaite me faire dépister : je peux bénéficier d’un dépistage sans prescription médicale, sans même présenter de symptômes. Il est intégralement pris en charge par l’assurance maladie.
Je présente des symptômes comme des difficultés respiratoires, de la toux, de la fièvre, des courbatures, de la fatigue inhabituelle, une perte de goût ou d’odorat, des maux de gorge ou de tête : l’accès au test et à son résultat me sera facilité par un circuit de dépistage dédié car je serai prioritaire.
J’ai été identifié comme « personne contact » par un médecin généraliste ou par l’assurance maladie : je serai testé en priorité.
– Des dépistages sont notamment organisés au sein de nombreux établissements : établissements scolaires et universitaires au bénéfice des élèves et des personnels, dans les aéroports au bénéfice des passagers, dans toutes les structures médico-sociales etc.

  • Où se faire dépister ?

DépistageCovid de Santé.fr est une carte géolocalisée des lieux de dépistage près de chez soi. Vous y trouverez les coordonnées de chaque point de prélèvement, des informations sur les spécificités du lieu (horaires, créneaux pour personnes prioritaires, temps d’attente au test, publics concernés, etc…).

Rappel : outres les dépistages dans les laboratoires publics et privés, cabinets et officines, etc,  il existe 4 « drive de dépistage » sur la commune de Toulouse :
– Parking du stade de la base verte des Argoulets situé au 35 rue Dinetard : accessible aux véhicules et aux piétons, du lundi au vendredi de 14h à 17h.
– Esplanade Alain Savary, entre les allées Frédéric Mistral et Serge Ravanel, à proximité du Monument à la gloire de la Résistance : accessible uniquement aux piétons, du lundi au vendredi de 14h à 17h – samedi et dimanche de 8h45 à 12h.
– Centre de dépistage CHU de Rangueil dans les locaux « Mini M du Crous » situé au 124 avenue de Rangueil : du lundi au vendredi de 8h à 12h
– Centre de dépistage CHU de Purpan, dans le bâtiment U2000 : du lundi au vendredi de 9h à 20h – samedi et dimanche de 9h à 18h.

 

TRAVAIL

Le télétravail est préconisé partout où il est possible.

Cependant, contrairement au confinement de mars le secteur du bâtiment et des travaux publics ainsi que les usines et les exploitations agricoles peuvent poursuivre leur activité.

Les bureaux de poste et les guichets de service publics restent également ouverts.

PORT DU MASQUE

Toute personne de onze ans ou plus se déplaçant à pied, sauf activité sportive, doit porter un masque de protection couvrant simultanément le nez, la bouche et le menton, lorsqu’elle se trouve sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, en complément de l’obligation du respect des mesures barrières et de l’obligation du port du masque dans les transports en commun.

Cette obligation ne concerne pas :

  • les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus,
  • les personnes pratiquant une activité sportive en plein air,
  • les personnes circulant dans les espaces naturels classés.

APPLICATION « TousAntiCovid »

Mise à disposition de l’application « TousAntiCovid » qui permet à chacun d’être acteur de la lutte contre l’épidémie.
C’est un geste barrière supplémentaire que l’on active dans tous les moments où on doit redoubler de vigilance : au restaurant, à la cantine, quand on participe à un évènement professionnel, quand il y a un risque que tout le monde ne respecte pas les autres gestes barrières.
« TousAntiCovid » vient compléter l’action des médecins et de l’Assurance maladie, visant à contenir la propagation du virus en stoppant au plus vite les chaînes de contamination.

Le principe est le suivant : prévenir, tout en garantissant l’anonymat, les personnes qui ont été à proximité d’une personne testée positive, afin que celles-ci puissent aller se faire tester et être prises en charge le plus tôt possible.
Elle permet aussi de rester informé sur l’évolution de l’épidémie et sur la conduite à tenir et ainsi de rester vigilant et d’adopter les bons gestes.
Elle permet d’avoir accès facilement aux autres outils à la disposition des citoyens souhaitant être acteur de la lutte contre l’épidémie : DepistageCovid qui donne la carte des laboratoires à proximité et les temps d’attente, ainsi que MesConseilsCovid qui permet d’avoir des conseils personnalisés pour se protéger et protéger les autres.

L’installation de l’application « TousAntiCovid » se fait sur la base du volontariat. Toute personne est prise en charge même si elle choisit de ne pas utiliser l’application.
Vous trouverez des éléments complémentaires sur cette application sur ce lien et pouvez télécharger l’application sur l’Apple Store et le Google Play : bonjour.tousanticovid.gouv.fr/

DEPISTAGE : « ISOLEMENT, TEST : QUE FAIRE ? »

Cas contact, symptômes ou test PCR, il n’est pas évident de savoir quoi faire. Vous pouvez obtenir des conseils personnalisés et à jour sur le Covid-19 en France sur le site.

Liste actualisée des lieux de prélèvement

NUMÉRO SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

COVID-19 : Réactivation du numéro d’appel régional de soutien psychologique

Le numéro d’appel régional de soutien psychologique a été réactivé par la cellule urgence médico psychologique (CUMP).
Ce numéro est joignable au 05 34 39 33 47 du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30.
Celui-ci répond aux problématiques psychiques dans le cadre du Covid-19 à la fois des soignants et du grand public.

Point de situation de l’ARS (Agence régionale de la santé) – Consultez les derniers bilans de l’ARS Occitanie

Dispositif de suivi de crise en préfecture

Un dispositif d’astreinte (avec un cadre d’astreinte et un sous-préfet de permanence) est mis en place, avec un numéro joignable 7/7j – 24/24h : 05 34 45 33 30

Pour toutes questions qui n’ont pas de spécificité locale, le grand public dispose d’une plateforme téléphonique nationale joignable au 0 800 130 000 destinée à fournir toute information générale sur le Covid-19 (appel gratuit – 7/7 jours).

Source officielle : site internet du gouvernement actualisé en temps réel  https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus ainsi que le site de la Préfecture de la Haute-Garonne : http://www.haute-garonne.gouv.fr/

Cette actualité sera mise à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation sanitaire.