Des classes numériques dans les écoles fonsorbaises

Le maire Françoise Siméon, accompagnée de Christine Lacoste, adjointe déléguée à l’Enfance& Jeunesse, Philippe Saumon responsable informatique, l’inspecteur académique Stéphane Respaud, Pascale Jarlier, correspondante informatique de l’académie et les directrices des 6 écoles

Suite à une convention signée entre l’académie et la mairie de Fonsorbes, les trois écoles élémentaires de la ville vont pouvoir bénéficier de classes numériques. Ces classes vont être équipées de tablettes possédant un contenu d’applications pédagogiques permettant aux élèves d’accéder à leurs apprentissages d’une autre manière. Fonsorbes est la première ville de notre circonscription a avoir signé.

La mise en place de ces tablettes a nécessité un paramétrage hors normes effectué par le service informatique de la ville de Fonsorbes le 13 octobre dernier en partenariat avec l’académie et la société E-Concept, société toulousaine qui a fourni les tablettes.

L’investissement est porté pour moitié par la commune et pour moitié par l’académie qui prend également à sa charge la formation des enseignants. La ville de Fonsorbes gère la maintenance des tablettes ainsi que la mise en place d’une charte d’utilisation. Toutes les mesures de sécurité nécessaires ont également été prises afin que les tablettes ne puissent pas fonctionner en dehors des enceintes des groupes scolaires. Le service informatique de la mairie dispose aussi d’un serveur permettant de les gérer à distance, toutes les tablettes possédant un dispositif permettant de les « tracer » et de les bloquer.

Mercredi 8 novembre, le maire Françoise Siméon, a reçu dans l’école élémentaire du Trépadé, l’inspecteur académique Stéphane Respaud, Pascale Jarlier, correspondante informatique de l’académie, les directrices des 6 écoles ainsi que les représentants des parents d’élèves afin de faire une remise virtuelle de ces tablettes. Le maire a rappelé : « La tablette est un outil précieux d’apprentissage qui s’inscrit dans l’aire numérique dans laquelle nous évoluons ». L’inspecteur académique a quant à lui souligné la responsabilité à avoir envers ces outils : « Il faut être vigilant, parents et enseignants afin de protéger nos enfants dans le respect de leur vie privée, de la laïcité et de la neutralité. Dans l’école, cet outil a pour vocation l’apprentissage. »

Les tablettes seront remises aux directrices des écoles début 2018. Elles nécessitent encore quelques paramétrages afin d’être mises à disposition des élèves.